Nothing phone (1) : en cas de casse, il ne sera pas simple à réparer

 

Le Nothing phone (1) est passé entre les mains des testeurs et se dévoile un peu plus. Passé au crible des tortures de JerryRigEverything avant d'être démonté, le smartphone s'avère plutôt durable, mais sa mise à nu révèle désormais une tout autre faiblesse.

Nothing phone (1) JerryRigEverything
Source : JerryRigEverything

C’est bien beau d’avoir un design qui fait tourner les têtes, mais le Nothing phone (1) fait-il aussi bien en ce qui concerne la durabilité et la réparabilité ? Le smartphone de Nothing est récemment tombé entre les mains de l’expert en durabilité des produits tech JerryRigEverything qui nous propose de le découvrir. Le phone (1) a également eu le droit à un démontage par l’intermédiaire de la chaîne PBKreviews qui s’est quant à elle chargée d’ausculter les entrailles du téléphone.

Le Nothing phone (1) souffre, mais tient bon

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

La résistance du Nothing phone (1) est assez bonne pour un smartphone de milieu de gamme. L’écran constitué de verre Gorilla Glass 5 résiste sans problème aux rayures mineures et commence à montrer des marques à partir du niveau 6 sur l’échelle de Mohs, un score habituel pour les smartphones disposant de ce matériau. L’écran récupère aussi majoritairement après avoir été exposé sous une flamme pendant près de 40 secondes.

Pour ce qui est de l’épreuve traditionnelle du pliage, le cadre en aluminium du smartphone résiste assez bien à la pression qu’on lui exerce. Il y a néanmoins un point quelque peu préoccupant au niveau de l’antenne du smartphone lorsque celui-ci est plié qui accuse une toute petite séparation, mais qui se remet tout de même en place une fois la pression enlevée.

Le Nothing phone (1) émet également quelques bruits internes inquiétants lorsqu’il est plié par l’avant, ce qui n’est généralement pas un très bon signe de robustesse. Mais force est de constater que l’appareil finit par survivre assez bien ici.

Une note de réparabilité peu élevée, mais plutôt logique

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Pour ce qui est de la réparabilité, l’histoire est tout autre. Le démontage proposé par PBKreviews nous montre à quel point le smartphone nécessite une connaissance assez approfondie de son design interne pour être réparé.

Le smartphone contient en effet de nombreuses vis et plaques et des câbles qui sont visibles au dos et qui constituent son look unique. Il vous faudra donc les retirer scrupuleusement les uns après les autres avant de pouvoir accéder à la batterie ou à l’écran du smartphone en cas de réparation.

Nothing phone (1) réparabilité
La note de réparabilité attribuée par le testeur au Nothing phone (1) // Source : PBKreviews

La note finale donnée par le testeur est assez salée avec un 3/10 en réparabilité qui semblait inévitable pour un tel pari de smartphone. Le Nothing phone (1) devrait donc prendre du temps à être réparé en raison de sa structure complexe.

Les pièces de rechange pour ce modèle ne courent pas les rues non plus. Espérons que Nothing saura proposer un service après vente efficace pour les consommateurs, à moins que vous ne souhaitiez tout de même vous lancer dans l’aventure, mais ce sera à vos risques et périls.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles