Volvo se concentre sur un petit SUV électrique premium pour étoffer son offre

 

Alors que le salon automobile de Pékin a été l’occasion pour Volvo de présenter sa nouvelle architecture pour véhicules électriques, le patron de la marque suédoise a confirmé auprès d’Auto Express que cette dite plateforme servira à commercialiser un SUV branché certes plus petit, mais aussi et surtout premium.

Le Volvo XC40 Recharge en guise d’image d’illustration

Le Volvo XC40 Recharge en guise d’image d’illustration

Si Volvo est parvenu à faire ses preuves avec succès sur le créneau de l’hybride rechargeable, le constructeur suédois cherche maintenant à s’inviter progressivement sur l’échiquier des véhicules 100 % électriques. Pleine d’ambitions, la filiale du géant Geely compte ainsi lancer un modèle branché par an. Sa première offensive s’est d’ailleurs matérialisée par le SUV Volvo XC40 Recharge intronisé en octobre 2019.

Un véhicule électrique par an

À l’avenir, un autre SUV au gabarit plus petit devrait aussi s’ajouter au catalogue de l’entreprise nordique. C’est en tout cas ce que l’on peut déduire des déclarations de Hakan Samuelsson, patron de la marque, dans les colonnes du média britannique Auto Express. Pour contextualiser, sachez que Volvo a présenté une toute nouvelle architecture dédiée aux voitures électriques : la « Sustainable Experience Architecture » (SEA).

L’intéressé a été plutôt clair et explicite quant aux futurs objectifs du fabricant : « Nous utiliserons la plateforme SEA pour des véhicules plus petits », a-t-il annoncé, « pour que nous puissions avoir une structure de coûts pour une plus petite voiture qui serait très compétitive ». Et de poursuivre : « Il est difficile de pousser plus loin la plateforme CMA (celle du XC40, ndlr), qui est une plateforme commune aux engins électriques et thermiques ».

Le premium au rendez-vous

Hakan Samuelsson enchaîne : « Donc si vous voulez une voiture plus petite que le XC40, alors l’architecture SEA peut le faire. Nous l’utiliserons pour ça ». Les noms de marques XC10 et XC20 récemment déposés viennent d’ailleurs confirmer les ambitions de Volvo. « Attendons de voir comment il s’appellera. Mais ce sera une voiture qui répondra absolument aux attentes des consommateurs », tempère M. Samuelsson, qui évoque l’aspect premium du futur quatre roues.

Le XC20, qui devrait d’ailleurs se nommer XC20 Recharge au regard de la nouvelle dénomination Volvo propre à ses véhicules branchés, est au cœur de la stratégie de la marque, a confirmé Samulesson. Si aucun calendrier n’a été communiqué, le véhicule tentera de répondre aux ambitieux objectifs annoncés : que l’électrique corresponde à 50 % des volumes de ventes de Volvo d’ici 2025.

Les derniers articles