Google Pixel 4a vs iPhone SE (2020) : lequel est le meilleur smartphone ?

 

Deux smartphones milieu de gamme croisent le fer dans notre comparatif d’aujourd’hui : le Google Pixel 4a d’un côté, l’iPhone SE de l’autre, tous deux lancés sous un format compact ô combien appréciable. Mais sur le fond, ils se distinguent sur de nombreux points. Lequel des deux s’en sort le mieux ? C’est tout l’objet de ce versus.

Google Pixel 4a vs Apple iPhone SE 2020

Si le secteur a connu une prolifération des smartphones aux dalles toujours plus grandes, les appareils mobiles compacts font de la résistance et plaisent par leur format pratique. Les Google Pixel 4a et iPhone SE (2020) répondent justement à ces attentes, mais ne s’adressent pas pour autant au même public. Deux philosophies les opposent : sur quels points et pour quels usages ? Ce comparatif vous permettra de mieux saisir les distinctions aussi bien logicielles que matérielles.

Fiches techniques des Google Pixel 4a et iPhone SE (2020)

Modèle Google Pixel 4a Apple iPhone SE 2020
Version de l'OS Android 10 Q iOS 13
Interface constructeur Android Stock N/C
Taille d'écran 5.81 pouces 4.7 pouces
Définition 2340 x 1080 pixels 1334 x 750 pixels
Densité de pixels 443 ppp 326 ppp
Technologie OLED LCD
SoC Snapdragon 730G A13 Bionic
Puce Graphique (GPU) Qualcomm Adreno 618 Apple GPU
Mémoire vive (RAM) 6 Go 3 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go 128 Go, 64 Go, 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 12.2 Mpx
Capteur 1 : 12 Mpx
Appareil photo (frontal) 8 Mpx 7 Mpx
Enregistrement vidéo 1080p 4K@60 IPS
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac) Wi-Fi 6 (ax)
Bluetooth 5.0 5.0
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui Oui
Capteur d'empreintes Oui Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C Lightning
Batterie 3140 mAh 1821 mAh
Dimensions 69.4 x 144 x 8.2mm 67.3 x 138.4 x 7.3mm
Poids 143 grammes 148 grammes
Couleurs Noir Noir, Blanc, Rouge
Prix 349 € 459 €
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Le Pixel 4a plus agréable à l’œil

Si vous recherchez du compact, alors vous frappez à la bonne porte. Par leur format, les Google Pixel 4a et iPhone SE (2020) se feront oublier dans votre poche tout en permettant aux petites mains d’accéder à l’ensemble de l’écran sans difficulté particulière. Côté dimensions, l’appareil de Google se veut 2,1 mm plus long, 6,4 mm plus large et 0,9 mm plus épais. Leur poids respectif tutoie les 143 et 148 grammes : c’est très léger !

Au dos, leur philosophie esthétique repose sur la sobriété et le minimalisme. Bien que le Pixel 4a bénéficie d’une touche de modernité supplémentaire avec son module carré aux bords arrondis. Ce dernier accueille un seul et unique capteur photo (en plus d’un flash), soit autant que le SE. Celle-ci s’invite sur le coin supérieur gauche de la façade arrière.

Le Pixel 4a accueille aussi un lecteur d’empreintes digitales à l’arrière… que l’on retrouve sur le bord inférieur avant de l’iPhone SE. À ce titre, les faces avant des deux opposants se situent aux antipodes l’une de l’autre. Le produit d’Apple empreinte en effet les codes stylistiques d’une époque désormais révolue : celle des larges bordures que l’on retrouve en haut et en bas de l’écran, auxquelles nous ne sommes plus habitués depuis déjà plusieurs années. Les finitions de l’iPhone SE n’en restent pas moins excellentes.

Du côté du Pixel 4a, une sensation d’homogénéité et d’équilibre ressort davantage : le cadre noir entourant l’écran est composé de bordures d’une épaisseur relativement égale, pour un résultat plus qu’acceptable. Notons aussi la présence d’une prise jack 3,5 mm qui ravira les audiophiles adeptes du filaire. Connecteur que l’iPhone SE n’a tout simplement pas : il faudra se contenter du port Lightning. Le duo embarque enfin deux haut-parleurs chacun.

OLED vs LCD : la messe est dite

Les deux constructeurs américains ont opté pour une stratégie différente en termes de technologie d’affichage : l’OLED avec son contraste parfait et sa luminosité maximale très élevée pour le Pixel 4a, et le LCD généralement moins bien réputé sur l’iPhone SE. Pour autant, la dalle de 4,7 pouces du téléphone Apple s’en sort extrêmement bien, mais se montrera un peu moins lumineuse — lorsque poussée dans ses retranchements — que son rival du jour.

Ce dernier profite par ailleurs d’une meilleure définition de 2340 x 1080 pixels (contre 1334 x 750 pixels sur l’iPhone SE) et d’un écran relativement plus grand : 5,81 pouces, pour une expérience et un confort visuel optimisés. Les deux téléphones ont par ailleurs le droit au même taux de rafraîchissement : 60 Hz, ni plus, ni moins. L’iPhone SE propose aussi le True Tone, qui adapte la colorimétrie à l’éclairage de l’environnement.

Si l’on devait déclarer un vainqueur à ce combat, le Pixel 4a remporterait ce match selon plusieurs critères précis : sa dalle plus grande, sa définition plus élevée et sa technologie d’affichage OLED qui n’a plus rien à prouver.

Android vs iOS : à vous de choisir

On ne va pas refaire le match entre le système d’exploitation mobile de Google et celui d’Apple. Toujours est-il que les deux téléphones profitent de la dernière version de leur OS respectif, Android 11 d’un côté et iOS 14 de l’autre. Le premier jouit d’une interface épurée et d’une navigation simple, sans crouler sous une kyrielle d’options ajoutées. Une expérience Android pure, en somme.

Le second s’appuie sur le savoir-faire d’Apple : une expérience soignée, intuitive et fortement basée sur la sécurité. L’iPhone SE s’adapte globalement bien au nouvel écosystème déployé par la firme à la pomme, bien que plusieurs petits défauts logiciels ont été repérés durant notre test.

Surtout, ce n’est pas tant leur interface qui déterminera votre choix final, mais bien la nature de votre parc d’appareils connectés. Si vous possédez une majorité de produits Apple, vous aurez plus tendance à jeter votre dévolu sur l’iPhone SE pour profiter de tous les avantages relatifs à l’écosystème d’Apple. Inversement avec les appareils Android et Google. Vos habitudes d’utilisateur joueront aussi un rôle.

L’hégémonie photographique de Google

On ne va pas y aller par quatre chemins : le Google Pixel 4a promet une expérience photographique largement supérieure à celle de l’iPhone SE. Malgré son unique capteur de 12,2 mégapixels (f/1,7), le téléphone offre d’excellents clichés de jour avec un contraste assez marqué. La magie opère encore plus de nuit grâce au mode Night Sight qui offre une qualité exceptionnelle et une flopée de détails.

Photos prises avec le Pixel 4a :

Bien que perfectible, l’effet bokeh fait également partie de ses grandes qualités via le capteur avant de huit mégapixels. On regrettera cependant l’absence d’ultra grand-angle, l’un de ses seuls points noirs en matière de photo. Le groupe californien montre une fois de plus que l’on peut compter sur lui sur ce domaine : son intelligence artificielle surpuissante n’y est clairement pas pour rien.

Photos de nuit avec le Pixel 4a :

En face, l’iPhone SE se défend avec ses armes, et le fait même plutôt bien. Sa caméra arrière de 12 mégapixels (f/1,8) se veut polyvalente et s’en sort très bien de jour avec une bonne gestion des lumières et des couleurs, épaulée par d’agréables contrastes. Évitez cependant de trop zoomer pour aller chercher les détails au risque de vous confronter aux limites du capteur.

Photos prises avec l’iPhone SE :

En l’absence de mode nuit, l’iPhone SE rencontre forcément plus de difficultés à vous proposer des images qualitatives. Le smartphone remplit son rôle correctement, sans pour autant arriver à la cheville du Pixel 4a. De son mode portrait résultent par ailleurs des clichés exploitables, alors que le capteur avant de 7 mégapixels (déjà utilisé sur les iPhone 7 et 8) n’est pas adapté pour tenir la dragée haute à celui de son adversaire.

Photos de nuit avec l’iPhone SE :

Performances : Apple met le paquet

Si jusque-là le Pixel 4a semblait dominer son concurrent sur beaucoup de domaines, l’iPhone SE sort les griffes au chapitre des performances avec sa puce surpuissante A13 Bionic, celle-là même qui équipe les iPhone 11 et 11 Pro. En face, le modèle de Google se dote d’un Snapdragon 730 classique, SoC milieu de gamme fiable qui n’a cependant jamais impressionné.

Certes, les 3 Go de RAM du SE paraissent un peu faiblards sur le papier, mais son processeur devrait lui garantir une bonne durée de vie et des performances intéressantes sur le « long terme ». Le Pixel 4a bénéficie de 6 Go de RAM pour lui assurer un minimum de fluidité au cours des prochaines années.

Modèle Google Pixel 4a Apple iPhone SE 2020
AnTuTu 8 250872 N/C
AnTuTu CPU 80922 N/C
AnTuTu GPU 71899 N/C
AnTuTu MEM 50654 N/C
AnTuTu UX 47397 N/C
PC Mark 2.0 8192 N/C
3DMark Slingshot Extreme 1876 3990
3DMark Slingshot Extreme Graphics 1673 4516
3DMark Slingshot Extreme Physics 3267 2833
GFXBench Aztec Vulkan high (onscreen / offscreen) 9.7 / 6.9 FPS 60 / 30 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 16 / 17 FPS 60 / 63 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 28 / 28 FPS 60 / 156 FPS
Lecture / écriture séquentielle 505 / 246 Mo/s N/C
Lecture / écriture aléatoire 42510 / 45014 IOPS N/C

Dans les faits, l’installation d’un processeur A13 Bionic se ressent clairement : le téléphone est capable de faire tourner Fortnite : Battle Royale en résolution 3D à 100 % avec les détails réglés au maximum et 60 images par seconde. Le Pixel 4a se cantonne à la qualité dite « moyenne » en 30 images par seconde de manière stable.

Autonomie : décente d’un côté, médiocre de l’autre

D’un côté, le Pixel 4a fournit une autonomie convenable avec sa batterie de 3140 mAh. De l’autre, l’iPhone SE rend une copie médiocre avec son petit accumulateur de 1821 mAh. C’est d’ailleurs ici le plus gros point faible du téléphone Apple, vidé de son énergie après seulement une demi-journée en utilisation intensive. Le produit est fourni avec un chargeur de 5 W : comptez 2h30 pour le recharger en entier.

L’appareil de Google peut remercier Android 11 qui parvient à optimiser son endurance comparée à Android 10. Le Pixel 4a ne tutoie pas non plus les sommets, mais se trouve dans une moyenne honorable. Il profite aussi d’un chargeur plus puissant de 18 W.

La 5G, c’est un non

Soyons clairs d’emblée : la 5G n’est pas au rendez-vous sur les Pixel 4a et iPhone SE. Pour profiter de cette dernière génération de réseau, vous pourrez toujours vous tourner vers la version 5G du Pixel 4a présentée par Google début octobre 2020. Les deux téléphones sont compatibles avec toutes les bandes de fréquences 4G de France et bénéficient du Bluetooth 5.0. Le SE apporte avec lui le Wi-Fi 6, soit, contre du Wi-Fi 5 du côté du Pixel 4a.

Lequel choisir entre le Google Pixel 4a et l’iPhone SE (2020) ?

Force est de constater que le Google Pixel 4a coche beaucoup de cases pour répondre aux besoins d’utilisateurs à la recherche d’un smartphone compact, milieu de gamme et abordable : un poids léger, un design sobre, une expérience visuelle de qualité, des performances photographiques excellentes, le tout pour des usages relativement simples. Les longues sessions gaming sont à éviter.

En face, l’iPhone SE peine à lui tenir la dragée haute sur la plupart des domaines susmentionnés, bien que sa puce ultra puissante lui garantisse des performances de haute volée taillées pour les jeux mobiles. Finalement, l’écosystème et le système d’exploitation auquel vous êtes habitués ont des chances d’impacter votre choix final. Bien que la différence de prix de 140 euros en faveur du Pixel 4a reste un véritable atout de poids.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à découvrir nos avis complets sur chacun de ces deux smartphones :

Prix et disponibilité des Google Pixel 4a et iPhone SE

Le Google Pixel 4a est d’ores et déjà disponible sur la boutique officielle du constructeur et les sites marchands au prix de 349 euros, en coloris noir. Les livraisons auront lieu d’ici la fin du mois d’octobre.

L’iPhone SE est disponible en plusieurs versions sur le site d’Apple : 64 Go de stockage pour 489 euros, 128 Go pour 539 euros et 256 Go pour 659 euros. Dans sa configuration de base, le téléphone est aussi vendu avec une petite ristourne de plusieurs dizaines d’euros sur les plateformes e-commerce.

Les derniers articles