Le troisième opérateur français, après avoir gagné contre SFR et Orange, a décidé de s’attaquer au quatrième opérateur, Free Mobile.

Bouygues Telecom

Bouygues Telecom ne se laisse pas faire. Suite aux propos de Xavier Niel début janvier, l’opérateur Bouygues Telecom a préparé un dossier durant plusieurs mois. Le 6 décembre dernier, une « assignation à bref délai » a été déposée contre Iliad (Free) pour « dénigrement et concurrence déloyale ». Bouygues Telecom réclame 100 millions d’euros.

Evidemment, Xavier Niel n’a pas été tendre avec ses nouveaux concurrents. Vous avez sûrement croisé une des dernières publicités de trublion qui se moquent des autres opérateurs en traitant leur client de « pigeons ». Néanmoins, l’élément déclencheur de cette dernière action semble être une plainte en diffamation déposée par Iliad (Free). Didier Casas, sécrétaire générale), avait été entendu par la justice.

Un autre procès, bien plus avancé, se déroule entre Bouygues Telecom et le couple SFR et Orange. L’Autorité de la concurrence a condamné Orange et SFR à une amende respective de 117,5 et 65,7 millions d’euros le 13 décembre dernier. Bouygues reproche à ses deux concurrents d’avoir ajouté l’option « trois numéros illimités du même opérateur » dans ces offres, il y a quelques années maintenant. A cette époque, le troisième opérateur n’était pas en mesure de répliquer aux offres spéciales. Bien sûr, les deux protagonistes accusés coupables ont fait appel…