Test iRobot Roomba j7+ : un excellent aspirateur robot

L'aspirateur paparazzi

Ce test est valable pour les variantes suivantes :

Points positifs de l'iRobot Roomba j7+
  • Bonnes performances générales
  • Base aspirante efficace et “jolie”
  • Excellente détection des obstacles
  • Cartographie simple et évolutive
  • Application simple et complète
Points négatifs de l'iRobot Roomba j7+
  • Montre ses limites sur les tapis épais
  • Heurte souvent et trop fort les objets
  • S’obstine trop avec certains meubles
  • Tarif toujours prohibitif
 

L’aspirateur robot Roomba j7+ est le dernier-né de la gamme iRobot. La principale nouveauté de ce modèle réside dans son « intelligence » puisque la marque le présente comme un aspirateur capable de s’adapter aux habitudes et aux besoins de l’utilisateur.

iRobot Roomba j7+

Source : FRANDROID – Edouard PATOUT

Si le Roomba j7+ ne diffère pas beaucoup visuellement de ses frères, c’est tout simplement parce que ses principales forces sont à retrouver du côté de son fonctionnement et de son intelligence. On profite ici d’un aspirateur robot au format classique et fourni avec sa base aspirante qui évitera d’avoir à vider le bac régulièrement.

Doté d’une caméra, l’aspirateur est capable de détecter les objets à problème tels que les câbles ou les déjections canines. Un système d’apprentissage est également de la partie pour aider le Roomba à mieux appréhender l’intérieur du domicile, les habitudes de l’utilisateur et sa présence afin d’adapter le ménage en conséquence.

La vraie promesse est donc de ne plus avoir à « préparer » son domicile pour le passage de l’aspirateur robot, de peur qu’il se prenne les brosses dans le chargeur de votre nouveau smartphone par exemple. D’une certaine façon, iRobot souhaite que l’utilisateur oublie complètement son aspirateur pour se concentrer sur les choses qui importent vraiment.

iRobot Roomba J7 PlusFiche technique

Modèle iRobot Roomba J7 Plus
Autonomie annoncée 120 minutes
Détection des obstacles Oui
Création de mur invisibile Oui
Compatible Google Home Oui
Poids 3400 grammes
Couleur Noir
Dimensions 338 x 87 x 339 mm
Prix 999 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un produit prêté par la marque.

iRobot Roomba J7 PlusDesign

Tout de noir vêtu

Le Roomba j7+ se présente comme un robot aspirateur des plus classiques avec son format entièrement rond. Néanmoins, la marque a fait un bon travail au niveau des finitions avec notamment une robe noir mat qui donne un peu plus de cachet à un appareil pas forcément fait pour être joli. On notera également la présence d’une large zone en métal qui agrémente un peu plus cette bonne impression visuelle. L’unique bouton du robot prend place sur le dessus et servira notamment pour lancer le nettoyage sans passer par l’application.

D’un diamètre d’environ 33 centimètres, le Roomba j7+ pourra se faufiler assez efficacement entre meubles et on appréciera tout particulièrement sa hauteur qui se limite à un peu plus de 8,6 centimètres. Ainsi, le robot est capable de se glisser sous la plupart des meubles comme certaines tables basses par exemple sans les heurter.

Sur la face avant, on ne peut pas louper l’un des principaux atouts du j7+ : sa caméra grand-angle. Celle-ci est accompagnée d’un éclairage LED qui améliorera les capacités de détection du robot dans les environnements sombres (sous un meuble notamment). Point de télémètre donc, ce qui pourrait éventuellement impacter les performances de cartographie du j7+.

iRobot Roomba j7+

Source : FRANDROID — Edouard PATOUT

Le pare-chocs avant est logiquement monté sur poussoir afin de détecter les collisions et deux capteurs de proximité sont positionnés de part et d’autre. Ces derniers accompagnent les habituels capteurs présents sous le châssis qui permettront au Roomba de ne pas dévaler les escaliers et de détecter les changements de sol.

iRobot Roomba j7+

Source : FRANDROID – Edouard PATOUT

Pas de surprises sur le plan du déplacement puisque ce nouveau modèle profite d’un système habituel à 3 roues avec une roue avant totalement libre et deux grandes roues motrices et suspendues qui faciliteront le franchissement des obstacles.

Du côté des attributs de nettoyage, et comme souvent, le j7+ n’est doté que d’une unique brossette rotative latérale permettant de capturer les poussières le long des plinthes et meubles. On retrouve ensuite les habituelles brosses en caoutchouc dur au niveau de la zone d’aspiration. Nous aurons l’occasion de revenir sur leurs performances plus loin dans ce test.

iRobot Roomba j7+

Source : FRANDROID – Edouard PATOUT

Fourni avec une base aspirante, le Roomba j7+ dispose logiquement d’un orifice d’évacuation de son bac à déchet. Néanmoins, il peut également être acheté sans la Clean Base (et sans le « + ») et peut donc être vidé manuellement en retirant le bac présent à l’arrière. Son ouverture est on ne peut plus simple à réaliser grâce au large bouton dédié.

Base aspirante « CleanBase »

La version « plus » du Roomba j7 que nous testons est donc fournie avec une base de charge aspirante « CleanBase » qui reprend les mêmes codes de design que le robot en lui-même. Entièrement noire, elle arbore un plastique strié plutôt joli et se montre également assez compacte. En pratique, le robot et sa base se fondent très bien dans tous les intérieurs.

iRobot Roomba j7+

Source : FRANDROID – Edouard PATOUT

Le capot de la base pourra être ouvert à l’aide d’une sympathique poignée en cuir qui apporte un peu de cachet à l’ensemble. À l’intérieur, on trouvera tout d’abord un premier sac préinstallé et un emplacement dédié au sac de remplacement qui est fourni dans le kit. Ces sacs disposent d’une fermeture automatique qui empêche la poussière de s’échapper lorsqu’ils sont retirés de la base.

iRobot Roomba j7+

Source : FRANDROID – Edouard PATOUT

À l’arrière, iRobot a eu la bonne idée d’intégrer un système de passage de câble permettant d’adapter la longueur de ce dernier en fonction du positionnement de la prise électrique. Cet ajout est plutôt bienvenu et participe encore un peu plus à la bonne intégration du Roomba j7+ dans la « décoration » du domicile.

iRobot Roomba J7 PlusInstallation et application

Une mise en route très simple

La configuration du Roomba j7+ s’effectue au sein de l’application iRobot disponible sur Android et iOS. La détection et la configuration initiale se font sans encombre et l’aspirateur est opérationnel en quelques minutes seulement.

L’interface de l’application est particulièrement claire et se compose d’une unique page divisée en plusieurs parties. La partie supérieure affiche l’état actuel de l’aspirateur et permet également d’accéder à la carte du domicile. Il est ensuite possible de lancer rapidement une tâche de nettoyage depuis le bouton présent en haut à droite. On regrette ici que l’application n’affiche pas la position en temps réel du robot, qui permettrait ainsi de connaitre son avancement. De la même façon, il n’y a aucun moyen d’afficher le retour vidéo de la caméra.

iRobot Roomba j7+

Source : FRANDROID — Edouard PATOUT

Les tâches peuvent être sauvegardées dans des favoris qui permettent de lancer le nettoyage d’une sélection de zone ou pièce. Par exemple, dans notre cas, nous avons créé une tâche de nettoyage pour la « pièce de vie » qui se compose de la cuisine et du salon. Les pièces et favoris pourront également être nettoyés en passant par les assistants vocaux de Google et Amazon. Là encore, la configuration se fait de façon très simple et permettra de se passer de l’application pour contrôler le Roomba.

Très logiquement, l’application offre la possibilité de programmer les sessions de nettoyage. S’il est possible de programmer par jour et par heure, il est également possible de lancer automatiquement une session de nettoyage lorsque l’on quitte notre domicile. Pour cela, la solution d’iRobot se base sur une intégration de IFTTT. On aurait largement préféré une solution maison plutôt que de devoir créer un compte supplémentaire, mais la méthode choisie par iRobot a le mérite de fonctionner correctement.

L’intelligence promise par la marque n’est pas forcément très présente et l’application n’est pas vraiment proactive. En effet, c’est finalement à l’utilisateur de définir manuellement si l’aspirateur doit se lancer en son absence et quel jour cela doit de produire. L’historique des différentes sessions de nettoyage est accessible via un menu dédié qui sera utilisé également pour l’analyse des détections de la caméra dont nous reparlerons plus loin. L’application conservera les 30 dernières sessions, et ce, sur 90 jours maximum.

L’application est enfin un peu chiche en réglage puisqu’il sera simplement possible de définir le type de nettoyage à utiliser (simple passage, double passage ou intelligent), le comportement du robot quand son bac est plein et l’activation ou non de la détection automatique des obstacles. Il sera aussi possible de localiser le robot à l’aide d’un son si jamais vous l’avez perdu.

iRobot Roomba J7 PlusPerformances du nettoyage

Cartographie et navigation

Avant de laisser le Roomba j7+ nettoyer le domicile comme un grand, l’application nous recommande de réaliser une session de cartographie qui a pour but de découvrir rapidement les pièces du logement sans aspirer quoi que ce soit. Dans la pratique, cela permet logiquement de gagner du temps, mais il aura fallu 2 sessions de cartographie complètes à notre robot pour qu’il considère avoir appréhendé correctement l’organisation de notre appartement de 45 m².

L’absence de télémètre se fait quand même sentir au niveau de la précision de la cartographie et des différents obstacles. À titre d’exemple, le Neabot NoMo déjà testé par le passé proposait une carte beaucoup plus détaillée et précise que le Roomba j7+. En pratique, cela n’aura par contre par vraiment d’incidence sur le nettoyage.

L’application iRobot propose donc une carte assez simpliste du logement avec un prédécoupage par pièce qu’il est évidemment possible de modifier. L’interface est particulièrement simple et intuitive, et la séparation des pièces se montre efficace. Il est également possible d’ajouter des zones de nettoyage au sein de la carte (autour d’une table à manger par exemple) ainsi que des zones interdites pour empêcher le j7+ d’aller y faire un tour.

Le Roomba j7+ ajustera logiquement sa cartographie à chaque passage, ce qui lui permettra par exemple de cartographier une nouvelle pièce qui ne lui était pas accessible auparavant. Nous avons pu tester cela avec notre salle de bain qui était restée fermée durant les sessions de cartographie et que nous avons ouverte par la suite.

Du côté de la navigation, on apprécie notamment le fait que le robot ne lance pas l’aspiration lorsqu’il se déplace d’une pièce à une autre. Ces déplacements se font d’ailleurs sans aucune hésitation de la part du j7+ qui fonce directement dans la pièce demandée. Comme toujours chez Roomba, une séance de nettoyage démarrera toujours par le centre de la pièce et le robot terminera par aspirer les contours de celle-ci.

L’appareil s’est d’ailleurs montré particulièrement efficace lorsqu’il longe les meubles et murs puisqu’il reste bien parallèle à ces derniers sans pour autant les frotter. Si ses déplacements peuvent parfois paraître anarchiques, le j7+ couvre très efficacement la quasi-totalité de la pièce ou zone à nettoyer.

Détection et évitement des obstacles

L’intelligence du j7+ est particulièrement mise en avant par la marque depuis son annonce. Sa caméra est censée pouvoir détecter certains types d’objets pouvant être « problématique » pour les aspirateurs robots tels que les câbles, les chaussures ou encore les déjections de nos chers animaux de compagnie.

Il faut bien avouer que cette détection se montre efficace et que tous les câbles que nous avons pu laisser traîner durant nos tests ont été détectés par le Roomba j7+ qui a pris soin de les éviter et de nous prévenir. En effet, en cas de détection, l’application nous demandera de vérifier la session de nettoyage durant laquelle sont remontées toutes les détections, photo à l’appui.

iRobot Roomba j7+

Source : FRANDROID – Edouard PATOUT

On peut alors indiquer s’il s’agit d’un obstacle, s’il est permanent (pour ajouter une zone interdite) ou non, et l’application va même jusqu’à nous demander si le robot doit retourner à l’emplacement de la détection pour terminer l’aspiration (dans l’hypothèse où l’objet a été enlevé). Le fonctionnement est vraiment intuitif et les rapports de nettoyage sont très clairs et précis quant au temps passé et à la surface nettoyée.

Malgré ces bons points, l’évitement des obstacles n’est pas forcément le point fort du Roomba j7+. Tout d’abord, il est à noter que même avec sa caméra, le robot heurtera trop souvent les objets en face de lui pour s’assurer qu’il ne peut effectivement pas aller plus loin. Il a d’ailleurs tendance à les heurter un peu trop fort à notre goût, ce qui peut par exemple faire basculer des objets fins posés à même le sol et contre le mur (un cadre dans notre cas).

Durant nos tests, nous avons également constaté quelques soucis avec certains objets comme les pieds à roulette d’une chaise de bureau où le robot insiste très longuement pour tenter d’aspirer au maximum la zone en question. De façon générale, certaines décisions de trajet sont parfois un peu étonnantes compte tenu des objets présents sur sa route, mais il finit toujours par retrouver son chemin.

Enfin, l’aspirateur a également été piégé par certains objets très fins comme les pieds d’un séchoir à linges. S’il a toujours réussi à s’en sortir en se soulevant à l’aide des brosses rétractables, il est resté de (trop) longues secondes coincé sans pouvoir bouger tout en maintenant la rotation des brosses. Il s’est d’ailleurs coincé 3 fois sur ces pieds durant la même session de nettoyage.

iRobot Roomba j7+

Source : FRANDROID – Edouard PATOUT

Au-delà de ces problèmes d’escalade avec certains objets, l’aspirateur n’a en revanche jamais eu de problème pour changer de surface et notamment pour monter sur des tapis épais. Il faudra simplement faire attention à ce qu’ils soient bien à plat sur le sol sinon le Roomba pourrait les soulever.

Malgré ces quelques défauts qui sont globalement communs à la plupart des robots aspirateurs, le Roomba j7+ se montre réellement efficace dans sa détection des objets du quotidien. Ainsi, il n’y a aucune crainte à laisser tourner l’appareil en notre absence et les objets « problématiques » oubliés par les occupants du logement seront parfaitement détectés et évités.

Performances d’aspiration

En ce qui concerne les performances d’aspiration, le Roomba j7+ d’iRobot est un très bon élève. Il parviendra à aspirer l’immense majorité des débris et poussières présents sur le sol. Cette affirmation est vraie sur sol dur et dans le mode d’aspiration « Quotidien » (en un passage). Il est possible également de configurer l’appareil en mode « Nettoyage en profondeur » (deux passages) qui lui permet de venir à bout de toutes les saletés de notre zone de test. Dans un usage domestique classique, il se montre donc très efficace.

iRobot Roomba j7+

Source : FRANDROID – Edouard PATOUT

Sur les tapis et moquettes épaisses, l’efficacité de l’aspirateur est logiquement moindre puisqu’il ne parviendra pas à avaler toutes les saletés. Un passage manuel à l’aide d’un aspirateur plus puissant pourra être nécessaire sur ces surfaces. La petite brossette latérale se montre également un peu limitée si de nombreuses saletés sont présentes le long des murs, à la base des meubles ou dans un angle. Pour contrer cela, le nettoyage en profondeur peut être une solution, mais il allongera logiquement la durée des sessions de nettoyage.

Du côté de la vitesse justement, celle-ci n’est pas exceptionnelle, mais ce n’est pas forcément un mauvais point. À titre d’exemple, il aura fallu 40 minutes à l’aspirateur en simple passage pour couvrir tout notre appartement d’environ 45 m². L’application nous indique quant à elle une surface effective de 22 m² du fait des très nombreux meubles présents et des zones inaccessibles.

Les nuisances sonores engendrées par l’aspirateur sont finalement assez limitées par rapport à certaines autres références. Notre sonomètre a mesuré le robot à environ 60 dB sachant qu’il n’est pas possible de modifier la puissance de l’aspiration et que donc le j7+ fera toujours le même bruit. La base aspirante est, elle, très bruyante (plus de 80 dB au sonomètre) et elle s’enclenchera sans exception après chaque session de nettoyage.

iRobot Roomba j7+

Source : FRANDROID – Edouard PATOUT

À noter d’ailleurs que le j7+ évite très consciencieusement d’aspirer autour de sa base. La poussière s’y accumule donc assez rapidement et il faudra obligatoirement aspirer manuellement puisque jamais le robot n’y mettre les pieds afin d’éviter qu’il ne se coince sur sa base.

Entretien

Les photos que vous trouverez ci-dessous vous montrent l’état du Roomba j7+ après 3 semaines d’utilisation quasi quotidienne. Les différentes brosses ne sont pas particulièrement encrassées puisqu’il n’y a pas d’animaux à la maison. Sur ce point, notons tout de même que les brosses en caoutchouc d’iRobot seront plus efficaces et plus faciles à nettoyer que les habituelles brosses à poils.

Bien qu’il soit livré avec sa base aspirante, le j7+ peut être vidé manuellement. Cela n’aura que peu d’intérêt puisque la Clean Base fait un travail remarquable et, qu’après 3 semaines d’utilisation, le bac est vide de tout déchet. Le filtre HEPA s’encrasse assez rapidement, mais il pourra être facilement nettoyé et remplacé (un filtre supplémentaire est fourni dans le carton).

iRobot Roomba j7+

Source : FRANDROID – Edouard PATOUT

Au-delà du nettoyage régulier des éléments du robot, il faudra également penser à remplacer le sac de la base aspirante. L’application ne semble pas conçue pour avertir l’utilisateur en cas de sac plein et il faudra donc y être attentif. La marque annonce entre 1 à 2 mois d’utilisation avant de devoir remplacer le sac.

iRobot Roomba J7 PlusUne autonomie très correcte

iRobot annonce une autonomie de 2 heures pour le Roomba j7+. En pratique, on se retrouve avec une autonomie plutôt confortable d’environ 1 h 45 qui permettra de nettoyer une surface de 100 à 150 m² en une seule session, selon l’organisation des pièces et la quantité d’obstacles. Il faudra ensuite compter 2 à 3 heures pour recharger entièrement les batteries du Roomba.

iRobot Roomba J7 PlusPrix et disponibilité du iRobot Roomba j7+

Le robot aspirateur iRobot Roomba j7+ est proposé au prix conseillé de 999,99 euros avec sa base aspirante Clean Base.

Si la base aspirante ne vous intéresse pas, le Roomba j7 seul et proposé au prix conseillé de 749,99 euros.

Note finale du test
8 /10
Ce nouveau Roomba j7+ se débrouille très bien dans sa fonction première qu’est l’aspiration. S’il prend parfois des chemins étonnants et a tendance à heurter les meubles trop souvent à nos goûts, il se montre réellement efficace et n’oubliera presque aucune poussière sur son passage.

S’il n’est pas aussi intelligent qu’iRobot le laisse entendre, il profite néanmoins d’un système de détection des objets « problématiques » particulièrement efficace. Son application mobile, associée à la bonne cartographie du domicile, permettra de le configurer en fonction des habitudes de l’utilisateur.

Malgré son tarif très élevé, le Roomba j7+ est l’une des références du moment sur le marché des aspirateurs robots. Facile d’utilisation et configurable à souhait, il saura trouver sa place chez tous les utilisateurs à la recherche d’un robot aspirateur performant.

Points positifs de l'iRobot Roomba j7+

  • Bonnes performances générales

  • Base aspirante efficace et “jolie”

  • Excellente détection des obstacles

  • Cartographie simple et évolutive

  • Application simple et complète

Points négatifs de l'iRobot Roomba j7+

  • Montre ses limites sur les tapis épais

  • Heurte souvent et trop fort les objets

  • S’obstine trop avec certains meubles

  • Tarif toujours prohibitif

Les derniers articles