Presque un an après la fin des frais d’itinérances en Europe, une autre problématique persiste : le surcoût des appels émis vers l’étranger. C’est ce que le Parlement Européen veut désormais limiter.

Depuis près d’un an, l’itinérance en Europe n’entraîne plus de surcoût, c’est-à-dire que les forfaits téléphoniques peuvent être utilisés (dans le cadre de ce qui est prévu par l’offre) sans frais supplémentaires dans n’importe quel pays de l’Union européenne.

Or, émettre un appel depuis un pays vers un autre peut toujours entraîner des surcoûts pouvant dépasser l’euro à la minute. Devant cette situation, le Parlement Européen aurait décidé d’agir en instaurant des règles visant à réduire ces frais, d’après Le Soir.

Instaurer un surcoût maximal

Selon les informations du journal, le Parlement Européen aurait réussi à convaincre les États membres de définir la limite des frais supplémentaires lorsque sont émis des appels ou des SMS depuis un pays vers un autre. D’après le média belge, une réunion doit se tenir aujourd’hui pour déterminer la règle exacte à mettre en place.

Plusieurs pistes seraient évoquées. La première, et la plus simple, serait de fixer un surcoût maximal à la minute de 0,19 euro pour les appels internationaux. Ce plafond pourrait également être aligné aux prix des appels nationaux, auxquels on ajouterait quelques centimes à la minute. Enfin, les frais supplémentaires pourraient être définis en fonction ce que l’appel coûte en plus à l’opérateur par rapport à un appel national.

Quelle que soit la solution adoptée, appeler d’un pays à un autre devrait être bien moins cher à l’avenir. En attendant, des forfaits internationaux permettent d’appeler vers l’étranger sans frais supplémentaires. Passer par des services tels que Whatsapp ou Viber permet également de communiquer gratuitement, à condition de disposer d’une connexion internet.

À lire sur FrAndroid : Comment désactiver les données mobiles à l’étranger sur Android ? – Tutoriel pour débutant