Introduction

Motorola a récidivé. Le constructeur américain avait sorti deux versions de son premier Moto G : l’une, la première version, était uniquement compatible avec la 3G tandis que la seconde, sortie quelques mois plus tard apportait la compatibilité avec la 4G. En septembre dernier, Motorola avait sorti une seconde génération de Moto G. Hélas, et comme nous le déplorions dans notre test, celui-ci n’était pas compatible avec la 4G. Et, rebelote, quelques mois plus tard, au début du mois de mars, voici que sort le Moto G de seconde génération, compatible avec la 4G. Un téléphone inchangé par rapport à son prédécesseur de septembre dernier à ceci près qu’il est enfin compatible 4G. Hélas, ce dernier arrive un peu trop tard puisque la concurrence sur le créneau des smartphones 4G de milieu de gamme est désormais forte.

DSC06821

 

Fiche technique

ModèleMoto G 2015 4GMoto G 2014Moto G 4G
Version d'AndroidAndroid 5.0.2 (Lollipop)Android 5.0.2 (Lollipop)Android 4.4.4 (KitKat)
Ecran5 pouces5 pouces4,5 pouces
TechnologieIPS (avec traitement Corning Glass 3)IPS (avec traitement Corning Glass 3)IPS (Gorilla Glass 3)
Définition 1280 × 720 pixels1280 × 720 pixels1280 × 720 pixels
Résolution294 ppp294 ppp326 ppp
ArchitectureQualcomm Snapdragon 400 (MSM8926)Qualcomm Snapdragon 400Qualcomm Snapdragon 400
Nombre de coeurs444
Cadence1,2 GHz1,2 GHz1,2 GHz
Puce graphiqueAdreno 305Adreno 305Adreno 305
Mémoire RAM1 Go de RAM1 Go de RAM1 Go
Mémoire interne8 Go (4,85 Go de disponible environ)8 Go (5,5 Go de disponible environ)8 Go (5,5 Go de disponible environ)
Support micro-SDOui (32 Go)Oui (32 Go)Oui (32 Go)
Caméras8 mégapixels avec flash (dorsal)
2 mégapixels (frontal)
8 mégapixels avec flash (dorsal)
2 mégapixels (frontal)
5 mégapixels avec flash (dorsal)
1,3 mégapixel (frontal)
Carte SIMmicro-SIM (simple SIM)micro SIM (version double-SIM)micro-SIM
Bluetooth4.04.04.0
RéseauxLTE catégorie 4 (150 Mbps)
800 / 1800 /2600 MHz
3G / H+LTE catégorie 4 (150 Mbps)
800 / 1800 /2600 MHz
GPS - GLONASSOuiOuiOui
Radio FMOuiOuiOui
NFCNonNonNon
CapteursAccéléromètre, Proximité, Luminosité, Gyroscope, Orientation, BoussoleAccéléromètre, Proximité, Luminosité, Gyroscope, Orientation, BoussoleAccéléromètre, Proximité, Luminosité, Gyroscope, Orientation, Boussole
Batterie2390 mAh (non amovible)2070 mAh (non amovible)2070 mAh
Dimensions141,5 × 70,7 × 6-11 mm141,5 × 70,7 × 6-11 mm129,9 × 65,9 × 11,6 mm
Poids149 grammes149 grammes143 grammes
DAS0,670 W/kg0,687 W/kg1,24 W/kg
Prix conseilléEnviron 199 euros "nu"Entre 165 euros "nu"Entre 165 euros "nu"

Pas de doutes à la lecture de cette fiche technique, le Moto G 4G de seconde génération n’est ni plus ni moins qu’un Moto G  de seconde génération dont on aurait débloqué l’accès à la 4G. Et lorsque l’on a dit cela, on a presque tout dit. Que cela concerne les dimensions, le poids, le processeur, le GPU, les appareils photo, la mémoire et même le design, tout est identique. Seulement trois choses changent : la batterie de cet énième Moto G a été légèrement gonflée pour passer à 2390 mAh (contre 2070 sur l’ancien), c’est un téléphone simple-SIM (contre double SIM sur la version 3G) et son prix est de 199 euros là ou tous les anciens Moto G tournent actuellement autour de 160 euros.

 

Le Moto G 4G seconde génération en quelques mots

Nous n’allons pas refaire le test complet de ce nouveau Moto G, nous avons longuement critiqué son ancienne version en septembre dernier et les deux téléphones sont en tous points identiques. Le design adopté est le même avec les bons et les mauvais points de ce dernier. Du fait de sa coque arrondie, la prise en main est toujours aussi agréable. Même topo en ce qui concerne l’écran HD. Il s’agit toujours d’un écran d’une résolution de 294 ppp (ce qui est correct mais devient un peu juste pour 2015) avec des angles de visions impeccables et une luminosité très satisfaisante. Mis côte à côté, il est tout simplement impossible de différencier un Moto G de seconde génération 3G et 4G. Concernant le design, il y a peu de choses redire. C’est un téléphone solide avec une excellente prise en main.

DSC06824
DSC06817

 

DSC06829

Ce qu’il faut retenir de cette nouvelle version, c’est qu’il est installé d’office sous Android Lollipop (en version 5.0.2) et qu’il dispose des traditionnelles applications de Motorola (application pour migrer ses données, app alerte, Assist). Il y a toutefois une différence cachée par rapport au Moto G de septembre dernier. Alors que le Moto G 2014 laissait à l’utilisateur 5,5 Go sur les 8 Go annoncés, il semble que Lollipop prenne beaucoup plus de place puisque l’espace réel disponible n’est que de 4,85 Go. Et encore ! Une fois les Google Apps mise à jour, il reste un tout petit peu plus de 3 Go (3,11 Go pour être précise) de disponible sur la mémoire interne du téléphone. En d’autres termes : carte SD obligatoire !

moto g 2014 4g logiciel lollipop
moto g 2014 4g logiciel lollipop mémoire

Sur la mémoire interne (photo de gauche), la capture a été prise avoir mis à jour toutes les applications pré-installées et installé CPU-Z (moins de 1 Mo).

 

Contrairement à son aîné, le Moto G 4G de seconde génération ne dispose que d’un seul port carte micro-SIM. Et surtout, il peut enfin capter la 4G. Pour ce faire, Motorola n’a absolument pas touché au processeur puisqu’il a conservé le Snapdragon 400, le vieillissant processeur de milieu de gamme de 2014. Ses performances sont toujours correctes (AnTuTu nous a affiché un score de 18 621 ce qui est sensiblement identique au Moto G de seconde génération de l’année dernière). On est toutefois très loin des performances des autres smartphones de milieu de gamme du moment, tels que l’Archos 50 Diamond ou le Acer Jade S, dont le prix est globalement identique à celui de ce Moto G. Au quotidien, le téléphone se montre assez fluide (attention toutefois à ne pas laisser trop d’applications ouvertes). Mais il ne faudra pas compter sur les jeux en 3D ou particulièrement gourmands, le Snapdragon 400 commence à vieillir sérieusement.

 

Une bonne autonomie

C’est l’un des principaux changements de ce Moto G, la capacité de la batterie a été légèrement augmentée par rapport au Moto G de septembre 2014. Qu’en est-t-il dans les faits ? Nous avons tout d’abord réalisé notre traditionnel test d’autonomie (une heure de vidéo YouTube avec le son au maximum réglementaire (85 dB) et la luminosité réglée sur 200 cd/m²) et le Moto G 4G de seconde génération a perdu 16 %. C’est légèrement mieux que les autres smartphones de ce début d’année, qui tournent généralement autour de 18 %. Nous avons également lancé le test d’autonomie de PC Mark, qui consiste à faire tourner en continu le benchmark de PC Mark (qui comprend de la navigation sur une page web, de la lecture vidéo, la retouche photo et de l’édition de texte) et son autonomie sur ce test est estimé à 6 h 16.

moto g 4g 2015 autonomie

Nous avons également testé le téléphone un peu plus longtemps avec un usage quotidien mêlant réseaux sociaux, messagerie instantanée et divers appels et SMS. L’autonomie s’est révélée très satisfaisante et le téléphone est capable de tenir une bonne journée et demi sans avoir besoin de passer un rechargement. A titre indicatif, il restait souvent plus de 30 % de batterie après 24 heures d’utilisation « classique » du téléphone lors de notre test. C’est très supérieur à la moyenne des autres smartphones du moment, qui tiennent difficilement plus de 24 heures.

 

design
7
Il est en tout point identique à celui du Moto G de seconde génération sortie l’année dernière. Le design et la prise en main sont réussis mais on regrette toujours le positionnement hasardeux des boutons physiques sur le côté ainsi que les haut-parleurs de façade, assez laids.
performances
5
Le Snapdragon 400 présent dans le téléphone permet enfin de recevoir de la 4G. Mais on aurait aimé avoir un processeur un peu plus récent, comme un Snapdragon 410 voire une puce de milieu de gamme digne de 2015.
logiciel
8
Ce Moto G est installé sous Lollipop sans surcouche particulière et avec une poignée d’applications pratique. Que demander de plus ? Avoir un peu plus de mémoire interne puisque l’espace de stockage disponible est à peine supérieur à 3 Go !
écran
8
C’est un très bon écran avec une bonne luminosité, des angles de visions plus qu’honorables et un rendu des couleurs fidèle.
autonomie
8
L'autonomie du Moto G est bien supérieure à la moyenne des autres téléphones. L'appareil est capable de tenir une bonne journée et demi sans rechargement, ce que l'on voit rarement chez la concurrence.
caméra
6
On reprend les mêmes et on recommence. Comme pour le Moto G de l’année dernière, les appareils photo de ce Moto G sont médiocres.
Note finale du test 6/10
On avait pardonné Motorola l’année dernière lorsqu’il nous avait fait le coup de sortir une déclinaison 4G d’un excellent appareil sorti quelques mois plus tôt. Nous sommes en 2015 et Motorola nous refait le coup avec son Moto G de seconde génération. Le problème, c’est que l’appareil de base était déjà perfectible et que la 4G ne le rend pas beaucoup plus sexy. La raison ? Les raisons, plutôt, se nomment Archos 50 Diamond, Acer Liquid Jade S voire Wiko Highway Ridge 4G. Des téléphones de milieu de gamme (et tous 4G) que l’on peut trouver à 200 ou 250 euros et qui enfoncent littéralement ce Moto G, que ce soit du point de vue des performances, de l’écran ou des appareils photo.

Le Moto G 4G de seconde génération serait sorti au même moment que le Moto G de seconde génération, nous aurions certainement augmenté sa note d’un ou deux points. Malgré son design toujours aussi réussi, malgré l’intégration de Lollipop de base à l’appareil et malgré un écran tout à fait correct et malgré son autonomie revue à la hausse, il ne fait plus le poids face à la concurrence. Soyons francs, Motorola s’est montré paresseux pour ce téléphone et se contente de surfer sur le succès de sa gamme G. On est en droit d’attendre un peu plus de la part d’un constructeur désormais aussi réputé.
  • Points positifs
    • Enfin de la 4G !
    • Lollipop installé de base
    • Autonomie revue à la hausse
  • Points négatifs
    • Un Moto G 2014 avec de la 4G, point.
    • Un processeur vieillissant
    • Pourquoi ne pas l’avoir sorti 6 mois plus tôt ?

Il n' y a pas d'offres pour le moment