Quelles sont les clefs du succès du Xiaomi Band, le traqueur d’activité qui s’est imposé sur les poignets

 

Si le premier traqueur d’activité made in Xiaomi demeure relativement récent puisqu’il n’est sorti qu’en 2014, son parcours demeure assez incroyable. En moins d’une décennie, le Mi Band s’est imposé comme l’un des acteurs incontournables du marché, et à raison.

Le début des années 2010 a marqué un véritable tournant pour le secteur des traqueurs d’activités avec l’essor des smartphones. Capables désormais de monitorer la plupart des fonctions vitales et de suivre dans le détail l’activité sportive, les bracelets connectés sont devenus des outils essentiels dans la pratique sportive moderne. C’est en 2014 que Xiaomi a décidé de se joindre à la bataille avec son premier traqueur d’activité maison : le Mi Band.

Depuis, le constructeur a lancé un nouveau modèle par an en peaufinant chaque fois sa recette pour proposer l’un des bracelets les plus populaires qui soit. Il suffit de jeter un œil aux chiffres de vente : les Mi Band 6 et 7 se sont chacun écoulés à un million d’exemplaires un mois après leur sortie. Un succès qui se renouvelle année après année, et à raison. Le Mi Band possède de nombreux atouts qui ont su faire mouche auprès du grand public, jusqu’à l’imposer comme l’un des acteurs incontournables du marché. Retour sur les raisons du succès du Mi Band de Xiaomi.

2014 – 2022 : un bracelet en perpétuelle évolution

Pour son arrivée sur le marché des traqueurs d’activité, Xiaomi est allé à l’essentiel et a fait ce qu’il sait faire de mieux : proposer un produit simple, efficace et peu onéreux. Le premier Mi Band de l’histoire se présente comme un bracelet en silicone assez classique, avec une protubérance ornée de trois LED pour indiquer l’état de la batterie.

Capable de se connecter à un smartphone, il utilise l’application maison, Mi Fit, pour communiquer les données qu’il collecte et assurer le suivi de l’activité ou des cycles de sommeil (déjà). Une version assez rudimentaire donc, mais qui bénéficie tout de même d’une autonomie conséquente, et de la certification IP67, lui permettant d’accompagner les nageurs dans leur activité.

Une base extrêmement solide que Xiaomi n’a eu de cesse de faire évoluer au fil des ans, ajoutant à chaque itération de nouvelles fonctionnalités qui ont permis au Mi Band de demeurer parmi les meilleurs traqueurs d’activités qui soient :

Le Mi Band 1 // Source : Xiaomi

 

  • Mi Band 1s : sorti en 2015, ce bracelet vient améliorer la formule de son prédécesseur en ajoutant un capteur de rythme cardiaque. De quoi affiner le suivi de l’activité sportive ;
  • Mi Band 2 : la version 2016 du Mi Band évolue grandement cette année-là avec l’ajout d’un écran contrôlé par un petit bouton de navigation ;
  • Mi Band 3 : c’est en 2018 que ce bracelet est arrivé dans les linéaires français et avec lui, des améliorations en pagaille. Le bouton de navigation permet désormais de naviguer avec des gestes (gestures) tandis que l’écran augmente sa taille. Certifié IP68, assurant la protection contre l’eau et la poussière de manière plus importante, il gagne aussi en fonctionnalités (météo, programmes d’entrainement, etc.) ;
Le Xiaomi Mi Band 3 // Source : Frandroid
  • Mi Smart Band 4 : dévoilé en 2019, avec un changement de nom, le Mi Band gagne encore en fonctionnalités. Capable de gérer la musique diffusée sur le smartphone, il peut aussi être personnalisé plus qu’avant. La plus grosse nouveauté vient sans doute de l’ajout d’un écran couleur, bien plus agréable à utiliser ;
  • Mi Smart Band 5 : avec cette itération 2020, Xiaomi poursuit son œuvre. Écran plus grand (1,1 pouce), gestures plus précis, nouvelles fonctionnalités et personnalisation plus étendue, la recette s’affine. Le Mi Smart Band 5 change aussi la donne grâce à un nouveau système de chargeur magnétique, plus simple, qui ne nécessite plus d’ôter l’écran du bracelet ;
Xiaomi Mi Smart Band 5 porté autour du poignet
Le Xiaomi Mi Smart Band 5 profite d’un design sobre et discret // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid
  • Mi Smart Band 6 : la cuvée 2021 poursuit sur cette lancée avec quelques avancées significatives. Le bouton de navigation disparait au profit d’un écran entièrement tactile de 1,56 pouce. Le suivi des constantes vitales s’améliore aussi avec l’ajout d’un capteur permettant de mesurer la saturation du sang en oxygène. Une version disposant d’un capteur NFC permettant de réaliser des paiements ou de débloquer un ordinateur a aussi été mise en circulation un peu plus tard ;
  • Smart Band 7 : disponible depuis cet été, le Smart Band 7 vient peaufiner la formule de son prédécesseur en améliorant deux points. L’écran tout d’abord, qui s’élargit et devient donc plus lisible. La batterie ensuite, qui permet à ce Smart Band 7 de prétendre à une autonomie qui dépasse une semaine.

Un traqueur d’activité capable de vous suivre partout, tout le temps

Afin de créer un traqueur d’activité qui répond le mieux possible aux attentes des sportifs, Xiaomi a misé sur deux grands axes. D’un côté, l’autonomie et la résistance, de l’autre, le suivi des activités et des constantes vitales.

Depuis la première itération en 2014, le Mi Band peut se targuer de posséder une autonomie importante. Stabilisée aux alentours d’une semaine sur les derniers modèles (qui disposent de fonctionnalités bien plus énergivores que les premières itérations), elle vient suppléer la certification IP 68 pour permettre à ce bracelet d’être à vos côtés en permanence. Transpiration, immersion dans l’eau, exposition à la poussière, rien n’empêche les traqueurs d’activités made in Xiaomi de vous suivre.

Le suivi d'exercice sur le Xiaomi Smart Band 7
Le suivi d’exercice sur le Xiaomi Smart Band 7 // Source : Robin Wycke pour Frandroid

C’est d’ailleurs l’autre cheval de bataille du constructeur avec son Mi Band. L’objectif premier d’un traqueur d’activité est de… traquer votre activité. Rythme cardiaque, sommeil, oxygénation du sang, cycles menstruels ou stress : autant de données que le Mi Band est capable de vous fournir au quotidien. Quant au tracking des activités sportives, il s’avère aussi extrêmement complet. Le bracelet Xiaomi peut suivre plus de 110 activités sportives différentes, mais également analyser les performances de vos entrainements. De quoi connaître le temps de récupération idéal.

La marque de fabrique Xiaomi : un rapport qualité-prix presque imbattable

Si vous connaissez un tant soit peu les produits Xiaomi, vous ne serez pas étonné d’apprendre que le Mi Band se démarque par un positionnement tarifaire abordable au regard des fonctionnalités et finitions qu’il propose. Comme une vaste partie du catalogue du constructeur.

Le Xiaomi Smart Band 7 // Source : Xiaomi

Le Smart Band 7, dernière itération en date du Mi Band, est ainsi proposé sous la barre des 70 euros. Un tarif difficile à battre lorsque l’on regarde sa fiche technique et ses capacités. Capteur SpO2, capteur cardiaque, écran AMOLED 1,62 pouce, autonomie XXL, étanchéité 5 ATM : autant dire qu’il n’a rien à envier à ses rivaux, qui peuvent parfois coûter jusqu’à deux fois où trois plus cher.

Les derniers articles