Des voitures électriques avec batterie interchangeable ? Renault y songerait de nouveau

 

À l’occasion du « Future of the Car Summit » organisé par le Financial Times, le directeur général de Renault Luca de Meo s’est montré intéressé quant au retour des voitures électriques avec batterie interchangeable issues de la marque Renault.

La Renault Zoé

La Renault Zoé // Source : Jean-Brice Lemal pour Renault France

Le sujet des voitures électriques avec batterie interchangeable n’a rien de nouveau chez Renault. En 2008, le constructeur français avait tissé des liens étroits avec la société israélienne Better Place pour l’épauler sur ses projets de stations d’échange de batteries pour véhicules branchés.

Renaut recycle des idées d’antan

À l’époque, l’idée était alors de déployer des infrastructures dédiées, mais aussi adaptées à un véhicule élu, la Fluence. Cinq ans plus tard, Renault faisait marche arrière en stoppant ses investissements dans ce type de système, mettant au placard ce projet depuis devenu poussiéreux. Avant qu’un certain Luca de Meo ne lui passe un petit coup de polish.

Lors d’une prise de parole durant le « Future of the Car Summit », chapeauté par le Financial Times, le directeur général du groupe a remis le sujet sur la table. Et l’intéressé de déclarer :

J’ai demandé aux ingénieurs de trouver une solution pour repartir sur l’idée originale de Renault au cours des années 2010/2011, et peut-être que nous verrons la chose arriver sur certaines voitures.

L’entreprise chinoise NIO propose déjà ce genre de solution

L’entreprise chinoise NIO propose déjà ce genre de solution

Le concept semble en tout cas plaire au chef d’entreprise, qui y verrait ici un moyen de remplacer sa batterie vide par un accumulateur plein en un temps record. De quoi minimiser les temps d’attente aux stations de recharge. « Rien n’est décidé, mais j’y vois une opportunité intéressante. Nous devons trouver une solution pragmatique », souligne-t-il.

L’offensive européenne de NIO

Luca de Meo verrait-il l’arrivée de NIO sur le marché européen comme une potentielle menace, ou à l’opposé, comme une source d’inspiration ? En plus de fabriquer des véhicules électriques, cette société chinoise s’est aussi spécialisée dans les stations à batterie interchangeable : en Chine, elle a notamment atteint les 2 millions de « swaps ».

Nio va s’attaquer au Vieux Continent au travers de la Norvège, où elle installera plusieurs stations dédiées dans le courant de l’année 2022. Renault répondra-t-il à cette offensive ? Réponse dans les années à venir.

Les voitures électriques sont toujours plus nombreuses et certaines affichent des niveaux d’autonomie très différents. Nous avons réalisé un classement, par catégories, des voitures électriques disposant de la meilleure autonomie actuellement.
Lire la suite

Les derniers articles