Dans un nouveau rapport mensuel, SteamVR nous dévoile quels matériels (carte graphique, ordinateur, casque de réalité virtuelle, processeur) sont principalement utilisés sur sa plateforme de jeux immersifs.

L’heure est au bilan. Alors que la moitié de l’année 2018 est déjà écoulée, SteamVR a mis en ligne toute une série de données récoltées auprès de ses utilisateurs. L’objectif : nous donner une idée globale du matériel utilisé par les gamers. Pour ce faire, la plateforme de jeux développée par Valve Corporation procède à un sondage non obligatoire, qui nous fournit somme toute un bon panorama du marché gaming sur SteamVR. L’occasion de jeter un œil sur la popularité des casques de réalité virtuelle.

Longtemps derrière son principal concurrent HTC Vive, l’Oculus Rift truste une fois de plus la première place du classement : 46,26 % des utilisateurs sont dotés d’un modèle CV1 (Consumer Version 1), lorsque 1,51 % d’entre eux s’équipent encore d’un DK2 (Development Kit 2). Ce qui porte à 47,77 % le pourcentage de joueurs SteamVR propriétaires d’un Oculus Rift.

Juin 2018 : répartition des casques de réalité virtuelle sur SteamVR.

L’HTC Vive au coude à coude avec l’Oculus Rift

Jamais très loin, mais toujours en retard, le HTC Vive ne démérite pas avec un chiffre venant chatouiller celui de son meilleur ennemi : 44,56 %. Autrefois préféré par la communauté, le produit de la multinationale taïwanaise a ensuite perdu de sa superbe, la faute à un prix trop élevé en comparaison des autres casques du secteur. En parallèle, l’entreprise rachetée par Facebook sortait ses contrôleurs Oculus Touch (décembre 2016) et ajustait sa stratégie commerciale — grille tarifaire revue à la baisse — pour devenir le nouveau leader.

En queue de peloton, les casques Windows Mixed Reality progressent doucement, mais sûrement : 6,25 %. Le parc WMR, construit par Acer, HP, Dell, Lenovo, Asus ou encore Samsung, bénéficie d’un partenaire de choix, en la personne de Microsoft, fournisseur du logiciel pour l’ensemble de ces modèles. Mais cette alliance ne domine clairement pas le marché actuel depuis son arrivée en novembre 2017, malgré des prix de vente plus bas et un système plug and play intéressant.