Tesla : trois nouveaux centres en France pour mieux accompagner les clients

 

Le constructeur Tesla étoffe son réseau de centres en France en posant ses valises dans trois nouvelles villes que sont Chambéry, Mulhouse et Montpellier. Le premier emplacement a déjà ouvert, les deux autres suivront d’ici la fin du mois.

Le nouveau centre de Chambéry

Le nouveau centre de Chambéry // Source : Tesla via Les Echos

Avec plus de 500 000 véhicules électriques produits dans le monde et une part de marché en hausse en France — mais qui reste cependant loin de Renault avec sa Zoé –, Tesla doit forcément améliorer et garantir un service après-vente digne de ce nom. Pour ce faire, il dispose de centres dispersés aux quatre coins de l’Hexagone.

Où sont les trois nouveaux centres ?

Ces centres sont également des points de chute dédiés à la vente et la livraison de ses véhicules. Et pour répondre à une demande grandissante, la firme californienne a décidé d’en ouvrir trois nouveaux en France, dans les villes de Chambéry, Mulhouse et Montpellier, selon un communiqué de presse cité par Les Échos.

Le centre Tesla de Lille ouvert en 2020

Le centre Tesla de Lille ouvert en 2020

Si le premier centre a d’ores et déjà ouvert ses portes, les deux autres suivront d’ici la fin du mois. En premier lieu, seules les activités dédiées à la vente et la livraison seront assurées par les équipes présentes sur place. Le service après-vente, lui, arrivera dans la foulée. Cela portera le nombre de centres français à dix-huit.

Des techniciens mobiles en Model S

Le service après-vente sera notamment chapeauté par des techniciens mobiles se déplaçant en Tesla Model S, apprend-on. Ils « sillonneront la région pour effectuer des opérations de maintenance directement sur le lieu de résidence ou d’activité des propriétaires de Tesla », précise le quotidien économique.

À ce titre, les créneaux d’intervention Tesla ont considérablement augmenté en 2020, à hauteur de 140 %, grâce au recrutement de nouveaux techniciens et à l’ouverture de nouveaux centres dédiés.

Moteur plus petit, absence de boîte de vitesses, batteries garanties plusieurs années, plaquettes de freins moins utilisées… Voici pourquoi les voitures électriques n’ont pas besoin d’autant d’entretien que les véhicules thermiques.
Lire la suite

Les derniers articles