Test de la Razer Enki Pro : une petite amélioration pour un gros tarif

 

Nous avons testé la chaise gaming Razer Enki Pro, une version améliorée de l'Enki. Voici notre avis sur ce fauteuil qui monte en gamme.

Chaise gaming Razer Enki Pro // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Présent sur le marché des chaises gaming depuis 2020, Razer a parfait son expertise en 2021 avec l’Enki que nous avons testée et appréciée. Voici que la marque aux serpents revient avec « l’ultime fauteuil de jeu confortable », la Razer Enki Pro. En devenant « Pro », cette chaise gagne en qualité, en finitions, en confort, mais aussi en prix puisqu’elle passe de 449 à… 1099 euros. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Voici notre avis complet après un test de plusieurs mois.

Fiche technique de la Razer Enki Pro

Largeur de l'assise54 cm
Arc d'épaules110°
Matière du revêtementCuir synthétique, Alcantara
Accoudoirs4D
Inclinaison max152°
Taille recommandée166,5 cm - 204 cm
Poids recommandé< 136 kg

Ce test a été réalisé avec une Razer Enki Pro offerte à la rédaction par la marque.

Un montage simple, sauf…

Razer met les petits plats dans les grands pour son Enki Pro, ou tout du moins les petits cartons dans les grands. À la réception, on se retrouve face à un colis bien organisé, séparant chaque bloc amovible du siège et les petites pièces servant au montage. À cela s’ajoute un guide de montage illustré sur une énorme feuille de papier glacé, ne nécessitant pas de tourner les pages, ainsi que des gants pour éviter de se salir les mains avec la graisse des vis. On retrouve également une clé Allen droite avec une poignée afin d’être tenue à pleine main, ce qui permet de serrer avec davantage de force.

Chaise gaming Razer Enki Pro // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Cela n’est pas une surprise : le colis est semblable à celui de l’Enki. Il n’est pas étonnant que Razer fasse preuve du même soin pour sa chaise très haut de gamme.

Du côté du montage, les similitudes continuent. Il faut dire qu’au niveau de la conception générale, l’Enki Pro ne diffère pas singulièrement de l’Enki, à quelques exceptions près. Dans l’ensemble, et si tout se passe bien pour vous, il est possible de monter la chaise en approximativement 20 à 30 minutes, même en étant seul, les instructions étant bien imagées. Bien entendu, il est tout de même conseillé de le faire à deux pour se faciliter la vie.

Chaise gaming Razer Enki Pro // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Ça, c’est évidemment si tout se déroule correctement. Dans notre cas, nous avons rencontré un souci lors de l’association du dossier à l’assise. La partie dorsale est maintenue au reste de l’armature par quatre vis (deux de chaque côté). Il aurait été de bon ton de faire en sorte que les pièces s’enchâssent afin de faciliter le montage et éviter de devoir tenir le dossier tout en l’arrimant. Résultat : pendant un long moment, seulement trois vis rentraient correctement dans leur pas de vis. Même en les desserrant, il me suffisait de finir de serrer la 3e pour que la 4e tourne dans le vide. Ce n’est qu’après de multiples essais que tout est finalement rentré dans l’ordre.

Dans l’ensemble, l’Enki Pro n’est donc pas très complexe à assembler en soi, mais pour une chaise à plus de 1000 euros, on pouvait espérer un rail pour guider le positionnement des différentes pièces.

Un design massif

Au niveau du design, l’Enki Pro ne diffère à nouveau que très peu de l’Enki de 2021 à première vue. On reste sur une chaise gaming avec des courbes de siège baquet au niveau des épaules, mais assez peu de courbures purement esthétiques au niveau des reins comme c’est le cas chez certains concurrents. Rappelons qu’il s’agit d’un siège de bureau et qu’a priori, vous ne devriez de ce fait pas prendre de virage à 180 km/h dedans. On apprécie de ce fait ici le parti pris de Razer, plus sobre et plus confortable pour les personnes corpulentes (la chaise supportant jusqu’à 136 kg).

Dans l’ensemble, les finitions sont tout de même meilleures sur l’Enki Pro. L’arrière est en fibre de carbone, un matériau censé être plus solide que le plastique, mais qui ne nous a pas empêché de rayer la chaise. On retrouve ce revêtement jusque sur les caches à fixer de part et d’autre pour cacher l’armature du siège et ses vis, ces dernières étant apparentes sur l’Enki.

En plus du cuir synthétique présent sur l’Enki, Razer a ajouté un parement en Alcantara, une matière artificielle rappelant le suède ou le daim. L’assise comme le dossier sont de ce fait plus doux et plus tendre au toucher. Bon à savoir si vous aimez vous asseoir nu dans votre fauteuil…

Massive, lourde et imposante, l’Enki Pro est aussi extrêmement stable sur ses cinq roulettes et bien équilibrée. À aucun moment vous ne craindrez de basculer, que ce soit lors de vos mouvements ou en vous allongeant dans son inclinaison maximale (152°).

Toute l’Enki Pro respire le haut de gamme. Rien ne grince, rien ne semble avoir de jeu inutile, tout est minutieusement pensé. Même la poignée servant à régler l’inclinaison du dossier cède sa place à une roue, beaucoup plus fluide à utiliser.

Chaise gaming Razer Enki Pro // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Bien que relativement sobre pour une chaise gaming, la Razer Enki Pro arbore tout de même des surpiqûres vert fluo, couleur iconique de la marque, ainsi que le logo aux trois serpents de même couleur sur l’appui-tête. Cela pourrait jurer avec certains intérieurs. Quant à ceux qui assument vraiment jusqu’au bout le côté tuning de la chose, l’Enki Pro est disponible dans une édition Koenigsegg jaune poussin et dans une variante Williams Esports bleu azur (toutes deux à 1500 euros).

Une chaise confortable, mais rigide

Comme la version 2021, l’Enki Pro est confortable… pour qui aime les sièges au maintien rigide. L’idée est d’offrir un soutien lombaire forçant à maintenir une position neutre afin de réduire la fatigue lors des usages prolongés.

Rigide ne signifie pas dire dur pour autant. L’assise comme le dossier restent en mousse, garantissant le confort de votre séant pendant de nombreuses heures. Les changements apportés au revêtement de ce modèle Pro donnent par ailleurs un côté matelassé et rajoutent ainsi un petit surplus de confort.

Notons que le revêtement en Alacantra respire un peu mieux et aura tendance à être plus agréable lors des fortes chaleurs. On est loin des chaises en tissu ou en mesh, mais les canicules de l’été 2022 n’ont pas été particulièrement infernales dans cette Enki Pro.

Point qui présente une certaine importance : on ne se sent pas à l’étroit dans l’Enki Pro. Avec une assise de 21 pouces (un peu plus de 53 cm), une personne de gabarit moyen peut même s’asseoir en tailleur dessus tout en restant à l’aise.

Les accoudoirs sont quant à eux les mêmes que sur l’Enki. Comprenez par là qu’ils sont moelleux et très agréables. Vous aurez l’impression de garder les coudes sur de petits coussins.

Des déplacements en douceur

Au risque de radoter, la qualité de fabrication est au rendez-vous et les pièces génèrent peu de friction entre elles. Même après plusieurs mois, la rotation est donc fluide, sans à-coups, et une petite impulsion vous fera facilement tournoyer.

Les roues quant à elles sont pensées pour une glisse silencieuse et une bonne adhérence au sol. De quoi éviter de rester la journée en gainage pour maintenir votre chaise face à votre bureau. Cette conception a cependant les défauts de ses avantages puisque cette adhérence oblige à donner une bonne impulsion pour faire bouger ce siège déjà plutôt lourd, surtout sur de la moquette. Ce ne sera pas votre meilleur atout pour les courses de bureau.

Réglages : le coussin aimanté, une bonne idée

Du côté des réglages, Razer n’innove pas particulièrement par rapport au modèle précédent. On retrouve les mêmes accoudoirs 4D (réglables en hauteur, vers l’avant ou l’arrière, de gauche à droite et en pivot), la même inclinaison de 152°, et la même hauteur d’assise allant de 46 à 57 cm du sol. Pour un bureau de hauteur standard (75 cm), on aura donc tendance à garder l’Enki Pro à sa taille minimale. Même ainsi, vous risquez d’avoir les genoux qui frottent en croisant les jambes. Pour une position optimale, on aurait aimé qu’elle puisse descendre un peu plus.

La seule nouveauté vient finalement du coussin de l’appui-tête. Attaché par des lanières sur l’Enki, il est ici magnétique, ce qui permet de le régler avec précision selon votre taille. Les aimants sont efficaces, le coussin ne tombe jamais et se positionne facilement. On notera qu’il est un peu épais à sa base, ce qui maintient les cervicales dans une position qui n’est pas toujours optimale.

La bascule quant à elle ne change pas. Le balancement est synchrone, conservant l’assise et le dossier dans le même angle, mais l’inclinaison du dossier n’ajuste pas l’assise. À ce prix, ce serait pourtant la moindre des choses.

Chaise gaming Razer Enki Pro // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Enfin, le soutien lombaire est toujours intégré au dossier, sans réglage possible. Dans mon cas, cela ne m’a pas dérangé, mais celles et ceux ayant des besoins bien précis pourraient y voir là un véritable inconvénient.

Prix et date de sortie de la Razer Enki Pro

La Razer Enki Pro est disponible à 1099 euros sur le site de la marque en noir et vert ou à 1499 euros pour les éditions Koenigsegg et Williams Esports. Au moment de la rédaction de ces lignes, un chèque-cadeau de 100 euros est offert à l’achat.

Notons que c’est beaucoup plus cher que les 450 euros demandés pour la Razer Enki (avec une webcam Kiyo Pro d’une valeur de 210 euros offerte).

Note finale du test
7 /10
La Razer Enki Pro est une amélioration agréable de l'Enki. On gagne un peu en confort, les finitions sont plus léchées et le coussin magnétique change réellement la donne. Mais est-ce que cela mérite vraiment 600 euros de différence ? À notre goût, non, d'autant qu'au prix de l'Enki Pro on trouve des fauteuils ergonomiques d'excellente facture avec une assise asynchrone en prime. Difficile donc à ce prix de conseiller l'Enki Pro.

En revanche, si l'argent n'est pas un souci pour vous ou qu'elle profite d'une (grosse) promotion, il y a peu de chances pour que vous soyez déçu.

Points positifs
Razer Enki Pro

  • Le coussin aimanté

  • Les accoudoirs agréables

  • Un très bon confort global

  • Une conception léchée

Points négatifs
Razer Enki Pro

  • Revêtement arrière fragile

  • Soutien lombaire non ajustable

  • Le prix !!

Les derniers articles