Renault 4 : un retour électrique se confirme sous la forme d’un crossover

 

De premiers dessins issus d’un brevet montrent à quoi pourrait ressembler la future Renault 4 électrique, qui semble de plus en plus devenir une réalité.

Renault veut jouer la carte de la nostalgie et s’inspirer de ses automobiles d’antan pour les remettre au goût du jour… sous un format plus moderne, celui de l’électrique. Ce fut déjà le cas avec la Renault 5 Prototype introduite mi-janvier 2021, résurrection branchée de l’ancienne R5 thermique produite jusqu’en 1984.

La firme tricolore compte poursuivre dans cette dynamique en appliquant cette formule à une certaine Renault 4. Plus communément baptisée Renault 4L, cette voiture a fait les belles heures de la marque durant une petite trentaine d’années entre 1961 et 1992. Et à ce titre, un retour rétro-futuriste et électrique serait au menu, d’après les dernières rumeurs.

Des dessins très évocateurs

Rumeurs qui semblent de plus en plus se confirmer au fil des mois et au regard de nouveaux éléments mis en ligne. Il faut cette fois-ci se tourner vers le média néerlandais Autovisie, qui a mis la main sur des dessins issus d’un brevet Renault déposé auprès de l’Office européen des brevets.

Ces rendus représentent une voiture aux lignes esthétiques qui en rappellent une autre. À n’en pas douter, les images publiées correspondraient au futur concept car de la Renault 4 électrique. Il suffit de regarder sa bouille pour faire le rapprochement : un capot et une calandre plate, elle-même composée d’une sorte de grille en référence à la 4L.

60 ans après les débuts de la Renault 4L, ce futur concept car adopterait en toute logique un design plus contemporain. Ici, le fabricant opterait pour un look de crossover avec une hauteur de caisse élevée, comme le remarque le site spécialisé L’Argus. Aussi, la signature lumineuse arrière représenterait également un joli clin d’œil à celle de la 4L d’époque.

Pas avant 2025

Selon les informations de L’Argus, Renault souhaiterait renforcer le segment des crossover et SUV et proposer une gamme de produits hétéroclite en matière de tarifs. Des prix sous les 20 000 euros sont même mentionnés par le média, que la future R4 pourrait fièrement proposer aux consommateurs.

Il faudra dans tous les cas faire preuve de patience, puisque cette automobile branchée n’est pas attendue avant 2025.

À l’occasion du « Future of the Car Summit » organisé par le Financial Times, le directeur général de Renault Luca de Meo s’est montré intéressé quant au retour des voitures électriques avec batterie interchangeable issues de…
Lire la suite

Les derniers articles