C’est désormais officiel, le futur haut de gamme de Nvidia sera la GeForce RTX 2080 Ti. Au menu, Nvidia a insisté sur le ray-tracing, une technique censée révolutionner la façon dont on créé des images photo-réalistes. Leur petite sœur, la GeForce RTX 2070 sera lancée plus tard dans l’année.

Mise à jour du 21 août 2018 à 07h57 : tableau complété avec des caractéristiques supplémentaires

Mise à jour du 20 août 2018 à 21h04 : ajout des liens de pré-commandes et de quelques informations supplémentaires

Article original :

Plus tôt au mois d’août, Nvidia a dévoilé son architecture Turing ainsi que les cartes Quadro RTX pour accompagner les stations de travail. Pour la Gamescom 2018, Nvidia a annoncé ses nouvelles GeForce RTX.

Les nouvelles RTX 2080, 2080 Ti et 2070 sont donc officialisées. Comme vous l’avez compris, Nvidia est passé à la dizaine supérieure. Ces nouvelles cartes intègrent évidemment la nouvelle architecture Turing.

Cette architecture comprend jusqu’à 18,5 milliards de transistors, ce qui en fait la plus grosse puce grand public jamais fabriquée. La puce combine trois composants clés, des cœurs SM (cœurs CUDA), des cœurs RT (spécifiquement dédiés au Ray-Tracing) et des cœurs Tensor (utilisés pour l’IA et machine-learning).

 GeForce RTX 2070GeForce RTX 2080GeForce RTX 2080 Ti
ProcessTSMC 12nm "FFN" TSMC 12nm "FFN" TSMC 12nm "FFN"
Architecture
TuringTuringTuring
Coeurs CUDA
23042944 4352
Performances simple précision7,5 TFLOPs 10,1 TFLOPs 13,4 TFLOPs
Fréquence de base
Fréquence boostée
1410 MHz
1620 - 1710 MHz
1515 MHz
1710 - 1800 MHz
1350 MHz
1545 - 1635 MHz
Ray-Tracing
6 GigaRays/s8 GigaRays/s10 GigaRays/s
Mémoire
8 Go GDDR6
1750 MHz
8 Go GDDR6
1750 MHz
11 Go GDDR6
1750 MHz
TDP185W215W250W
Prix (en euros)
6398491259
Date de Sortie
-20 septembre 201820 septembre 2018

On notera l’arrivée d’une sortie vidéo USB-Type C, en plus des traditionnels ports HDMI et Display Port.

Sans annoncer de résultats clairs et concrets pour ses performances, ils viendront plus tard, Nvidia a exposé leurs performances approximatives et leur consommation. Nous pouvons y découvrir les performances de la RTX 2080 à environ + 40 % par rapport à une GTX 1080. Un niveau qui est atteint avec une consommation de 215W à comparer aux 180W d’une GTX 1080.

Pas de surprise ici : la mémoire de la GPU étant développée par des sociétés externes. La mémoire GDDR6 succède à la GDDR5 et la GDDR5X, et NVIDIA a confirmé que Turing la supportera. La GDDR6 de première génération proposera donc un débit de 14 Gbit/s, soit deux fois plus que les cartes GDDR5 de dernière génération et 35 % plus rapide que les dernières cartes en GDDR5X.

Nvidia a surtout insisté sur le ray-tracing, la grande nouveautés de cette nouvelle génération de cartes graphiques.

« ray-tracing ready » : kézako ?

Les jeux vidéo actuels peuvent sembler incroyables, mais dans le passé nous avons observé des changements sismiques entre chaque console et chaque génération de cartes graphiques. Cela n’est toutefois pas vrai ces dernières années, car les jeux apportent des mises à niveau mineures en particulier sur la qualité des textures, la définition, l’éclairage et les autres effets visuels. Avec les GeForce RTX, Nvidia introduit le ray-tracing.

Après la 3D et le HDR, la technologie ray-tracing semble être une autre de ces mises à jour apparemment modestes. Mais, c’est peut-être bien plus important que les nouveautés de ces dernières années. En effet, le ray-tracing peut potentiellement modifier paysage du jeu vidéo.

Le ray-tracing permet de réaliser une image d’une manière différente

Le ray-tracing permet de réaliser une image d’une manière différente. Habituellement, on utilise la rastérisation (on dessine la projection d’objets 3D sur un plan de pixels). Pour le ray-tracing,  on simule la réalité en suivant le trajet qu’aurait pris un photon qui serait arrivé à l’œil de l’observateur. En regardant par où il est passé, on peut déterminer sa véritable couleur. Cette technique permet de créer des images très réalistes, mais elle est beaucoup plus lente et nécessite des calculs importants.

La grande nouveauté des RTX 2080 et 2080 Ti est que ces cartes présentent une accélération matérielle en ray tracing, grâce à la combinaison des nouveaux noyaux Turing et Volta. Utilisés ensemble, les nouveaux cœurs peuvent être utilisés pour accélérer le ray-tracing, puis implémenter d’autres astuces de post-traitement qui réduisent la quantité de travail requise pour générer des images avec des effets d’éclairage incroyablement réalistes.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Le ray-tracing n’est pas vraiment nouveau, d’ailleurs Microsoft est un des précurseurs dans ce domaine, puisque l’entreprise a annoncé plus tôt DirectX Raytracing (DXR) dans l’API DirectX 12. Ils ont créé la structure pour le ray-tracing, et ont permis aux développeurs de commencer à expérimenter la technologie pour voir ce qui est possible de faire dans leurs moteurs de jeux.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Evidemment, les démos de Nvidia (si impressionnantes soient-elles) restent des démos. Encore faut-il que les développeurs soient d’accord de faire l’effort nécessaire pour son support, mais Nvidia se veut rassurant. Il faudra néanmoins  plusieurs années avant que cette technologie ne devienne le standard du marché. En attendant, les prochains jeux AAA seront assurément compatibles, en tout cas pour certains. Nvidia annonce déjà des mises à jour avec support ray-tracing pour d’anciens jeux : Battlefield V, Shadow of the Tomb Raider et Metro Exodus.

Quand et combien ? Nvidia a sacrément gonflé ses prix !

La GeForce RTX 2080 sera commercialisée au tarif de 849 euro. Du côté de la GeForce GTX 2080 Ti, il faut débourser 1 259 euros, soit un prix équivalent à la dernière génération de Titan XP. Nvidia annonce une disponibilité au 20 septembre 2018. On trouvera également quelques cartes personnalisées chez Asus, EVGA, Gigabyte, MSI, PNY et Zotac. Pour la GeForce RTX 2070, il faudra patienter un peu plus, mais Nvidia a déjà annoncé son tarif : 639 euros.

Si nous insistons sur ce point c’est parce que Nvidia a décidé de revoir à la hausse le tarif de ses cartes. Comme vous pouvez le voir, la facture est salée. Pour rappel, la GeForce 1080 avait été commercialisée autour de 800 euros…