Voici l’astuce d’Audi pour réduire toujours plus son empreinte carbone

 

Dans une démarche plus écologique, Audi annonce que les modules de battteries de ses voitures électriques sont désormais transportés vers son usine de Bruxelles en train.

AudiQ4e-tron-206

Même si elle ne rejette aucun gaz polluant en circulation, la voiture électrique n’est pas forcément propre à 100 %, on le sait bien. En effet, outre l’extraction du lithium et autres métaux rares composants les batteries, qui se fait de manière peu éthique dans des pays en voie de développement, de nombreux aspects sont loin d’être écologiques.

Parmi eux, on pense notamment au transport. En effet, dans la majorité des cas, les matériaux et composants sont acheminés en camion sur les différents sites de production. Audi est notamment concerné, mais est en train de changer les choses afin de rendre ses activités un peu plus vertes.

Du camion au train

En effet, dans un communiqué, la firme d’Ingolstadt annonce une évolution dans sa logistique, puisqu’elle a décidé d’acheminer les composants destinés à la production des batteries de ses véhicules en train. Une mesure qui ne concerne pour l’instant que l’usine de Bruxelles, qui sera approvisionnée en modules de batteries par voie ferroviaire directement depuis la Hongrie, là où ces derniers sont fabriqués.

Comme le détaille la marque aux anneaux, « les modules sont d’abord récupérés par camion chez le fabricant, puis transportés depuis le centre logistique de Győr (Hongrie) sur plus de 1 000 kilomètres par rail jusqu’à Bruxelles ». À terme, Audi souhaite étendre ce changement à l’ensemble de ses usines, alors que la firme précise qu’« aujourd’hui, environ 68 % des véhicules Audi en Europe quittent déjà les usines par le rail ».

2 600 tonnes de CO2 en moins

En utilisant le train plutôt que les camions pour acheminer les modules de batterie de la Hongrie à la Belgique, Audi pourrait réduire ses émissions de CO2 d’environ 2 600 tonnes chaque année. En effet, selon la marque, « jusqu’à présent, les modules et cellules de batterie nécessaires en Belgique pour l’Audi e-tron et l’Audi e-tron Sportback étaient transportés par camion sur un trajet d’environ 1 300 kilomètres depuis le fournisseur en Hongrie ».

Avec cette mesure, Audi espère pouvoir abaisser drastiquement son empreinte écologique. Celle-ci s’inscrit d’ailleurs dans le programme environnemental Mission : Zero mis en place par le constructeur, qui souhaite atteindre la neutralité carbone sur l’ensemble de ses sites d’ici à 2025.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles