Le géant Hyundai fait de Boston Dynamics sa propriété pour 921 millions de dollars

L'acquisition était pressentie, elle se confirme

 

Connu pour ses robots marcheurs à vocation civile et militaire, l'américain Boston Dynamics change de mains pour devenir la propriété du coréen Hyundai pour 921 millions de dollars. Ce rachat était pressenti depuis plusieurs semaines.

Boston Dynamics vient d’être racheté par Hyundai pour presque un milliard de dollars

Boston Dynamics vient d’être racheté par Hyundai pour presque un milliard de dollars // Source : Boston Dynamics

La chose faisait l’objet de rumeurs depuis novembre, selon les informations du quotidien The Korea Economic Daily elle est désormais actée : Hyundai Motor (branche automobile du congloméra coréen Hyundai) rachète Boston Dynamics pour la bagatelle de 921 millions de dollars. Ce n’est pas la première fois que l’américain Boston Dynamics fait l’objet d’un rachat par une entreprise étrangère. Acquis en 2015 par Alphabet (maison mère de Google), il avait été déjà été revendu en 2017 à la holding japonaise SoftBank (ancienne propriétaire d’ARM, cédé à Nvidia en septembre dernier pour 40 milliards de dollars).

On ignore encore ce que Hyundai compte faire des compétences de Boston Dynamics, mais il y a fort à parier que le Coréen ait surtout des applications industrielles en tête.

Des robots plus intelligents et efficaces pour la chaîne logistique de Hyundai ?

Comme l’indique Cnet Road Show, Hyundai miserait surtout sur Boston Dynamics pour l’aider à concevoir une nouvelle génération de robots industriels (utilisés sur les chaînes d’assemblage de ses véhicules, par exemple), mais aussi pour mettre au point des systèmes robotiques permettant de rendre sa logistique plus efficace. Autant d’applications qui ne devraient pas avoir d’impact direct sur le grand public… à moins que la marque ne soit également intéressée par le savoir-faire de Boston Dynamics pour faire avancer plus rapidement ses projets de « voiture du futur ».

Comme l’indiquaient Les Échos en début d’année, Hyundai Motors compte investir 87 milliards de dollars dans la voiture du futur au sens large d’ici 2025. Un investissement qui permettrait notamment à la firme de commercialiser ses premiers véhicules autonomes à l’horizon 2024, après des tests prévus dès 2022. Difficile de savoir si le rachat de Boston Dynamics s’inscrit dans cette stratégie. Contacté par Cnet, Hyundai n’a pas encore souhaité donner de commentaires sur cette récente acquisition. Il s’agit quoi qu’il en soit de la première menée par Chung Euisun, nouveau président du groupe dont la prise de fonction remonte seulement à octobre dernier.

Les derniers articles