Introduction

Le constructeur coréen vient de dévoiler le Galaxy Note 9, un appareil emblématique qui introduit de nouvelles fonctions dans la lignée des Galaxy Note. Nous avons eu l’occasion de le prendre en main pour vous livrer nos premières impressions.

L’arrière du Samsung Galaxy Note 9

Je me souviens du premier Galaxy Note en 2011, ce smartphone avait marqué toute une génération d’appareils que l’on appelait phablettes, un terme né de la contraction entre smartphone et tablette. Désormais, les smartphones sont très grands, de 5 à 6 pouces de diagonale, et phablette est un terme qui n’est plus aussi pertinent à utiliser pour distinguer ces appareils. Pourtant, le Samsung Galaxy Note 9 est assurément l’un des seuls appareils à pouvoir prétendre au titre de phablette en 2018, avec son grand écran et son stylet.

Un design toujours aussi soigné

Le Galaxy S8 était une révolution majeure dans la conception de smartphones. L’entreprise s’est séparée des boutons de navigation matériels et le lecteur d’empreintes digitales avant du Galaxy S7 au profit d’une conception borderless et de l’écran Infinity, des boutons de navigation virtuels et un lecteur d’empreintes digitales à l’arrière. Pour le Galaxy Note 9, Samsung conserve toujours cette conception de base.

Ce qui est le plus intéressant avec ce smartphone, c’est sa grandeur. L’écran de 6,4 pouces est grand… très grand. Plus long que l’écran du Galaxy Note 8 qui affiche 6,3 pouces de diagonale, il a une forme plus rectangulaire que les Galaxy S9 et S9 Plus et les côtés ne sont pas aussi incurvés, ce qui le rend nettement moins confortable à manipuler.

L’écran est toujours excellent, un Super AMOLED en définition QHD+ (2960 x 1440 pixels — qui possède d’excellentes performances. Des couleurs vibrantes, parfois trop, des contrastes infinis (on dit que le contraste est infini, car nos sondes ne peuvent pas mesurer le contraste) et des angles de vision très larges. En main, ce design associé à un tel affichage donne toujours l’impression que vous ne faites que tenir un écran. La dalle semble d’ailleurs plus lumineuse, ce qui est toujours appréciable.

Samsung a fait tout ce qui était en son pouvoir pour que cet écran géant puisse rentrer dans quelque chose qui ressemble à un téléphone — réduire les bordures, allonger sa forme, recourber les côtés –, mais cela reste un grand smartphone. Il est presque impossible à utiliser à une main et il ne rentre pas confortablement dans les poches de mon jean.

Le capteur d’empreintes digitales est désormais sous le module photo

En outre, la taille plus grande du Note 9 rend son scanner d’empreintes digitales frustrant à utiliser. Comme les Galaxy S9 et S9 Plus, le scanner se trouve à l’arrière du téléphone, en bas du module de caméras. Et comme le Galaxy S9 Plus, cela va nécessiter un peu de gymnastique digitale pour y parvenir. J’aurai bien voulu trouver un capteur d’empreintes digitales sous l’écran, il faudra certainement attendre la prochaine génération.

Difficile de bien positionner son doigt

Comme le design du Galaxy Note 8, le Galaxy Note 9 est toujours « bien ». Ce n’est ni meilleur ni pire que les smartphones concurrents comme le LG V30 ou le Huawei P20 Pro. Le Galaxy Note 9 permet à Samsung de reporter l’inévitable passage à une conception crantée, ce qui lui permettra à l’écran de gagner encore plus de surface à l’avant. Nous sommes à une époque où la conception des smartphones évolue rapidement, vous l’avez certainement vu avec le Vivo NEX ou l’OPPO Find X. C’est un peu décevant de voir Samsung immobile cette année.

Le smartphone est toujours principalement en verre. L’écran est protégé grâce à du Gorilla Glass 5 qui s’étend sur le très grand écran de 6,4 pouces et se courbe autour des bords gauche et droit pour rencontrer les côtés en aluminium. Cette conception est reflétée sur le dos, qui comporte également le verre qui se courbe autour des bords du téléphone. Le verre est toujours un aimant à empreintes digitales, mais il a l’avantage de proposer la charge sans fil (certification Qi).

Si vous n’avez jamais manipulé un smartphone borderless moderne, ne laissez pas l’affichage « 6,4 » de la fiche technique vous intimider. Le format d’image de 18,5:9 signifie que l’écran du téléphone est plus long. En réalité, le corps du téléphone a la même taille qu’un ancien modèle 16:9 de 5,5 pouces, mais avec une plus grande surface d’affichage.

Les bords de l’écran sont toujours incurvés

L’affichage est toujours incurvé pour aucune raison, déformant les côtés des applications. Je me dis que cela permet à Samsung de se différencier de ses concurrents.

Il y a toujours l’assistant vocal Bixby avec un bouton physique sur le côté gauche du téléphone. Bixby n’a pas beaucoup changé, on l’attend toujours en français. Mes essais en anglais ne sont, d’ailleurs, toujours pas convaincants… c’est lent, peu utile et ça ne fonctionne pas avec beaucoup d’applications. Heureusement, vous avez également le choix d’utiliser Google Assistant en tant qu’assistant virtuel sur le système de l’appareil.

L’arrière du téléphone comporte toujours un capteur de fréquence cardiaque, ce qui n’est pas très utile. Le capteur nécessite toujours que vous restiez parfaitement immobile pendant 10 à 20 secondes pendant qu’il lit votre fréquence cardiaque, ce qui le rend ennuyeux à utiliser pendant une séance d’entraînement. L’ergonomie est mauvaise. Le capteur est très haut à l’arrière du téléphone (ce qui pose les mêmes problèmes que le capteur d’empreinte digitale du Galaxy S9 Plus). Est-ce que quelqu’un l’utilise régulièrement ? Je ne pense pas.

Vous pouvez également ajouter AR Emoji, la caméra à ouverture variable et le scanner à iris à la liste des gadgets, mais nous en parlerons plus tard dans la prise en main.

Le Galaxy Note 9 est très grand en main

Comme à son habitude, Samsung propose à la fois un système de déverrouillage avec l’iris et de déverrouillage facial 2D avec la caméra frontale sur le Note 9, vous n’avez pas nécessairement besoin du capteur d’empreintes digitales. Dans tous les cas, ça fonctionne. J’ai trouvé son fonctionnement plus rapide et plus fiable. Le scanner d’iris est rapide et semble aussi sûr que les méthodes classiques basées sur les empreintes digitales, mais il faut toujours tenir le téléphone près du visage et ouvrir les yeux. Avec mes yeux en forme d’amende (des petits yeux, oui…), les résultats sont assez mauvais.

Samsung Pay est une des solutions les plus abouties pour le paiement par téléphone

Samsung Pay n’est pas aussi reconnu pour ses qualités, pourtant le service est fonctionnel en France. Il est compatible NFC pour les terminaux NFC, comme Apple Pay et Google Pay. Ce que vous ne savez peut-être pas : Samsung Pay est également compatible MST (Magnetic Secure Transmission) pour les terminaux plus anciens, le smartphone peut transmettre les données de cartes bancaires directement à un lecteur de bandes à l’aide d’un champ magnétique. C’est particulièrement utile à l’étranger.

Les basiques sont toujours là

Parmi les autres bonnes décisions, citons la survie de la prise casque et du slot microSD. Il aurait été facile pour Samsung de justifier la suppression de ces fonctionnalités en utilisant l’argument « tout le monde l’a fait ». En réalité, Samsung peut se différencier en gardant ces fonctionnalités. D’ailleurs, le constructeur coréen en profite pour proposer une nouvelle carte microSD de 512 Go. Le Galaxy Note 9 est également toujours IP68, et il propose le Bluetooth 5.0 ainsi que des haut-parleurs stéréo fournis par AKG.

Toujours aussi performant

Le SoC du Galaxy Note 9 est à nouveau divisé en deux SoC différents selon les marchés. Les États-Unis, le Canada et la Chine profitent du Qualcomm Snapdragon 845. L’Europe, le Royaume-Uni, l’Inde, la Corée et la plupart des autres pays ont le droit au Samsung Exynos 9810.

Pas de présence du Snapdragon, pourtant Qualcomm est désormais quasi-incontournable sur le marché des SoC haut de gamme. Certains fabricants de smartphones ont leurs propres divisions SoC, comme les Exynos de Samsung, les HiSilicon de Huawei et les puces « A » d’Apple. Saluons donc la présence de l’Exynos 9 qui apporte de la concurrence dans ce secteur.

Le Galaxy Note 9 est rapide et réactif, avec un défilement fluide et des lancements d’applications rapides. Les performances du réseau sont toujours aussi impressionnantes que celles du Galaxy S9, et nettement meilleures que mon expérience avec l’iPhone X.

Samsung a évoqué le système waterwooling, qui existe depuis le Galaxy S7. Ce caloduc conduit du liquide jusqu’au SoC pour le refroidir plus efficacement. Sur le Galaxy Note 9, la taille de la chambre a été augmentée ainsi que la quantité de liquide, enfin le caloduc est composé de fibre de carbone au lieu de silicon pour conduire la chaleur plus efficacement. Avec ce système, Samsung assure pouvoir optimiser les performances tout en contrôlant la température du smartphone.

Une autonomie nettement améliorée

Après les déboires du Galaxy Note 7, Samsung avait revu la capacité de batterie du Galaxy Note 8. Ce qui était une vraie force de la gamme Note était devenu un élément qui ne différenciait plus la marque de ses concurrents. Le Galaxy Note 8 affichait donc 3 500 mAh, contre 3 700 mAh pour le Note 7.

Pour le Galaxy Note 9, pour 0,2 d’épaisseur supplémentaire, Samsung promet deux jours d’autonomie sans aucune concession. Comment ? Simplement en augmentant sensiblement la capacité de batterie — 4 000 mAh — et en apportant quelques fonctions intelligentes pour optimiser la consommation de l’appareil. Il va, par exemple, tuer quelques tâches de fond inutiles. C’est un point fort du Galaxy Note 9 qui lui permet de se différencier un peu plus du Galaxy S9 Plus. D’ailleurs, ce n’est pas la seule caractéristique à mettre en avant.

Le S Pen « 2018 »

Étant donné que c’est la caractéristique principale qui différencie le Galaxy Note 9 du Galaxy S9 Plus, Samsung a introduit un certain nombre de nouveautés sur cet accessoire.

Le S Pen est toujours aussi performant

Il est toujours intégré dans la coque du Galaxy Note 9. Cette fois-ci, la prouesse du constructeur coréen est d’avoir intégré un module Bluetooth Low Energy (BLE) dans un si petit accessoire. Cette caractéristique permet au stylet d’apporter de nouvelles fonctions, comme la possibilité d’effectuer des actions à distance. Vous pouvez brancher votre Galaxy Note 9 sur un téléviseur et utiliser le S Pen pour passer les photographies d’un diaporama ou contrôler vos vidéos YouTube. Samsung apporte également quelques supplémentaires dont la plupart sont des gimmicks.

Concernant l’autonomie du stylet S Pen, elle est de 30 minutes pour une charge qui ne prend que 40 secondes quand il est introduit dans le Galaxy Note 9.

Le S Pen reprend la couleur de l’appareil, excepté pour la version bleue où le S Pen est jaune

L’écriture est toujours aussi rapide, fluide et sensible à la pression, sans aucun signe de décalage. J’apprécie que ce stylet soit amélioré, car c’est l’élément principal qui permet au Galaxy Note 9 de se différencier du Galaxy S9 Plus.

Samsung Experience s’enrichit

Bienvenue dans « Samsung Experience 9.0 », une version d’Android 8.0 Oreo où chaque pixel est couvert par la peinture de Samsung. Peu de changements apportés par Samsung me semblent utiles — ils masquent principalement le design Android classique et redéfinissent le système d’exploitation de « Google » à « Samsung ».

J’ai profité de cet événement pour utiliser au quotidien un Galaxy Note 8 et je suis étonné d’avoir reçu la mise à jour de sécurité d’août 2018 avec Android 8.1 et Samsung Experience 9.0. Le suivi logiciel du constructeur coréen semble bon, ce qui n’a pas toujours été le cas par le passé.

Dans tous les cas, Samsung Experience est une interface viable qui apportera quelques fonctions pratiques et qui s’adapte parfaitement au stylet S-Pen. Mon plus gros problème avec cette interface — et avec la plupart des personnalisations apportées à Android en général — est qu’elle est conçue autour des désirs d’une entreprise plutôt que de ceux d’un utilisateur. Le fait de repenser l’intégralité du système d’exploitation ne rend pas Android plus intéressant pour les utilisateurs. En fait, cela aggrave l’expérience, ajoutant des incohérences entre les applications des constructeurs, les applications Google et les applications tierces.

Là où Samsung peut apporter une réelle expérience aux utilisateurs, c’est avant tout grâce aux applications et aux exclusivités. C’est le cas du jeu Fortnite qui sera proposé avec 4 jours d’exclusivité sur les Galaxy S7 jusqu’aux Galaxy S9, en passant par le Note 8.

En photographie, dans la lignée du Galaxy S9 Plus

En février 2019, nous avons pu découvrir l’une des rares nouveautés du Galaxy S9 : une caméra avec ouverture variable. L’intégration était incroyablement soignée, mais plusieurs mois après sa sortie… je ne suis pas sûr que cela soit particulièrement utile. Sur un véritable appareil photo, des ouvertures plus petites permettent d’obtenir une plus grande profondeur de champ — la zone de la photo sera nette –, mais l’inconvénient est que le capteur reçoit moins de lumière.

On voit bien le diaphragme de l’objectif bouger

La taille minuscule des caméras des smartphones signifie que vous n’obtiendrez jamais une profondeur de champ significative… Ces objectifs de caméra sont si minuscules qu’un mode « moins lumineux » n’est pas très utile. Comme nous l’avions dit en février, cela reste surtout une prouesse technologique.

 Samsung Galaxy S9Samsung Galaxy S9+ et Galaxy Note 9
Caméra arrière principale12 mégapixels (F/1.5 et F/2.4)12 mégapixels (F/1.5 et F/2.4)
Caméra arrière secondaire-12 mégapixels (F/2.4)
Caméra avant8 mégapixels (F/1.7)8 mégapixels (F/1.7)

Le Galaxy Note 9 est livré avec une configuration à double caméra qui comprend un grand-angle et un téléobjectif, chacun avec des capteurs de 12 mégapixels et une stabilisation optique de l’image. D’un point de vue matériel, ce sont les mêmes capteurs que le Galaxy S9 Plus.

La caméra principale ouvre donc à F/1.5 ou F/2.4. On retrouve donc le mode Super Low Light, ainsi que la possibilité de réaliser des « super ralentis ».

Le Galaxy Note 9 semble, dans tous les cas, excellent en photographie. Les couleurs sont agréables et j’ai remarqué moins de bruit que sur le Galaxy Note 8. Mais tous les clichés ont un « look » spécifique à Samsung, plus chaud, très saturé et avec des imperfections (et parfois des détails) lissées. Le résultat est très différent de ce que produisent les appareils photo d’Apple ou de Google, et le choix de la meilleure caméra se résume à des préférences personnelles. Sur le plan technique, tous les téléphones haut de gamme peuvent capturer d’excellentes photos.

Notre vidéo du Galaxy Note 9

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

TL;DR

Comme vous pouvez le voir, les nouveautés sont peu nombreuses. Voici la liste des changements du Galaxy Note 9 :

  • Le Galaxy Note 9 est une mise à jour légère du Note 8 ;
  • L’écran est de 6,4 pouces de diagonale au lieu de 6,3 pouces sur le Note 8, il gagne en longueur. Par contre, il est 0,2 mm plus épais que son prédécesseur (161,9 x 76,4 x 8,8 mm) ;
  • La capacité de la batterie passe à 4 000 mAh au lieu de 3 500 mAh sur le Galaxy Note 8, Samsung promet deux jours d’autonomie sans concession sur l’usage ;
  • Le Note 9 profite du hardware du Galaxy S9 Plus, avec un SoC Samsung Exynos 9 Serie 9810 ainsi que le module double caméra qui propose un objectif à ouverture variable sur la caméra principale ;
  • Le Galaxy Note 9 est censé être un poil plus puissant que le Galaxy S9 Plus grâce à un système de refroidissement liquide. Il s’agit d’un système de watercooling capable de mieux refroidir le SoC. Le caloduc utilise désormais de la fibre de carbone au lieu de silicon pour conduire la chaleur plus efficacement. Samsung assure ainsi que le Galaxy Note 9 peut supporter de longues parties de Fortnite tout en garantissant de bonnes performances ;
  • L’appareil photo bénéficie d’un mode intelligent capable de détecter 20 scènes différentes pour ajuster les paramètres à la volée. C’est l’équivalent d’un assistant qui va vous permettre de prendre les plus beaux clichés. Il détecte par exemple les clignements des yeux du sujet que vous photographier et vous aide à prendre une photographie au bon moment ;
  • Le stylet S Pen s’émancipe en intégrant du Bluetooth Low Energy pour effectuer des actions à distance. Comptez 30 minutes d’autonomie pour le S Pen, il se charge en 40 secondes dès qu’il est rentré dans son emplacement dans la coque du smartphone ;
  • Le mode DeX fonctionne avec un adaptateur HDMI vendu séparément ;
  • Le Note 9 est disponible en deux versions, 128 Go avec 6 Go de RAM (1 009 euros) et 256 Go avec 8 Go de RAM (1 259 euros), la commercialisation débute le 24 août 2018.

 

Le meilleur des Note

Sans un nouveau design ou d’autres nouveaux progrès technologiques, Samsung vient tout de même d’annoncer un nouveau produit aussi bon que prévu. Le Samsung Galaxy Note 8 possède un design soigné et élégant, de bonnes performances, un écran de qualité, un stylet unique et un très bon appareil photo. En dehors de l’écran, le Note 9 n’est pas le meilleur dans toutes les catégories, mais l’offre globale en fait un excellent smartphone.

Les utilisateurs du Note 8 n’ont probablement pas besoin de mettre à jour leur appareil — les différences ne sont pas assez importantes pour justifier un nouvel achat. Les utilisateurs d’un Galaxy S6 et S7 seront tentés de passer au Note 9, l’écart technologique est important entre ces générations de smartphones.

Comme on pouvait s’y attendre, Samsung a conçu un autre excellent smartphone. Mais, tout aussi prévisible, il reste encore beaucoup à faire. Le Galaxy Note 9 ne va pas spécialement permettre à Samsung de gagner de nouveaux clients, mais la marque coréenne n’en perdra pas non plus. Samsung l’a joué en toute sécurité.

Satisfait du design et de l’apparence du Note 8, Samsung a concentré ses efforts sur de petits changements, souvent inédits, qui se traduisent par une meilleure expérience globale, mais qui n’est pas radicalement différente.

Quant au prix, à partir de 1 009 euros jusqu’à 1 259 euros, il reste élevé, mais il est identique au prix de lancement du Galaxy Note 8. Plusieurs vagues de promotion sont proposées, vous aurez sûrement l’occasion de bénéficier de 100 euros de réduction immédiate en fonction des commerçants.

Notre conseil est toujours le même : il suffit de patienter quelques semaines avant de l’acheter pour économiser quelques centaines d’euros. D’ailleurs, un des meilleurs bons plans du moment est le Galaxy Note 8, mais aussi le Galaxy S9 Plus.