Coup de pouce Vélo : tout comprendre de l’aide financière dédiée aux deux-roues

Le vélo, l'alternative sûre du postconfinement ?

 

Valable à partir du 11 mai 2020, le Coup de pouce Vélo cherchera à « encourager la pratique du vélo par les Français dans le cadre du déconfinement ». Ce plan de vingt millions d’euros comporte ainsi trois volets que sont la réparation, la remise en selle et le stationnement temporaire.

Coup de pouce Vélo

Un pneu à changer ? Coup de pouce Vélo Réparation est là pour vous servir

À quelques jours d’un déconfinement progressif, le gouvernement mise sur la pratique du vélo pour pousser les Français à se déplacer sans polluer, et surtout, à éviter les zones de contamination à risque comme les transports en commun. Pour ce faire, l’exécutif a mis en place un nouveau dispositif répondant au nom de « Coup de Pouce Vélo », lequel s’inscrit dans le programme Alvéole, imaginé aux côtés de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB).

Réparation : un remboursement de 50 euros

Fort d’un investissement de vingt millions d’euros, « Coup de Pouce Vélo », dont la plateforme officielle a récemment été mise en ligne, se décompose en trois volets : le « Coup de Pouce Réparation », en premier lieu, est une « offre de prise en charge jusqu’à 50 euros pour la remise en état d’un vélo au sein du réseau des réparateurs affiliés », peut-on lire. Cette aide ne peut être demandée qu’une seule fois par vélo jusqu’au 31 décembre 2020.

Coup de pouce Vélo

Le circuit qu’un propriétaire de vélo devra respecter pour profiter d’un soutien financier de 50 euros

Les instigateurs du projet ont ainsi listé plusieurs types de réparation éligibles à ce programme, comme le changement d’un pneu, la remise en état de freins ou encore le changement du câble de dérailleurs. En revanche, l’amélioration du confort, l’achat d’accessoires ou encore la personnalisation de votre modèle ne sont pas considérés comme des critères valables.

Aide les utilisateurs à se remettre en selle

Le « Coup de pouce Remise en selle » vise, comme son nom l’indique, à remettre en selle les particuliers « souhaitant un accompagnement à l’usage du vélo ». Ledit accompagnement se matérialise par une séance d’une heure prise en charge par le dispositif, et dont le contenu varie selon les besoins : prise en main du vélo, circulation en ville, choix d’un antivol adapté, notions d’auto réparation. Là encore, dans un établissement de formation référencé.

Enfin, le Coup de pouce Stationnement s’adresse aux « collectivités, gares et espaces d’intermodalité, bailleurs sociaux, écoles et établissements d’enseignements », et prend en charge 60% de l’achat et l’installation de stationnements temporaires. Pour les procédures, un site dédié lui est consacré.

Les derniers articles