Meitu, constructeur de smartphones et développeur d’applications, vient d’annoncer un accord de licence passé avec Xiaomi afin de faire croître son activité. La marque a cependant un passé sulfureux.

Meitu M8s édition « Sailor Moon »

Dans le cadre de son développement, Xiaomi ne se contente pas de faire grossir sa propre marque à travers le monde (et notamment en France depuis quelques mois). Le géant chinois fait également fructifier ses investissements au travers d’autres marques comme le prouve sa prise de contrôle de Meitu, une marque locale bien plus discrète à l’international.

L’accord de licence publié par Meitu indique que les futurs smartphones de la marque seront toujours vendus sous le nom Meitu, mais que le design, la R&D et le marketing seront assurés par Xiaomi. Seule la partie logicielle de l’appareil photo devrait rester à la charge de Meitu.

Une sombre spécialité

Il faut dire que les faits d’armes de Meitu se concentrent sur la photo, que ce soit au travers de ses smartphones centrés sur le selfie, ou de sa tristement célèbre application homonyme. L’application Meitu, disponible sur le Google Play Store, a fait le buzz en début d’année 2017 avec ses filtres « beauté » qui viennent agrandir nos yeux, blanchir notre peau et rosir nos joues pour un air toujours plus « kawaii ».

Quand on passe une même photo plusieurs fois à travers les filtres…

Malheureusement, en se penchant un peu plus sur le code de l’application, certains ont découvert que celle-ci se montrait particulièrement indiscrète, récupérant des identifiants du smartphone, comme l’IMEI ou l’adresse MAC, pour les envoyer sur des serveurs distants, en Chine. La marque a rapidement démenti l’usage commercial de ces données, mais cela a suffi à forger sa réputation de marque indiscrète.

Rappelons que Xiaomi a également été accusé de tels agissements par le passé, ce qui n’a pas empêché son succès à travers le monde.

Un partenariat à long terme

Le communiqué de Meitu explique que Xiaomi reversera dans un premier temps un pourcentage des profits réalisés à la vente des smartphones de la marque avant de payer des frais fixes pour chaque smartphone vendu sur une période de 30 ans.

Par ailleurs, ce contrat de licence ne concerne pas uniquement les smartphones, mais également le « smart hardware« . Actuellement, Meitu ne se démarque pas vraiment par ses enceintes connectées, mais propose un « testeur de peau » baptisé Beautymore afin de scanner la qualité de votre épiderme facial.

Les fans de mangas seront cependant ravis d’apprendre que la marque possède également des accessoires aux couleurs de leurs héros préférés, comme un selfie stick en forme de sceptre de Sailor Moon.

Reste à savoir si les produits de Meitu seront internationalisés ou non.

À lire sur FrAndroid : Quels smartphones Xiaomi acheter en 2018 ? La sélection de FrAndroid