Paris : les trottinettes électriques en libre-service seraient bientôt interdites

 

L'informé révèle que le couperet serait tombé : Anne Hidalgo devrait définitivement faire interdire les services de trottinettes électriques partagées.

Lime

Les trottinettes électriques à Paris, c’est bientôt fini. En tout cas lorsqu’elles font partie d’un service de partage en libre accès comme Lime, Dott ou Tier. Le média l’Informé révèle que la mairie de Paris n’a pas été convaincue par les propositions des marques pour améliorer leurs services.

Des propositions peu convaincantes

On vous parlait déjà des manœuvres de Paris concernant les trottinettes électriques en novembre. L’enjeu : le renouvellement des contrats de Lime, Dott et Tier en janvier 2023. Un sujet posé par la mairie de Paris dès le mois de septembre. Les trois opérateurs ont donc fait une série de propositions comme l’interdiction aux mineurs, l’ajout d’une plaque d’immatriculation ou la possibilité de limiter la vitesse automatiquement sur les trottoirs.

Mais tout cela n’aurait pas convaincu Paris : « À ce stade, nous faisons le constat que les propositions de régulation faites par les opérateurs ne sont pas convaincantes » d’après une « source au fait du dossier à la Mairie » interrogée par l’Informé. La ville met en balance le bilan environnemental, les accidents et le manque de respect du Code de la route.

Pas de renouvellement des licences

La licence des opérateurs de service de trottinettes électriques en libre accès va expirer le 23 mars 2023. Si la Maire ne publie pas un appel à manifestation d’intérêt avant cette date, les marques perdront leur autorisation.

Pour le directeur des affaires publiques de Tier en Europe de l’Ouest, l’un des opérateurs concernés, cette décision irait à contre-courant d’une volonté de réduction de la place de la voiture. Pourtant, la trottinette électrique en libre-service n’est pas la seule alternative à la voiture en centre-ville. Une source « proche d’Anne Hidalgo » le confirme : « Ce n’est d’ailleurs pas un mode de mobilité qui est au cœur de notre mix : il prend beaucoup à la marche des Parisiens, une mobilité active que nous entendons promouvoir. Il y a là un enjeu de santé publique ».

Les piétons qui pouvaient pester devant les trottinettes laissées à l’abandon pour donc être soulagés de les voir bientôt disparaitre. La décision serait officialisée au début de l’année 2023, probablement dans les prochaines semaines.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !

Les derniers articles