Test de la Razer DeathAdder V3 Pro : la souris gaming par excellence

La souris parfaite pour l'e-sport ?

 

La DeathAdder est certainement la souris la plus emblématique de Razer. Elle profite d’une nouvelle version V3 Pro qui améliore plus ou moins tout ce qu’il était possible d’améliorer. Au programme : un poids contenu, une nouvelle forme et des performances au top.

Razer DeathAdder V3 Pro
Source : Edouard Patout pour Frandroid

La souris gamer Razer DeathAdder V3 Pro se positionne comme l’un des modèles les plus haut de gamme du constructeur. Sa forme singulière a subi quelques ajustements pour être plus confortable encore et son poids passe à seulement 63 grammes, comme l’excellente G Pro X Superlight de Logitech.

Toujours sans-fil (mais plus Bluetooth), elle est équipée d’un capteur optique Focus Pro 30K et fait l’impasse sur l’éclairage RGB. Cette nouvelle version est proposée au tarif très élevé de 160 euros, ce qui la place en concurrence de nombreux modèles ultralégers déjà passés entre nos mains.

Une forme revue, mais toujours convaincante

Nous avons reçu en test la DeathAdder V3 Pro dans sa livrée blanche qui se révèle particulièrement réussie. Le revêtement utilisé est légèrement granuleux et permet ainsi de s’affranchir d’un revêtement en caoutchouc pour améliorer le maintien du mulot au creux de la main.

Razer DeathAdder V3 Pro
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Razer a légèrement revu sa copie concernant la forme emblématique de la gamme DeathAdder. Le châssis est ainsi légèrement plus court tout en étant un peu plus haut sur la partie supérieure. La forme globale de la souris a également été revue et simplifiée afin de maximiser le confort et améliorer la prise en main.

Les différences les plus notables se retrouvent au niveau des clics principaux beaucoup moins évasés et de la courbure sur le côté gauche qui a presque totalement disparu. Une fois en main, on ne peut qu’apprécier l’excellent travail de Razer qui propose ici une souris particulièrement confortable et qui tombe parfaitement au creux de la main. On est ici très proche d’une forme parfaite, pour les droitiers tout du moins…

Razer DeathAdder V3 Pro
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Revenons-en aux clics principaux, assez bruyants, mais au fonctionnement convaincant. Razer les a équipés de nouveaux interrupteurs optiques plus durables. Par ailleurs, on regrette la trop grande amplitude des boutons en eux-mêmes qui offrent une course un peu trop importante avant l’activation, ce qui fait ainsi perdre un peu réactivité.

La molette se montre convaincante avec des crans tout juste marqués comme il faut et tout aussi silencieux. Le clic de cette dernière est également satisfaisant et permet une bonne réactivité à l’usage. Cette molette n’est accompagnée d’aucun bouton supplémentaire puisque celui dédié au changement de sensibilité est relégué sous la souris. Cette spécificité se retrouve régulièrement sur les souris orientées e-sport afin d’éviter une activation involontaire en pleine partie.

Razer DeathAdder V3 Pro
Source : Edouard Patout pour Frandroid

On dispose enfin de deux boutons latéraux sur la tranche gauche. Tombant parfaitement sous le pouce, ils se montrent réactifs et très efficaces avec juste ce qu’il faut de souplesse. Comme précisé plus haut, la souris se destine aux droitiers et ne dispose donc pas de boutons supplémentaires sur la tranche droite.

Pour atteindre un poids plume de 63 g (64 g pour la version blanche), la DeathAdder V3 Pro doit faire quelques concessions avec notamment l’abandon du RGB, si cher à la marque. La seule LED installée à l’avant de la souris permettra uniquement de connaitre le profil de sensibilité en cours d’utilisation et savoir si la batterie est sous le seuil critique.

Razer DeathAdder V3 Pro
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Sous la souris, on retrouve un capteur optique Focus Pro 30K et le bouton de changement de DPI que nous évoquions un peu plus haut. La DeathAdder V3 Pro est équipée de 4 patins 100 % PTFE assortis à sa robe. Notez enfin qu’elle est fournie avec un câble USB-C tressé, lui aussi assorti, et de son dongle accompagné d’un adaptateur. Enfin, la marque fournit également des grips autocollants pour améliorer la préhension du mulot.

En résumé, la DeathAdder V3 Pro est une souris qui convainc par sa forme ergonomique, son poids plume et sa construction soignée. Il ne fait aucun doute que Razer vise certains modèles renommés comme la G Pro X Superlight de Logitech en proposant une souris pragmatique et allant droit au but.

Des fonctionnalités toujours très classiques

Le pilote Razer Synapse ne propose pas de réelles nouveautés depuis plusieurs années maintenant. On retrouve tout d’abord une interface dédiée à l’attribution des boutons de la souris qui pourront être personnalisés à l’envi. C’est par ailleurs depuis cette page que l’on pourra connecter plusieurs appareils au même dongle.

Razer DeathAdder V3 Pro

La section performances laisse le choix entre 5 niveaux de sensibilité différents pouvant donc aller de 100 à 30 000 DPI. La fréquence de polling est par ailleurs personnalisable, mais on vous conseille comme toujours de la laisser à 1000 Hz. La souris est d’ailleurs compatible avec le nouveau dongle 4000 Hz vendu séparément.

Le capteur de la DeathAdder V3 Pro permet de personnaliser la distance de décrochage de façon asymétrique. Un ajout plutôt bienvenu qui pourra faire le bonheur des joueurs les plus exigeants. Pour finir, le dernier onglet est dédié aux options d’alimentation pour aider à économiser un peu de batterie.

Razer DeathAdder V3 Pro

Tous les réglages cités précédemment peuvent être enregistrés dans des profils. Ces derniers pourront éventuellement être associés à des jeux ou des applications pour une bascule automatique en fonction des cas d’usage. La DeathAdder V3 Pro dispose également d’une mémoire interne pour ne pas être dépendante de Synapse.

Autonomie et connectivité

À la différence de certains modèles passés entre nos mains récemment, la DeathAdder V3 Pro fait l’impasse sur la connectivité Bluetooth. Ce n’est pas forcément un problème sur une souris de ce type, qui vise avant tous les joueurs exigeants. Notez d’ailleurs qu’elle pourra aussi être utilisée en filaire et qu’elle ne dispose cependant pas d’emplacement dédié pour accueillir le dongle.

Razer DeathAdder V3 Pro
Source : Edouard Patout pour Frandroid

La liaison 2,4 GHz est comme toujours très convaincante. La latence est imperceptible et nous n’avons constaté aucun décrochage ni aucun autre problème durant ces quelques jours de test. Il est ainsi impossible de faire la distinction entre une liaison sans-fil et une liaison filaire classique.

Du côté de l’autonomie, Razer annonce pas moins de 90 heures loin d’une prise de courant. La marque ne semble pas avoir menti puisque durant nos tests, nous avons pu utiliser la souris pendant une dizaine de jours avant que la batterie passe sous la barre des 20 %, à raison de plusieurs heures quotidiennes.

D’excellentes performances, tout simplement

Nous l’avons vu, il n’y a pas grand-chose à redire sur la liaison sans-fil qui est toujours aussi convaincante chez Razer. La marque a également peaufiné le capteur optique qui équipe la DeathAdder V3 Pro en lui permettant notamment d’assurer un suivi efficace sur l’immense majorité des surfaces.

Razer DeathAdder V3 Pro
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Ce dernier pourra ainsi monter à une sensibilité de 30 000 DPI, tout en encaissant des accélérations de 70 G avec une vitesse de 750 IPS. Si l’on se réfère à ces chiffres, nous sommes tout simplement face au meilleur capteur du marché. Gardez cependant en tête qu’à l’usage la différence avec un capteur de génération précédente sera imperceptible.

Durant ces quelques jours de test, la DeathAdder V3 Pro a été mise à l’épreuve aussi bien en utilisation bureautique qu’en jeu. Dans les deux cas, elle s’est montrée impériale en offrant un suivi impeccable et sans décrochage. Elle offre suffisamment de précision pour les tâches créatives telles que la retouche photo et permet d’enchainer les éliminations sur les FPS sans aucune difficulté.

Razer DeathAdder V3 Pro
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Par ailleurs, on apprécie également son poids plume qui la rend particulièrement agile. Les 64 g de notre modèle blanc font que la souris se fait vite oublier une fois dans le feu de l’action et c’est un réel plaisir de l’utiliser. En bref, il n’y a rien à redire sur les performances de DeathAdder V3 Pro qui saura accompagner sans broncher les joueurs, notamment en compétition.

Prix et disponibilité de la souris Razer DeathAdder V3 Pro

La souris Razer DeathAdder V3 Pro est disponible au prix conseillé de 160 euros.

Note finale du test
9 /10
La souris Razer DeathAdder V3 Pro passe à deux doigts de la perfection. La marque aux serpents a fait évoluer ce qui devait évoluer tout en conservant l’ADN de sa souris phare. On profite alors d’un modèle à la forme parfaite et au poids plume.

Les performances sont exemplaires grâce à l’excellent capteur optique Focus Pro 30K et à la liaison sans-fil 2,4 GHz. La présence d’une connectivité Bluetooth aurait été appréciable, même si ce n’est franchement pas nécessaire sur une souris de cette trempe.

Au rayon des déconvenues, seuls son prix prohibitif et la relative mollesse de ses boutons principaux pourront décevoir, de même que l’absence de certaines fonctionnalités chères aux joueurs comme le RGB. Encore une fois, Razer, comme nombre d’autres marques, se concentre ici sur l’essentiel : les performances et l’ergonomie.

Points positifs
Razer DeathAdder V3 Pro

  • Performances exemplaires

  • Ergonomie parfaite

  • Design très réussi en blanc

  • Fonctionnalités complètes

  • Poids plume

Points négatifs
Razer DeathAdder V3 Pro

  • Tarif prohibitif

  • Clics principaux un peu mous

Les derniers articles