Tesla : son assurance auto basée sur votre conduite en temps réel prend de l’ampleur

 

Tesla propose désormais son assurance auto basée sur la conduite en temps réel dans huit États des USA. Elle utilise pour ce faire les capteurs du véhicule, sans ajout de matériel.

Tesla Mode 3

Cela fait plusieurs années déjà que l’assurance basée sur la conduite existe, en France comme à l’étranger. Pour cela, la compagnie fournit généralement au client un boîtier à brancher sur la prise diagnostic, qui analyse plusieurs paramètres, tels que la puissance de l’accélération et du freinage, entre autres.

Le but ? Faire varier la prime d’assurance selon le comportement au volant du conducteur. Une conduite brusque coûtera alors plus cher, car plus propice aux accidents. Une offre similaire est également proposée chez Tesla, depuis peu.

Un montant basé sur le score de conduite

Si la firme proposait déjà sa propre assurance auto en Californie, celle-ci fonctionne de manière tout à fait standard, comme la plupart des offres proposées ailleurs. Mais depuis peu, et comme le relatent nos confrères d’Electrek, la firme d’Elon Musk lance une nouvelle formule basée sur la conduite en temps réel de ses clients.

Déjà proposée depuis octobre 2021 au Texas, celle-ci est désormais disponible dans huit États au total, à savoir l’Arizona, le Colorado, l’Illinois, le Nevada, l’Ohio, l’Oregon et la Virginie. En Californie en revanche, le constructeur n’utilise pas les données de conduite, n’affichant le score de sécurité qu’à des fins éducatives. Dans tous les États où la nouvelle offre est disponible, le montant de la cotisation varie donc directement en fonction du style de conduite.

Des données issues des capteurs

Plusieurs données, enregistrées directement grâce aux capteurs présents dans le véhicule sont prises en compte dans le calcul du score de conduite, qui a alors un impact direct sur le montant de la cotisation. Parmi eux, la force du freinage, la vitesse en courbes ou encore le nombre d’avertissements signalant un risque de collision. Selon Electrek, Tesla affirme que des conducteurs jugés moyens peuvent profiter d’une remise de 20 à 40 % sur leur prime. Les bons conducteurs pourraient économiser jusqu’à 60 %.

Le montant à payer pourrait alors varier chaque mois, en fonction de l’amélioration ou de la dégradation de la conduite. À titre d’exemple, le montant pourrait passer de 97 à 130 dollars si le score baisse de 95 à 88.

Si l’on ne connaît pas encore vraiment l’impact de cette offre sur les accidents, une précédente étude avait déjà affirmé que rouler en Tesla serait moins dangereux qu’en Porsche Taycan. Mais il faut aussi faire attention à ne pas généraliser ce constat à l’échelle de tout le secteur automobile.

Ce dispositif devrait s’étendre à d’autres États, et pourrait être proposé dans d’autres pays un peu plus tard, même si aucune information n’a encore été évoquée à ce sujet pour l’instant.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles