Lexus UX 300e : un SUV électrique trop cher par rapport à la concurrence

 

Présenté en novembre 2019, le SUV électrique Lexus UX 300e va enfin être commercialisé en Europe. L’occasion pour la marque de luxe de dévoiler ses finitions et prix. Pour un résultat mitigé au regard de la concurrence existante.

Au moment de présenter le tout premier véhicule électrique de son histoire au salon international de l’automobile de Canton (Guangzhou), en novembre 2019, Lexus n’avait pas créé la sensation de l’année.

Le constructeur japonais affichait pourtant des ambitions certaines, comme tout fabricant souhaitant grappiller une part de ce juteux gâteau dont la valeur tend à grossir au fil des mois. Mais il fallait bien admettre que son Lexus UX 300e demeurait alors déjà en retard sur la concurrence.

Phase de commercialisation

Mais qu’importe ! L’automobile va entrer dans une nouvelle phase de son développement au travers d’une commercialisation européenne prévue au cours de ce second semestre 2020, avant de débarquer plus largement dans le courant de l’année 2021.

Le nouveau communiqué de presse publié par la marque donne un aperçu global des différentes finitions, complétées par une grille tarifaire mise en exergue par le site spécialisé Automobile Propre. Débutons par les principales caractéristiques de sa fiche technique : puissance de 150 kW (204 ch) pour un couple de 300 Nm, de 0 à 100 km/h en 7,5 secondes, vitesse maximale de 160 km/h.

Une autonomie très limitée

Du côté de la batterie, comptez sur un pack de 54 kWh pour une autonomie oscillant entre 305 et 315 kilomètres selon le cycle d’homologation WLTP. Le Lexus UX 300e est compatible avec la charge rapide DC et peut récupérer jusqu’à 80 % d’énergie en 50 minutes sur une prise de 50 kWh. Son coffre offre par ailleurs un espace de rangement de 367 litres, alors que l’empattement du véhicule atteint les 2640 mm.

Les finitions Pack et Luxe (entrée et milieu de gamme) proposent des roues de 17 pouces, contre 18 pouces sur la version Executive. Cette dernière embarque aussi des sièges arrière chauffants (tout comme la Luxe), des blocs ultra-compacts à trois projecteurs et un système adaptatif de feux de route AHS. La déclinaison Luxe a, quant à elle, le droit à une sellerie en cuir et un radar de stationnement intelligent.

Encore du chemin à parcourir

Compatible Android Auto et Apple CarPlay, le SUV électrique s’appuie sur la nouvelle plateforme GA-C et sera construit dans l’usine de Kyushu, au Japon. La finition Pack débute à 49 990 euros, contre 54 990 euros et 61 990 euros pour les modèles Luxe et Executive. Des prix onéreux au regard de toutes les caractéristiques susmentionnées, qui plus est lorsque celles-ci sont mises en perspective avec la concurrence actuelle.

Son rayon d’action — l’un des éléments les plus scrutés lors d’un achat — de 315 kilomètres ne fait, par exemple, pas le poids face aux 430 kilomètres d’une Tesla Model 3 vendue au même prix, mais qui se positionne certes sur un autre segment. Le SUV Model Y offre quant à lui une autonomie 505 kilomètres, pour « seulement » 10 000 euros de plus.

Les derniers articles