La start-up américaine Tarform Motorcycles a développé une moto électrique élégante dont certaines pièces ont été imprimées en 3D. Ou comment utiliser les nouvelles technologies d’aujourd’hui pour construire les modes de transport de demain.

Si le secteur des voitures et vélos électriques traverse une période riche en nouveautés et en innovations, celui des motos et scooters électriques bénéficie lui aussi d’un certain intérêt de la part de jeunes entrepreneurs. C’est notamment le cas de Taras Kravtchouk, dont la longue expérience dans le design industriel des motos l’a poussé à créer sa propre start-up spécialisée dans la conception des deux roues de demain.

145 km d’autonomie en ville

Ainsi est née Tarform Motorcycles, jeune pousse qui a fait des bécanes électriques son fer de lance. Si le site de l’entreprise reste pour l’heure inactif, son pôle communication est récemment sorti de l’ombre pour présenter le tout premier modèle de la marque, mis en lumière par Electrek. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les équipes de la start-up ont fait preuve d’innovation pour parachever leur projet.

La particularité de la moto Tarform réside en effet dans sa technique de fabrication : l’impression 3D, utilisée pour créer certaines pièces uniquement. D’une autonomie de 145 kilomètres en ville et de 80 kilomètres sur autoroute, le deux roues se veut quelque peu limité dans la distance de ses déplacements. Qui plus est avec un temps de charge complet d’à peine quatre heures, ou de 2h50 pour retrouver 80 % de sa batterie.

Le modèle Tarform se rattrape avec son système intelligent permettant de détecter la moindre anomalie technique. En cas de pépin, le conducteur est averti directement sur son smartphone par le biais d’un message. Une prise de rendez-vous peut ensuite être effectuée à partir d’une application dédiée. Le tableau de bord niché dans un anneau de couleur bronze indique quant à lui la vitesse, le niveau de batterie et le mode de conduite.

Précommandes lancées en octobre 2018

Plutôt élégante, la moto électrique Tarform s’équipe d’un imposant amortisseur situé au niveau de la roue arrière. Taras Kravtchouk insiste aussi sur l’aspect personnalisable de son produit : changer un composant, comme une batterie, ferait partie des éventualités proposées par l’entreprise. Pour les plus convaincus, sachez que le mois d’octobre marquera l’ouverture des précommandes. Pour une livraison prévue fin 2019. Coût total : 18 000 dollars.

À lire sur FrAndroid : Technologie et deux-roues font (enfin) bon ménage