Dyson N526 : le projet abandonné de voiture électrique à un demi-milliard d’euros en photos

Le prototype se nomme N526

 

Cette voiture nommée N526 était censée être la réponse britannique aux véhicules électriques de Tesla. Ce weekend, James Dyson a dévoilé le projet abandonné à un journal britannique.

Le prototype Dyson N526

Le prototype Dyson N526 // Source : The Times

Dyson, le fabricant d’aspirateurs, a bel et bien créé une voiture électrique et intelligente. Mais un an après sa présentation, l’entreprise a abandonné le projet.

Ce weekend, James Dyson a dévoilé son prototype abandonné au Times. Le fondateur de Dyson est l’innovateur le plus connu du Royaume-Uni, mais c’est désormais également la personne la plus riche de son pays (une fortune estimée à 16,2 milliards de livres sterling).

Le projet à 529 millions d’euros

Cette voiture nommée N526 était censée être la réponse britannique aux véhicules électriques de Tesla : la voiture Dyson. Le fabricant des aspirateurs cycloniques éponymes, des sèche-mains et des sèche-cheveux, avait prévu de commercialiser une technologie révolutionnaire qui aurait dû permettre d’atteindre une autonomie plus importante que la concurrence avec l’introduction de nombreuses innovations. Comme vous le savez désormais, James Dyson a abandonné le projet en octobre 2019, car le projet n’était pas commercialement viable selon lui.

James Dyson dans son prototype

James Dyson dans son prototype // Source : The Times

Dans The Sunday Times, il explique que le prototype lui a coûté 500 millions de livres sterling (environ 529 millions d’euros). Le prototype a été surnommé N526 en interne et le modèle illustré avec James Dyson ci-dessus est le premier qui a fonctionné. « Je l’ai conduit secrètement dans un complexe blindé que nous avons ici« , a-t-il déclaré au journal britannique.

965 kilomètres d’autonomie

Ce SUV électrique était conçu pour accueillir un maximum de 7 adultes, il mesure cinq mètres de long, deux mètres de large et 1,7 mètre de haut.

L’objectif était de permettre d’atteindre une autonomie de 600 miles soit environ 965 kilomètres. Ce premier prototype n’avait pas atteint ces performances, néanmoins il avait déjà une vitesse de pointe d’environ 200 km/h grâce à deux moteurs électriques pour un total de 536 chevaux. Le 0 à 100 km/h aurait ainsi pu être atteint en 4,8 secondes. Des performances similaires à ce que Tesla propose.

Le projet n’était financièrement pas viable selon le fondateur de Dyson : après tout, près de 170 000 euros par véhicule n’aurait contribué qu’à l’équilibre financier. Cependant, James Dyson ne veut pas exclure que son entreprise gère un jour la construction de voitures électriques. Si les conditions économiques changent, il pourrait bien imaginer que son entreprise tente une nouvelle approche. Ce projet aura tout de même mobilisé 500 employés, toujours disponibles si nécessaire.

Les derniers articles