Škoda officialise l’ENYAQ iV : 500 km d’autonomie pour son premier SUV électrique

ENYAQ à la niaque

 

La marque tchèque Škoda a levé le voile sur son tout premier SUV électrique issu de la plateforme modulaire MEB conçue par sa maison-mère Volkswagen. Décliné en cinq versions selon différents niveaux de puissance, le véhicule jouit d’un rayon d’action oscillant entre 340 et 500 kilomètres. Présentation.

Un SUV, évidemment. Très en vogue du côté de l’Hexagone depuis déjà plusieurs années, le segment des Sport Utility Vehicle séduit forcément la majorité des constructeurs automobiles. Quoi de plus logique, donc, que d’ajouter des déclinaisons électriques à son catalogue. C’est en tout cas ce qu’a entrepris le constructeur tchèque Škoda en intronisant dans un communiqué de presse son tout nouveau ENYAQ iV.

Cinq versions selon ses envies

En tant que premier véhicule électrifié de la marque basé sur la plateforme MEB de Volkswagen, sa maison-mère, l’ENYAQ iV profite du savoir-faire allemand pour répondre à un « large éventail d’exigences et d’applications », assure Christian Strube, membre du conseil d’administration de Škoda Auto, en charge du développement technique. Au programme : trois tailles de batterie, cinq niveaux de puissance et deux choix de transmission.

Long de 4648 mm, large de 1877 mm, haut de 1 618 mm et d’un empattement de 2765 mm, l’engin électrique, qui s’offre une capacité de coffre de 585 litres, « marque le début d’une nouvelle ère pour Škoda, il est la figure de proue de notre campagne de mobilité électrique », s’est enthousiasmé Bernhard Maier, PDG du groupe. Ci-dessous, veuillez retrouver les différentes versions développées et leurs spécifications respectives :

  • ENYAQ iV 50 : propulsion, 148 chevaux (109 kW), batterie de 55 kWh, 340 kilomètres d’autonomie (cycle WLTP).
  • ENYAQ iV 60 : propulsion, 179 chevaux (132 kW), batterie de 62 kWh, 390 kilomètres d’autonomie.
  • ENYAQ iV 80 : propulsion, 204 chevaux (150 kW), batterie de 82 kWh, 500 kilomètres d’autonomie.
  • ENYAQ iV 80X : quatre roues motrices, 265 chevaux (195 kW), batterie de 82 kWh, 460 kilomètres d’autonomie.
  • ENYAQ iV vRS : quatre roues motrices, 306 chevaux (225 kW), batterie de 82 kWh, 460 kilomètres d’autonomie.

Charge rapide

« Le modèle haut de gamme accélère de 0 à 100 km/h en seulement 6,2 secondes et affiche une vitesse de pointe de 180 km/h », est-il précisé. Le SUV profite aussi de trois modes de recharge : une prise de courant domestique de 230 volts, une boîte murale délivrant jusqu’à 11 kW (entre six et huit heures de chargement) et les bornes de recharge rapide CC d’une puissance de 125 kW (de 10 à 80 % en 40 minutes).

À l’intérieur, les instigateurs du projet ont installé un écran tactile de 13 pouces épaulé par un affichage tête haute diffusant des éléments en réalité augmentée, des dires du communiqué de presse, ainsi qu’une connexion internet permanente et des matériaux durables comme le cuir d’olivier.

Lancement début 2021

L’ENYAQ iV est « construit dans l’usine historique de Škoda à Mladá Boleslav, ce qui en fait le premier véhicule de Volkswagen Group dérivé de la plateforme MEB à être produit hors d’Allemagne », poursuit le document. « Il s’agit d’une étape importante vers la sécurisation de l’avenir du site et la sauvegarde des emplois dans la région », ajoute le patron de la société.

Mise en production fin 2020, le véhicule bénéficiera d’un lancement début 2021, alors qu’une « Founder’s Edition dotée d’équipements spéciaux et d’un pack extérieur différent sera limitée à 1 895 unités », et ce afin de commémorer la fondation de l’entreprise il y a 125 ans. Aucune grille tarifaire n’a pour l’heure été communiquée.

Les derniers articles

  • Essai du BMW iX3 : la passe de trois
    7 /10

    BMW

    Essai du BMW iX3 : la passe de trois

    29 novembre 202029/11/2020 • 18:00