Des disques durs de 100 To d’ici 2030 selon Seagate

60 To d'ici 2026

 

Même si nous parlons tous de SSD désormais, le disque dur reste la solution la plus économique pour stocker des données. Seagate prévoit de développer de nouvelles techniques pour créer des disques durs encore plus volumineux d'ici 2030.

Le disque dur que nous avons dans nos PC, pour ceux qui ont en encore un, fonctionne de la même manière depuis 20 ans. Pourtant, la technologie d’enregistrement magnétique assisté par laser (Heat Assisted Magnetic Recording ou HAMR) continue d’être développée, alors que les premiers essais remontent à 2002. Plus concrètement, vous avez des plateaux, des disques si vous voulez, et une tête d’écriture armée d’un laser utilise la chaleur pour lire et écrire les données.

Fonctionnement du disque dur

Fonctionnement du disque dur // Source : Les Numériques

Lors d’un call avec des investisseurs, Seagate a indiqué vouloir faire évoluer cette technologie pour la perfectionner et ainsi préparer les 10 prochaines années.

Des disques durs jusqu’à 100 To de capacité

Le rythme de l’évolution des capacités des HDD s’est ralenti ces dernières années. Nous sommes passés d’un maximum de 2 To en 2009 à 3 To en 2010, puis 4 To en 2011, 6 To en 2013, 8 To en 2014,10 To en 2015, 12 To en 2016, 14 To en 2017, et enfin 16 To en 2018. On attend désormais la commercialisation des disques durs de 20 To de Seagate, puis de 24 To dans quelques mois.

Mais la société américaine a déjà prévu son plan de bataille : elle veut atteindre un volume de données de 60 To d’ici 2026 et passer à 100 To d’ici 2030. Ses ingénieurs souhaitent également faire progresser la vitesse et la lecture d’écriture en parallèle en doublant la valeur d’IOPS (opérations d’entrée-sortie par seconde). En utilisant la technologie HAMR, Seagate a prévu des investissements massifs, car celle nécessite des processus industriels spécifiques coûteux.

Il existe déjà des SSD de 100 To. En effet, Nimbus a présenté en 2018 un SSD d’une capacité de 100 To — oui, c’est bien de téraoctets. C’est un SSD au format 3,5 pouces, il est donc plus gros que les SSD de 2,5 pouces traditionnels (et encore plus gros que les SSD M.2).

Les derniers articles