Bentley annonce ses prochains modèles électriques avec une sportive ultra-exclusive

 

Bentley lève le voile sur la Batur, une sportive dotée d'un W12 6.0 litres qui en dit bien plus qu'elle ne le laisse penser. Elle préfigurerait en effet le style des futurs modèles électriques de la marque.

Bentley Batur

Comme la plupart des constructeurs, Bentley devra cesser de vendre des voitures thermiques à partir de 2035, conformément à la décision de l’Union Européenne. À vrai dire, la firme prendra un peu d’avance, puisqu’elle a déjà annoncé en novembre 2020 sa volonté de devenir une marque 100 % électrique dès 2030. Un objectif ambitieux, qui sera amorcé avec le lancement de la première voiture sans moteur à combustion interne dès 2025.

Un design en filigrane

Si pour l’heure, rien n’a encore été dit sur cette future création, nous pourrions pourtant déjà avoir une idée du design. Comment ? Non pas grâce à un concept, comme c’est généralement le cas, mais plutôt par l’intermédiaire d’un véhicule de série. Il s’agit de la Batur, dévoilée il y a quelques jours et prenant la forme d’un superbe coupé, limité à seulement 18 exemplaires. Au premier abord, difficile de deviner en quoi celui-ci nous donne des indices sur le futur de Bentley, alors qu’il est équipé d’un gros moteur W12 6.0 litres.

Bentley Batur

Pourtant, et comme l’explique le très sérieux site Automotive News, Bentley nous donnerait de nombreuses indications sur sa future direction stylistiques. Tout d’abord, on remarque la disparition des optiques circulaires, présentent depuis des décennies sur les modèles de la marque. Une manière sans doute de créer une vraie rupture avec l’ère des modèles thermiques. Les feux arrière aussi deviennent plus allongés, tandis que les lignes globales gagnent en aérodynamisme. Néanmoins, quelques éléments devraient être revus, comme la calandre, servant toujours ici à refroidir la cavalerie. Les modèles électriques devraient alors logiquement profiter d’une face avant plus pleine afin d’améliorer la trainée et donc le Cx.

Plus de place à la personnalisation

Si l’intérieur de la nouvelle Bentley Batur peut sembler assez conventionnel, celui-ci laisse toutefois beaucoup de place à la personnalisation. Une tendance qui prend de plus en plus d’ampleur au fil des années, puisque selon Automotive News, les ventes d’éléments personnalisés ont été multipliées par cinq au cours des cinq premiers mois par rapport l’ensemble de l’année 2019 pour la marque britannique. Selon Andreas Mindt, directeur du design de Bentley, les clients s’intéressent de plus en plus à la possibilité de créer une voiture qui ne ressemblera pas à celle de leur voisin. Le prochain modèle électrique pourrait donc être plus personnalisable que jamais, même s’il faudra encore patienter avant d’en savoir plus à ce sujet.

Mais ce n’est pas tout, car le poste de conduite du coupé anglais fait également la part belle aux matériaux durables, tels que les fibres naturelles en remplacement du carbone, tandis que les tapis sont fabriqués en laine recyclée. Le Dinamica, un matériau produit à partir de fibres recyclées est également présent, remplaçant le daim qui est quant à lui un dérivé du cuir. Ces matériaux devraient ainsi être présents sur les futurs modèles électriques de la marque, qui devrait faire l’impasse sur celles issues de l’exploitation animales et faisant appel à des matières non-renouvelables.

Bentley profite de l’annoncer de cette Batur pour confirmer l’arrivée de sa première voiture 100 % électrique en 2025.

Alors que Bentley prévoit de devenir une marque 100 % électrique, la Mulsanne sera définitivement enterrée, remplacée par un inédit coupé sportif.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles