Volkswagen : 1 600 km d’autonomie pour ses futures voitures électriques grâce à cette nouvelle batterie

 

Les recherches vers la batterie parfaite continuent de bon train. L'entreprise américaine 24M vient ainsi de dévoiler une nouvelle technologie pour batterie Lithium-Métal, qui laisse espérer une autonomie et une durée de vie jamais vues. Bonus : cela devrait profiter aux prochaines voitures électriques de Volkswagen, qui détient 25 % des parts de la société. On vous explique tout.

Volkswagen ID.3 // Source : Volkswagen

La batterie parfaite ? Elle a une durée de vie sans fin, une autonomie avec quatre chiffres et se recharge en un éclair. La batterie solide semble aller dans ce sens, mais elle n’est pas dénuée de défauts. 24M, une entreprise américaine, vient de présenter une nouvelle technologie qui pourrait arriver à cette batterie miracle.

Pour cela, elle utilise un électrolyte liquide qui, combinée aux autres technologies de la société, laisse entrevoir une autonomie de 1 600 km et une durée de vie dépassant les 800 000 km, comme l’atteste son communiqué de presse.

Les dendrites, c’est terminé

Entrons dans le vif du sujet. 24M développe donc une batterie de type Lithium-Métal, dont les batteries solides sont une sous-famille, avec un avantage majeur face à ces dernières : la fiabilité.

Batterie de la Volkswagen ID.3 (pour illustration)

Le principal désavantage des batteries solides, ce sont leur fiabilité dans le temps, dû à la formation de dendrites sur les électrodes (des projections de métal, qui peuvent se ramifier et créer des sortes de racine, pouvant occasionner des courts-circuits). Des travaux sont en cours par l’université d’Harvard pour supprimer ce phénomène, mais 24M propose une technologie différente.

Cette société vient de présenter un électrolyte solide, baptisé Eternalyte, qui annule toute forme de création de dendrites, promettant durée de vie à rallonge et autonomie sans fin. Jugez plutôt : après 500 cycles de charge/décharge, 24M annonce une perte de capacité limitée à 17 %. Sur une voiture dotée d’une autonomie de 450 km, cela équivaudrait à une durée de vie de 225 000 km avec une usure minime.

Une solution complète

Cet électrolyte n’est qu’une partie des produits développés par la société américaine, qui propose en parallèle une technologie intégrant les électrodes dans le pack de la batterie, de quoi augmenter la densité énergétique du pack.

Grâce à cela, 24M n’hésite pas à annoncer une autonomie de 1 600 km en une charge (omettant de préciser la capacité cible d’un pack). 1 600 km sur 500 cycles : cela nous fait une durée de vie absolument phénoménale de 800 000 km.

Les résultats des tests de cette nouvelle batterie // Source : 24M

Reste une limite actuelle : la puissance de charge et décharge de la batterie, actuellement limitée à 1C pour chaque – concrètement, la batterie n’est pas capable de fournir ou recevoir une puissance supérieure à sa capacité. Une batterie de 50 kWh ne pourra pas se charger à plus de 50 kW, par exemple.

Quelque chose qui pourrait changer, puisque des résultats initiaux promettent l’équivalent de 3 000 cycles (!) avec une charge à 4C (un score rare, même si les meilleures batteries dans le domaine chargent à 6C), le tout sans courts-circuits ou augmentation de la résistance interne.

Quand bien même l’entreprise ne communique pas sur la perte de la capacité dans l’exercice, c’est une excellente preuve de la stabilité et de la sécurité qu’apporte cet ensemble de technologies.

Les prochaines Volkswagen en profiteront

La dernière chose à savoir, c’est que Volkswagen détient 25 % des parts de 24M depuis 2022, et le communiqué de presse de l’époque est formel : « grâce à ce partenariat stratégique, le groupe Volkswagen fabriquera des batteries lithium-ion de nouvelle génération en utilisant la plateforme 24M pour une utilisation dans les véhicules électriques ».

Volkswagen ID. 2all // Source : Volkswagen

Peut-être, mais une chose est sûre : il va falloir prendre son mal en patience, 24M omettant soigneusement d’évoquer la moindre date de mise en production de cette nouvelle technologie.

Une nouvelle preuve, en tout cas, des investissements colossaux du groupe automobile dans les batteries, puisque VW investit également dans les batteries solides pures et dures avec QuantumScape… ou notre Bolloré national, ainsi que dans la batterie sodium via son partenaire chinois JAC. De tels investissements qui ne peuvent, en théorie, qu’apporter des nouveautés bien concrètes.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.