Après avoir inauguré deux Gigafactory aux États-Unis, Tesla s’apprête à lancer sa première usine hors du territoire américain à Shanghai en Chine. Elon Musk vient en effet de signer un accord avec le gouvernement chinois.

Elon Musk et Ying Yong, maire de Shanghai. Source : Electrek

Tesla n’a jamais caché son désir de s’ouvrir à l’international, notamment du point de vue de sa production. Alors que des projets d’usines en Europe circulent depuis plusieurs mois, c’est finalement en Chine que la marque de voitures électriques premium devrait implanter son prochain site.

Made in China

Elon Musk et le gouvernement chinois viennent en effet de signer un accord permettant le lancement d’une Gigafactory Tesla en Chine, et plus particulièrement près de Shanghai.

Tesla a annoncé que cette usine sera capable de produire 500 000 véhicules par an, ce qui ferait plus que doubler la production actuelle. Un objectif qui sera difficile à atteindre puisque la marque avait annoncé le même nombre pour son usine du Nevada. Or, avec un récent record de 7000 véhicules en une semaine (soit moins de 400 000 à l’année), on est encore loin du compte.

L’usine Tesla chinoise devrait démarrer la production de véhicules en 2020, devenant ainsi la troisième Gigafactory de la marque d’Elon Musk après celle de Sparks dans le Nevada et celle de Buffalo dans l’État de New York.

Reste à savoir comment Tesla va financer un tel projet, étant donné les difficultés financières de l’entreprise.

À lire sur FrAndroid : Tesla : la quantité avant la qualité ? Un contrôle de freinage retiré du processus de production