La promesse de cette startup ? Fournir la solution ultime de cloud-gaming. En gros : l’équivalent d’un PC à 1 500 euros accessible depuis n’importe quel écran à travers un abonnement à partir de 30 euros par mois. Le client Android de Shadow vient d’arriver, nous l’avons testé.

Le client Android est arrivé dans une version bêta pour les clients du service Shadow, dont je fais partie. Vous pouvez le retrouver sur le Play Store, mais sans compte Shadow vous n’irez pas très loin.

Ce client fonctionne comme un client VNC, il intègre néanmoins quelques spécificités liées à la plate-forme. Nos premiers tests sont encourageants, vous vous connectez à l’aide de vos accès Shadow avec un système de double authentification. Instantanément, votre interface Windows 10 apparaît dans l’état exact où vous l’aviez laissée. Derrière l’écran, ce n’est plus mon Huawei Nova avec son Snapdragon 625, mais l’équivalent d’un Core i7 avec 12 Go de RAM et une GeForce GTX 1070. Vous pouvez ensuite brancher votre souris et votre clavier, ou votre manette de jeu. Android a l’intérêt d’être compatible avec de nombreux accessoires, dont la manette Xbox et la manette PlayStation 4.

L’affichage de votre interface peut être modifiée, jusqu’à de la 4K 60 FPS, néanmoins vous avez intérêt à utiliser une configuration sur-mesure : autant utiliser la définition de votre écran de smartphone, cela ne sert à rien d’afficher de la 4K sur un écran Full HD. Malgré le fait que l’application soit en bêta, l’expérience est au rendez-vous : en Wi-Fi sur une connexion Fibre, c’est fluide. En 4G+, c’est également suffisamment fluide. Le must reste une Shield Android TV branchée en Ethernet sur une TV 4K en 60 FPS. L’expérience me ferait presque regretter d’avoir investi dans un nouveau PC l’année dernière. Le clavier branché derrière la Shield TV a été reconnu sans aucun souci.

Nous avons également installé le client sur une tablette Shield Tablet K1, il a néanmoins fallu configurer la définition à la main. Le client n’est pas encore capable de modifier la définition du flux vidéo envoyé par le serveur en fonction de l’écran que vous utilisez, cela sera corrigé assez vite, c’est ce que m’a soufflé le développeur de l’application.

Qu’est-ce que donne le client Android sur Windows 10 ? Avec ARC de Chrome, cela ne fonctionne pas. Ce qui prouve que le décodage du flux vidéo est matériel. Néanmoins, le client fonctionne parfaitement sur une version Android émulée. Cela peut servir en attendant le client Windows.

Enfin, nous avons testé le client de Shadow sur un Chromebook : le client s’est lancé avec succès, ce qui permet à un Chromebook de faire tourner (façon de parler) n’importe quels jeux PC. Même si le projet Shadow n’est qu’à ses débuts, ces premiers tests sont très encourageants. Le cloud-gaming pourrait séduire des mobinautes, finalement. Personnellement, je dois avouer que je suis séduit par l’idée de pouvoir jouer à ces jeux PC sur n’importe quel écran.

Si Shadow vous intéresse, vous devez absolument lire deux dossiers : notre avis sur le service, et le dossier de Numerama avec des réponses à toutes vos questions.

À lire sur FrAndroid : Notre avis sur Shadow, l’ordinateur du cloud pour jouer à The Witcher sur Android