Samsung Galaxy S24 : ces indiscrétions qui font craindre le pire

 

En interne, certains cadres de Samsung pousseraient à ce que le constructeur s’appuie de nouveau sur les processeurs Exynos pour équiper la gamme Galaxy S. Mais la prudence est de mise face à ces bruits de couloir.

Avec cette mise à jour, Samsung pourrait régler les problèmes des modules photo de ses smartphones Galaxy S23. // Source : Frandroid – Chloé Pertuis / Anthony Wonner

En juillet 2022, Samsung et Qualcomm ont signé un accord historique et très clair : le géant coréen a accepté d’étendre sa collaboration avec les plateformes Snapdragon aux futurs produits haut de gamme Galaxy. En d’autres termes, les Galaxy S jusque-là équipés des puces Exynos – soit les modèles européens – ont bifurqué sur du Snapdragon.

Ce choix stratégique et commercial a été chaleureusement accueilli par la presse spécialisée et les consommateurs. Car ces dernières années, les processeurs Snapdragon ont pris une belle longueur d’avance sur les puces Exynos, tant en termes de performances brutes et graphiques, qu’en gestion thermique.

En interne, certains cadres voudraient du changement

Problème : à l’époque, ce fut un coup dur pour la division Exynos. Et forcément, son activité a connu une baisse d’activités très importante ces derniers temps. À tel point qu’un cadre de Samsung LSI (System large-scale integration), la division en charge de développer les puces Exynos, militerait pour un retour à l’ancien système, apprend-on dans les colonnes de ZDNET Korea – relayé par Android Authority.

À savoir que les semi-conducteurs Exynos retrouvent une place digne de ce nom sur les produits phares de la gamme Galaxy. L’utilisateur twitter RGcloudS, qui se montre relativement actif sur les actualités Samsung, avait également émis cette idée le 23 avril 2023. Bien qu’il faille accueillir ses prédictions avec prudence.

L’intéressé a en effet toutes ses preuves à faire sur l’échiquier des fuites. Mais selon lui, le Galaxy S24 classique pourrait goûter à un Exynos, contre une puce Snapdragon sur les modèles Plus et Ultra. Cela permettrait à la division Exynos de prendre un petit bol d’air frais en équipant au moins un des trois téléphones.

Convergence d’éléments

Si l’ensemble de ces éléments sont – quitter à se répéter – à prendre avec des pincettes, nous observons tout de même une force de convergence d’éléments en quelques jours seulement. Il conviendra de garder un œil attentif à cette situation tout au long de l’année 2023.

Samsung va-t-il « sacrifier » le client pour limiter la casse de son pôle Exynos, ou conserver sa stratégie actuelle pour booster l’attractivité de ses Galaxy S ? Difficile de répondre à cette question à l’heure d’écrire ces lignes, même si le succès du Galaxy S23 pourrait faire basculer la balance d’un côté. N’oublions pas aussi qu’un accord solide a été conclu avec Qualcomm : a-t-il des chances d’évoluer ? Le doute est permis.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.