Oppo, OnePlus, Huawei… le smartphone devient bien triste

 

Les marques de smartphones semblent disparaitre les unes après les autres en France. Une situation qui n'arrange ni les passionnés ni les consommateurs.

Mise à jour le 29 août : Asus a démenti mettre fin à sa gamme Zenfone.

Quel est le meilleur smartphone en 2023 ? Sans aucun doute, un smartphone Samsung ou un iPhone d’Apple. Et pour cause, les concurrents des deux géants disparaissent petit à petit du marché, alors qu’ils pouvaient proposer des alternatives très fortes. Vous ne l’avez peut-être pas encore ressenti, mais le smartphone devient un peu triste à suivre en France en 2023.

Huawei : les prémices du changement

Avant d’arriver à la situation de 2023, il faut rembobiner quelques années en arrière. La situation de Huawei ne date pas d’hier, mais il s’agit en quelque sorte du premier domino avant le déclin que l’on peut observer aujourd’hui. On ne peut pas dire que la marque a disparu, puisqu’elle propose encore des smartphones. Mais sans l’accès au Google Play Store, il faut admettre qu’il est devenu bien plus difficile de recommander sereinement un smartphone Huawei. Dommage, car la marque proposait des smartphones réellement différents de ses concurrents, en intégrant ses propres puces Kirin et une interface logicielle unique, comme sur l’excellent (en son temps) Huawei Mate 20 Pro.

La marque n’abandonne pas et continue de chercher comment contourner l’embargo américain, mais en attendant, elle reste l’ombre d’elle-même.

2023 marque la fin de la fête pour plusieurs marques

On en arrive à 2023 qui a vu une accélération de ce resserrement du marché entre quelques gros acteurs

Oppo et OnePlus quittent la France ?

Après plusieurs mois de chamboulement, le constructeur chinois Oppo n’a officiellement plus de distributeur en France en date du 24 juillet 2023. Même chose pour la marque OnePlus qui appartient au fabricant. De son côté, la marque low cost Realme, toujours au sein du même groupe, semble être gentiment délaissée avec une communication très légère depuis plusieurs mois.

En tout état de cause, il semblerait que les smartphones OnePlus, Oppo et Realme ne soient bientôt plus du tout commercialisés en France. Les derniers fleurons en date, les Oppo Find X6 Pro et X6 n’ont jamais trouvé le chemin du marché français.

Officiellement, Oppo n’a jamais annoncé son retrait de notre marché, mais le constructeur a bien quitté le territoire allemand plus tôt dans l’année.

Asus abandonne à son tour ?

Depuis ce 28 août, on croit savoir qu’Asus jetterait l’éponge à son tour. La marque continuerait de travailler sur sa gamme ROG Phone, mais aurait mis fin de façon définitive à la famille des Zenfone. Le Zenfone 10 était l’un de nos coups de cœur de l’année, malgré quelques lacunes face aux géants du secteur. Le 29 août, la marque a démenti fermement cette idée en promettant des nouvelles de la gamme Zenfone en 2024.

Pourquoi les fabricants abandonnent ?

On peut trouver des raisons politiques ou judiciaires dans les mésaventures de Huawei et Oppo, mais la réalité derrière leur recul vis-à-vis du smartphone est peut-être purement économique. Le marché du smartphone n’est plus aussi juteux qu’auparavant, moins 14,6 % rien que sur les trois précédents mois en comparaison de 2022.

Si le marché du smartphone a connu une grande croissance sur ces premières années, poussant de nombreux fabricants à tenter d’en croquer un morceau, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Le marché est même en recul, en raison de la maturité du produit qui ralentit le renouvellement, et de la crise économique qui éloigne le smartphone des priorités d’achat.

On est donc très loin de la période où les marques et les références se multipliaient sur le marché. Désormais, nous sommes dans l’âge de la raison où seuls les fabricants aux épaules solides peuvent continuer cette course.

Qui reste-t-il ?

Cet article est l’occasion de faire le point sur les acteurs encore bien en place sur le marché des smartphones en France. Il y a d’abord Apple et Samsung évidemment. Les deux géants regroupent 96% des bénéfices du secteur au premier trimestre de l’année d’après Counterpoint. Un chiffre qui laisse envisager un futur duopole entre les deux rivaux. Ils sont suivis par Xiaomi et ses nombreuses références visant toutes les gammes de prix qui a réussi à solidifier sa 3e place et une large avance sur le reste du peloton.

Derrière ce trio, on peut mentionner Google qui continue de proposer ses Pixel avec une stratégie qui évolue d’année en année. Il y a également le constructeur chinois Lenovo à travers sa marque Motorola qui gagne des points, notamment avec son dernier smartphone pliant. Honor, émanation des activités smartphones de Huawei mais avec le Google Play Store, reste par ailleurs bien présent. Dernier fabricant chinois à être arrivé sur le marché, Vivo est également toujours là.

Il reste ensuite quelques plus petits acteurs du marché comme Nokia (HMD Global), Sony Xperia, Fairphone, ou encore Nothing ou des spécialistes de certaines niches comme Dorro ou Crosscall.

Pourquoi est-ce que c’est triste ?

Même si l’on peut encore liste une poignée de marques toujours bien présente en France, on ne peut plus dire qu’elle s’accompagne de la diversité d’antan. La disparition ou le retrait d’acteurs comme Huawei ou Asus, cela signifierait des idées innovantes en moins pour le smartphone. Il est loin le temps où l’on pouvait compter sur LG ou HTC pour défier efficacement Samsung, même sur du très haut de gamme.

La plupart des marques que nous avons citées parmi celles encore présentes appartiennent à des fabricants américain ou chinois. Ils suivent tous les mêmes tendances en matière de design ou de caractéristiques techniques. De fait, le consommateur a face à lui de moins en moins de choix. Moins il y a d’acteurs présents en France et venant d’horizons différents, moins nous aurons le droit à de la diversité au moment de choisir un smartphone.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.