Vous pensiez qu’Intel n’était plus synonyme de smartphone ? Détrompez vous : le chinois Spreadtrum vient de dévoiler une nouvelle puce mobile (SC9861G-IA) intégrant l’architecture Atom Airmont d’Intel.

En mai 2016, Intel annonçait son retrait du marché des smartphones, du moins sur la partie SoC. L’entreprise reste toujours sur ce marché, notamment avec ses modems, que l’on trouve par exemple dans l’iPhone 7 d’Apple. Mais c’était sans compter sur l’entreprise chinoise Spreadtrum, qui vient de redonner une seconde jeunesse aux puces Atom d’Intel. La marque chinoise vient en effet de dévoiler le SoC mobile SC9861G-IA, intégrant une partie processeur Intel avec l’architecture Airmont que nous avions vu passer en 2015 sur les Atom x5 et x7.

 

Une puce en partie conçue et gravée par Intel

Dans le détail, la puce mobile de Spreadtrum est gravée en 14 nm par Intel et intègre 8 cœurs Airmont cadencés à 2 GHz, assistés par un GPU PowerVR GT7200. Nous sommes donc sur une puce personnalisée, qui intègre un modem 4G+ de catégorie 7, supportant des débits de 300 et 100 Mbps en réception et en émission. La puce prend également en charge les capteurs photo d’une définition maximale de 26 mégapixels ainsi que les écrans d’une définition de 2560 x 1600 pixels.

 

La concurrence est rude

La puce de Spreadtrum ne se destine pas à l’entrée de gamme, puisque le constructeur annonce que la cible est constituée des terminaux mobiles milieu de gamme et premium. Spreadtrum aura du mal à s’imposer sur le marché concurentiel des puces mobiles, avec Qualcomm, MediaTek, Samsung et maintenant Xiaomi qui proposent chacun des puces mobiles performantes et très efficaces énergétiquement.

L’entreprise chinoise va en effet devoir se heurter au Snapdragon 835 de Qualcomm et à l’Exynos 8895 de Samsung, tous les deux gravés en 10 nm, censés consommer moins d’énergie à puissance équivalente. Spreadtrum prévoit une production de masse à partir du second trimestre 2017, et avec un peu de chance, on pourrait voir débarquer le processeur dans quelques terminaux d’ici la fin de l’année.

À lire sur FrAndroid : SoC : Tout ce qu’il faut savoir sur les processeurs mobiles