Trottinettes électriques en libre-service : grand chamboulement à Paris

 

D’après les informations de « BFMTV », présent à une conférence de presse où se trouvaient des représentants de Dott, Lime et Tier, les trottinettes électriques en libre-service seront interdites aux mineurs dès le lundi 28 novembre 2022, à Paris.

Source : Claudio Schwarz via Unsplash

Fin septembre, David Belliard, adjoint à la mairie de Paris en charge de la transformation de l’espace public, des transports, des mobilités, du code de la rue et de la voirie, brandissait la menace d’interdire les trottinettes électriques disponibles en libre-service à Paris. Les trois opérateurs que sont Lime, Dott et Tier étaient prévenus.

« À 5 mois du renouvellement des contrats, nous nous posons la quesLimeTition de continuer ou d’arrêter ici avec le modèle de freefloating pour les trottinettes. Les opérateurs sont-ils capables de réagir et vite ? C’est ce que nous leur avons demandé », avait déclaré l’élu parisien. À ça, les opérateurs ont justement réagi, et vite.

Interdiction aux mineurs

Des représentants de Dott, Lime et Tier ont tenu une conférence de presse en ce jeudi 24 novembre, à Paris – le PDG de Lime s’est même déplacé en personne de San Francisco, comme l’a précisé le journaliste des Échos Adrien Lelièvre sur Twitter – pour présenter toute une série de nouvelles mesures, rapporte BFMTV.

La plus forte d’entre elles n’est autre que l’interdiction des trottinettes électriques en libre-service aux mineurs — comme à Lyon, mais à l’initiative de la municipalité –, et ce dès le lundi 28 novembre 2022. Pour vérifier leur âge, un scan de l’identité sera effectué. Autre décision forte : l’ajout d’une plaque d’immatriculation, accolée en dessous du phare arrière de chaque véhicule.

Opération séduction des opérateurs de micromobilité qui veulent conserver leur licence à Paris. Le patron de Lime est venu exprès de San Francisco pour l'occasion 🛴⚡️ pic.twitter.com/nGLTNvuvok

— Adrien Lelièvre (@Lelievre_Adrien) November 24, 2022

« Nous les mettons dans l’objectif de rendre nos usagers plus responsables », a expliqué Henri Moissinac, le patron de Dott. Cela permettra aussi de faciliter le travail de verbalisation de la police, a-t-il été indiqué. Plusieurs propositions ont également été présentées afin de montrer leur bonne volonté de changer les choses auprès de la mairie de Paris.

A notamment été évoquée une nouvelle technologie de détection des trottoirs, qui pourrait permettre de considérablement limiter la vitesse des trottinettes utilisées sur ce type de voie. Pour rappel, l’utilisation d’une trottinette électrique sur un trottoir est interdite, sauf si la ville l’autorise. Ici, l’idée est évidemment de protéger les piétons.

Une autre proposition repose sur le financement d’une expérimentation de vidéo-verbalisation, avec l’aval et la gestion d’une autorité compétente. Mieux éduquer les usagers sur la conduite à deux et la circulation sur les trottoirs fait aussi partie des pistes abordées.

La défense s’organise

Comme le note BFMTV, le trio d’opérateurs a aussi tenu à se défendre face à certaines critiques émises à leur égard. En septembre, David Belliard s’était montré virulent envers eux : « Le compte n’y est pas : trottinettes garées n’importe où, incertitude sur le bilan environnemental, accidents, report modal peu intéressant, non-respect du Code de la route. »

« Non les trottinettes ne sont pas plus dangereuses que les autres. C’est le seul moyen bridé », a rétorqué le patron de Dott. Et d’enchaîner : « Non, elles ne sont pas toutes mal garées, elles le sont bien à 96 %. » Le bras de fer avec la mairie n’a clairement pas touché à sa fin.

Selon les données de Fluctuo, spécialiste des données de la mobilité partagée, les trottinettes électriques en libre-service séduisent de plus en plus. Le nombre de trajets enregistrés sur la période novembre 2021 – octobre 2022 a grimpé de 88 % par rapport à la période novembre 2020 – octobre 2022.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles