Audi a levé le voile sur sa supercar PB18 e-tron 100 % électrique à l’occasion du Concours d’Élégance annuel de Pebble Beach, en Californie. Et de détailler ses alléchantes caractéristiques par la voie d’un communiqué de presse publié sur son site.

Les spectateurs du Concours d’Élégance de Pebble Beach, organisé le troisième dimanche d’août de chaque année au Pebble Beach Golf Links, en Californie, devraient s’en prendre plein les yeux. D’une part parce que les plus belles automobiles du moment y sont présentées, d’autre part parce que le constructeur allemand Audi y révèle sa toute dernière pépite 100 % électrique : la supercar PB18 e-tron, comme nous avait-il promis il y a maintenant trois semaines.

Poids très honorable

Comme le souligne judicieusement le site média Argus, « PB » fait directement référence au nom du concours, lorsque le nombre « 18 » rend « hommage à la R18-etron, quadruple vainqueur des 24H du Mans », pour reprendre leurs propos. Imaginé dans les locaux d’Audi Design Loft, à Malibu, puis conçu en collaboration avec les ingénieurs du pôle Audi Sport GmbH, ce nouveau bolide électrique impressionne tant par son design que par ses caractéristiques.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Plus concrètement, la PB18 e-tron mesure 4,53 mètres de long, pour 2 mètres de largeur et 1,15 mètre de hauteur, apprend-on dans le communiqué de presse publié pour l’occasion. Assez imposant, voire peut-être trop pour certains, l’arrière de la voiture embarque un coffre de 470 litres — en sachant que le volume moyen pour une voiture courante se situe entre les 200 et 600 litres. Son poids atteint quant à lui les 1550 kilos, soit un chiffre très honorable pour ce type d’automobile.

Un poste de conduite monté sur glissière

Ses trois moteurs électriques, l’un à l’avant de 150 kW (204 chevaux), deux à l’arrière de 350 kW (476 chevaux), lui garantissent une puissance totale de 500 kW (680 chevaux), voire 570 kW (775 chevaux) grâce à un mode boost. Le véhicule peut aussi atteindre les 100 km/h en un tout petit peu plus de deux secondes, d’après la firme d’outre-Rhin. Ajoutez à cela une recharge de 800 volts capable d’alimenter entièrement la supercar en l’espace de 15 petites minutes, alors à même de tenir pendant 500 kilomètres.

Mais surtout, ce petit joyau se démarque par son poste de conduite monté sur glissière : un cockpit modulable que le conducteur peut faire glisser sur la droite ou sur la gauche selon ses envies. L’ensemble des instruments de conduite, que sont les pédales, le volant ou encore le siège y sont fixés, permettant au chauffeur de déplacer le tout dans l’habitacle. Surnommé en interne « Level Zero », pour s’opposer aux cinq niveaux de la conduite autonome, la PB18 e-tron risque en tout cas d’en faire rêver plus d’un.