Films, musique, jeux : Sony injecte 250 millions dans Epic Games et l’Unreal Engine

Une amitié renforcée qui bénéficiera à Sony dans son ensemble

 

Sony annonce cette semaine avoir investi 250 millions de dollars dans Epic Games, le créateur américain de Fortnite et surtout du moteur 3D Enreal Engine. Cette participation minoritaire pourrait être synonyme de retombées particulièrement riches pour le géant japonais.

Sony investit 250 millions dans Epic Games… une participation qui n’a rien d’anodine

Sony investit 250 millions dans Epic Games… une participation qui n’a rien d’anodine // Source : Daniel Ahmad – Twitter

Kenichiro Yoshida, CEO de Sony, fait l’éloge d’Epic et de sa capacité à rester à la pointe de la technique avec son Unreal Engine ; Tim Sweeney, CEO d’Epic Games, évoque pour sa part les points communs entre son groupe et le géant nippon, opérant tous deux à la confluence du gaming, du cinéma et de la musique. Les deux firmes, qui avait récemment affiché leur accointance en dévoilant une impressionnante démonstration technique de l’Unreal Engine 5 sur PlayStation 5, sont désormais plus proches que jamais.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Et pour cause, ce sont 250 millions de dollars que Sony a investi dans les créateurs de Fortnite et du célèbre moteur 3D. Cet investissement, minoritaire au regard 1,83 milliards levés par Epic à l’heure actuelle, devrait néanmoins bénéficier à Sony Corporation dans son ensemble.

Un investissement judicieux pour Sony, pas seulement sur le gaming

Comme le précise VentureBeat cette participation de Sony permettra au groupe de continuer à travailler étroitement avec Epic sur le développement de l’Unreal Engine 5. Si cette nouvelle version du moteur 3D sera bien proposée sur l’ensemble des plateformes de jeu, sans distinction, on peut imaginer une optimisation particulière pour la PlayStation 5 et son puissant SSD.

Ces 250 millions de dollars devraient aussi donner à Sony un accès plus marqué aux événements musicaux organisés sur Fortnite. Durant le confinement, le titre accueillait en effet un véritable concert virtuel du rappeur américain Travis Scott… un artiste sous contrat chez Sony. Notons d’ailleurs que Sony a récemment créé une équipe spécialement dédiée aux « expériences numériques ».

Autre domaine pour lequel Sony pourrait tirer profit de son investissement auprès d’Epic : celui du cinéma et de la télévision au travers de sa branche Sony Pictures. Car si l’Unreal Engine est avant tout conçu pour le monde du jeu vidéo, il sert de plus en plus souvent à la création d’imagerie de synthèse dans des productions hollywoodiennes. Dernier exemple en date, son utilisation massive pour la création de certains éléments de décor de la série Disney+ The Mandalorian.

En clair, et sous ses airs gaming, cette participation de 250 millions a tout d’un accord Sony / Epic… et non d’un simple deal PlayStation / Epic, comme le résumait ce matin Christopher Dring sur Twitter.

Les derniers articles