Imprimantes : les prix flambent depuis le début du confinement

Tandis que le nombre de références disponibles pique du nez...

 

C'était à prévoir, c'est désormais avéré. D'après l'UFC-Que choisir, le prix des imprimantes a « augmenté comme jamais », tout particulièrement sur les marketplaces de certains grands noms du e-commerce, où les tarifs ont parfois grimpé de près de 40 %.

Crédit : Joshua Fuller / Unsplash

Crédit : Joshua Fuller / Unsplash

En deux semaines de confinement, la moyenne d’augmentation du prix des imprimantes à jet d’encre et laser grand public est de 13 %. C’est du moins l’estimation fournie ce 30 mars par l’Observatoire de la consommation de l’UFC-Que Choisir, qui a pu comparer les tarifs moyens observés avant le début de la distanciation sociale en France… et après. Un constat d’autant plus édifiant qu’il ne s’agirait pas d’une simple hausse de prix due à l’épuisement des stocks sur les modèles entrée de gamme, par exemple, mais bien d’une réévaluation opportune des tarifs par certaines enseignes en ligne.

Un contexte hautement inhabituel pour un marché de l’imprimante d’ordinaire plutôt stable, comme le précise l’association de défense des consommateurs. Avant le début du confinement, l’évolution moyenne des prix n’avait ainsi « jamais dépassé 2 % ou 3 % en une semaine », lit-on.

Les « marketplace » jouent un peu trop sur l’offre et la demande…

Une stabilité visiblement révolue. L’UFC explique d’ailleurs n’avoir que rarement (depuis la mise en place de son suivi des prix) constaté de « hausse aussi importante dans un laps de temps aussi court ». On apprend par ailleurs que le nombre de références d’imprimantes disponibles sur les sites marchands a « baissé de manière vertigineuse », pour atteindre les -42 % par rapport à la veille du confinement.

Crédits : UFC-Que choisir

Cette augmentation des tarifs et « raréfaction » de l’offre intervient alors que de nombreux Français cherchent à acquérir une imprimante pour éditer les attestations de sorties imposées par les autorités ou, dans un contexte familial, imprimer les devoir des enfants, collégiens ou lycéens suivant leurs cours à distance. D’après l’UFC « certains marchands cherchent à profiter du fait que l’offre se réduit et que les besoins des Français sont de plus en plus pressants pour augmenter leurs prix ».

« De telles pratiques n’ont rien de reluisant en cette période compliquée », conclut l’organisme en précisant toutefois que ces pratiques, bien que discutables, n’ont absolument rien d’illégal : les prix des imprimantes sont libres et peuvent donc varier à l’envie. Des augmentations particulièrement sévères dans le cadre des marketplace, où les revendeurs tiers n’hésitent pas à se livrer à des hausses tarifaires pouvant atteindre les 40 %. Le conseil de l’UFC ? Repoussez votre achat si vous le pouvez, comparez au mieux les prix si vous le devez.

Dans un contexte de confinement, où le laisser-passer est obligatoire afin de pouvoir se déplacer, voici trois imprimantes simples, peu coûteuses et livrables rapidement qui vous permettront d’imprimer le fameux sésame.
Lire la suite

Les derniers articles

  • OnePlus est-il encore OnePlus ?

    OnePlus

    OnePlus est-il encore OnePlus ?

    26 octobre 202026/10/2020 • 18:45