Tesla préparerait une nouvelle Model 3 d’entrée de gamme avec une meilleure autonomie

 

En Chine, Tesla serait en discussion avec le géant des batteries CATL pour augmenter l'autonomie de la Model 3 Propulsion. Au programme : une autonomie en hausse de 10 %. À moins que cette nouvelle batterie ne soit destinée à la Model Y Propulsion...

Tesla Model 3 officiel -00003Tesla

a l’habitude faire évoluer l’autonomie de ses véhicules. Surtout avec sa Model 3 d’entrée de gamme. Si entre 2019 et 2020, la Model 3 la moins chère (Standard Range Plus) était dotée d’une autonomie WLTP de 409 km, celle-ci est ensuite passée à 448 km en 2021 puis 510 km actuellement sur la Propulsion avec les jantes Aero de 18 pouces. Cette hausse de l’autonomie a été rendue possible par des batteries de plus grande capacité : 50 kWh puis 55 kWh et enfin 60 kWh. Il semblerait que Tesla prépare une nouvelle hausse de l’autonomie pour les mois à venir.

Une nouvelle batterie pour 2023 ?

Selon le média chinois Sina, l’usine Tesla de Shangai serait en train de préparer le lancement d’une nouvelle Model 3 Propulsion. Ou plus exactement, le constructeur américain serait en train de préparer l’intégration d’une nouvelle batterie de chez CATL dotée de la technologie LMFP (Lithium-manganèse-fer-phosphate) M3P, remplaçante de l’actuelle LFP (Lithium-fer-phosphate). Cette nouvelle batterie permettrait d’augmenter l’autonomie théorique de la Model 3 Propulsion de 10 %, soit 560 km sur le cycle européen WLTP.

Précisons qu’en termes de timing, lors de l’annonce du début de production des batteries M3P en juillet dernier, le géant chinois CATL avait prévu des livraisons en masse pour 2023. Si cette Model 3 Propulsion voit le jour, ce ne serait donc pas pour tout de suite.

Une batterie plutôt destinée pour la Model Y Propulsion ?

Une information à prendre avec des pincettes puisque le site chinois Wall Street News a contacté Tesla Chine qui a réfuté cette rumeur. Il est possible que cette nouvelle batterie soit destinée à la Model Y Propulsion produite en Chine (et réservée uniquement au marché asiatique pour le moment) afin de venir augmenter son autonomie. Actuellement donnée pour 455 km d’autonomie WLTP, l’hypothétique Model Y Propulsion équipée de cette nouvelle batterie pourrait alors dépasser les 500 km d’autonomie théorique.

ModelY_01

D’ailleurs, une autre rumeur annonce l’arrivée imminente de cette Model Y d’entrée de gamme pour l’Europe, grâce à des batteries LFP de chez BYD qui auraient été reçues par l’usine berlinoise de Tesla. Est-ce que ces différentes informations sont liées ? Il ne reste plus qu’à attendre l’éventuelle officialisation de ces modèles par la firme américaine.

Elon Musk veut de l’autonomie, mais pas trop

Pour la petite histoire, Elon Musk refusait de commercialiser une Model Y avec 400 km d’autonomie en 2020. Mais avec l’évolution des batteries et donc la hausse de l’autonomie, il faut s’attendre à voir débarquer cette Model Y Propulsion un peu partout dans le monde dans les mois à venir, avec à la clef un prix inférieur à la version Grande Autonomie, de plusieurs milliers d’euros. Elle est déjà proposée aux États-Unis, mais seulement pour les salariés de l’entreprise.

Si Elon Musk veut que ses voitures électriques soient dotées d’une belle autonomie, le milliardaire américain relativise l’importance de cette dernière, puisqu’il pense que personne n’a besoin d’une voiture avec une autonomie de 1 000 km. Et il n’a pas forcément tort.

Elon Musk a de nouveau affirmé que 644 km en une seule charge était le maximum actuel pour les voitures électriques. S’il avance pouvoir fabriquer un véhicule avec une autonomie de près de 1000 km, pour…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles