En difficulté, la branche américaine de Huawei aurait demandé à ses fans d’écrire des avis sur son nouveau smartphone avant même sa sortie.

Le Huawei Mate 10 Pro fait l’objet d’une polémique à l’approche de sa sortie aux États-Unis. Si le smartphone est disponible depuis plusieurs mois en Europe, ce qui nous a permis de le tester dès le mois d’octobre, il doit sortir le 18 février outre-Atlantique où Huawei a bien plus de mal à s’imposer.

La marque chinoise est accusée d’avoir poussé ses fans à publier plus de 100 faux avis sur le site de Best Buy, l’une des chaines de distribution les plus importantes aux États-Unis. La publication de ces avis, alors que le produit n’est pas encore en vente, n’est bien sûr pas passée inaperçue. L’origine a été retracée au groupe Facebook privé de Huawei Mobile aux États-Unis, qui a lancé un concours demandant aux fans d’écrire pourquoi ils voulaient un Mate 10 Pro sur le site de Best Buy.

Huawei réagit

Après s’être fait prendre la main dans le sac, la branche américaine de Huawei a souhaité clarifier la situation auprès de nos confrères d’Android Authority. D’après la marque, il s’agit d’une erreur de communication interne qui a conduit à une fusion de deux projets différents. La marque aurait voulu recruter de nouveaux bêta testeurs et demander aux bêta testeurs existants de publier des avis sur Best Buy, et non recruter en demandant de publier des avis.

La marque annonce travailler à supprimer les avis des personnes n’ayant jamais eu le produit en main, mais conservera les avis des bêta testeurs. En France, la loi s’est renforcée en 2018 concernant ce type de problème, et force les commerçants à indiquer l’existence ou non d’une procédure de contrôle des avis et plusieurs autres contraintes devant rendre les avis plus pertinents pour les consommateurs.

À noter que cette grosse erreur ne concerne bien que le département communication de la marque aux États unis. La division française n’est pas liée à cette affaire.