testé par:
Edouard Marquez
Version:
4.2.2

Reviewed by:
Rating:
4
On 30 avril 2013
Last modified:23 septembre 2013

Summary:

Le Samsung Galaxy S3 a été un véritable succès avec près de 60 millions d’unités vendues depuis son lancement selon les analystes. Son successeur est donc très important pour le coréen qui ne doit pas commettre de faux pas. Samsung a donc décidé de faire peu évoluer le design, préférant se focaliser sur la partie logicielle. Serait-ce suffisant face à la concurrence qui revient à un niveau bien plus élevé qu’en 2012 ?

DSC05086

Le succès de Samsung sur Android est tel que le grand public connaît plus la marque Galaxy que celle de Google. Le coréen reçoit les résultats des efforts qu’il a mis en place depuis plusieurs années et qui consistaient à inonder le marché pour proposer des terminaux de toutes les tailles. Samsung doit aussi sa place de premier constructeur mondial à sa communication massive, là où tous les autres concurrents peinent à se démarquer dans le domaine.

Avec une formule qui marche, Samsung a aux yeux de nombreux analystes pris peu de risques avec le Galaxy S4. Cela se note particulièrement sur la partie design qui évolue très peu, mais permet à l’ensemble de la gamme de rester cohérente : du Galaxy Fame avec ses 3,2 pouces jusqu’à la Galaxy Note 8.0 et ses 8 pouces. Mais le coréen ne s’est pas reposé sur ses lauriers avec des caractéristiques à la pointe (écran 1080p, AirView, capteur photo de 13 mégapixels…) et des fonctionnalités logicielles inédites (Smart Pause, Smart Scroll…). Samsung propose surtout la dernière version d’Android : Jelly Bean 4.2.2 ce qu’aucun autre concurrent ne propose encore, à l’exception des Nexus de Google.

Parlons d’ailleurs de la concurrence qui a déjà attaqué très fort en ce début 2013 : Sony tout d’abord avec son Xperia Z qui se différencie avec un design en verre, une étanchéité à l’eau et aux poussières et une campagne publicitaire conséquente qui tourne en boucle depuis plusieurs semaines. HTC fait de son côté l’unanimité auprès de la presse spécialisée avec un téléphone ambitieux (il faut dire que le taïwanais revient de loin). Le HTC One propose une toute nouvelle expérience utilisateur basée sur Sense 5.0, BlinkFeed et Zoe. Mais il ne délaisse pas la partie matérielle avec un capteur Ultrapixel ou encore des haut-parleurs stéréo BoomSound.

C’est donc dans ce contexte que Samsung va devoir s’insérer, mais contrairement à ces deux concurrents, une plus large presse lui est accordée. Le coréen s’attend même à des ventes records : 30 millions de terminaux vendus en moyenne chaque trimestre et 100 millions sur toute la période d’exploitation du Galaxy S4. Certains évoquent même le chiffre de 10 millions dès le premier mois de commercialisation.

Afin de voir si ce téléphone est une simple évolution ou une véritable révolution, nous allons essayer de faire un tour le plus complet de ce téléphone tout au long de ce test. Nous avons la chance d’avoir des HTC One et Sony Xperia Z en parallèle, ce qui nous permettra de faire de nombreuses comparaisons et de voir si oui ou non Samsung méritera une nouvelle fois son statut de leader.

Plan du test

1] Présentation du téléphone 6] Communication et Internet
2] Tour du propriétaire 7] Appareil photo et vidéo
3] Ecran 8] Multimédia
4] Air View, Smart Screen, Air Gesture… 9] Performances et autonomie
5] Android Jelly Bean à la sauce coréenne 10] Conclusion

 

1] Présentation du Samsung Galaxy S4

1.1] Caractéristiques techniques

Modèle
Samsung Galaxy S4 (GT-i9505)
Version et interfaceAndroid Jelly Bean (4.2.2)
TouchWiz 5.0 (Human UX 2.0)
Ecran~ 5 pouces (4,99")
RésolutionFHD : 1080 x 1920 pixels
TechnologieSuper AMOLED
Densité de pixels441 ppi
Traitement contre les chocs & rayuresOui (Gorilla Glass 3)
Processeur (CPU)Qualcomm Snapdragon 600 - (quadruple-coeur)
APQ8064T cadencé à 1,9 GHz
Chipset graphique (GPU)Adreno 320
Mémoire vive (RAM)2 Go
Mémoire Interne16, 32 ou 64 Go
Support microSD-HCOui
APN / Caméra13 mégapixels
+ autofocus et flash (LED)
Webcam (caméra frontale)Oui (2 mégapixels)
Vidéo1080p @30 fps
WiFiOui, a/ac/b/g/n + WiFi Direct
DLNA / Hostpot WiFi
Hotspot Bluetooth / Hotspot USB
Oui / Oui
Oui / Oui
BluetoothOui (4.0 + A2DP)
RéseauxUMTS HSPA+, GSM/GPRS, LTE
NFC (Near Field Communication)Oui
Boussole / GPS / Baromètre /
Capteur d'humidité / Température
Oui / Oui / Oui
Oui / Oui
Accéléromètre / GyroscopeOui / Oui
Capteur de proximité et lumièreOui / Oui
Sortie jack 3,5 mmOui
Port micro-USB / HDMIOui / Non
Tuner FM (Radio)Non
Support DivXOui
Batterie2 600 mAh
Dimensions136.6 x 69.8 x 7.9 mm
Poids143 130
DAS0,285 W/Kg

Notez que nous avons eu une version 16 Go, mais dont seuls ~9 Go sont disponibles pour l’utilisateur.

1.2] La boîte

HTC a lancé l’année dernière des boîtes écologiques pour ses smartphones et Samsung vient de lui emboiter le pas avec le Galaxy S4, mais aussi la toute nouvelle Galaxy Note 8.0. Derrière ce détail qui semble anodin pour beaucoup se cache le premier contact avec le produit qui marque le début d’une longue relation. Apple joue énormément là dessus et ses concurrents tentent de l’imiter en jouant toutefois sur un terrain de jeu légèrement différent.

Samsung-Galaxy-S4-Boite

La boîte donne une finition bois et Samsung oblige, on retrouve cette couleur sur les manuels d’utilisation. Une preuve s’il en fallait une nouvelle, que l’aspect humain (largement développé dans Human UX) est crucial chez le premier constructeur mondial de téléphones.

Pour ce qui est du contenu, rien de véritablement novateur :

  • Le téléphone
  • Un câble microUSB 2.0
  • Un adaptateur secteur
  • Un kit mains libres
  • Des mousses de différentes tailles

HTC et Sony sont arrivés avec un tout nouveau kit mains libres et Samsung fait de même. Son accessoire se caractérise par un câble à la fois plat (évite les noeuds) et droit. La partie écouteur est beaucoup plus travaillée qu’auparavant. Pour ce qui est de la qualité sonore, on est sur un niveau similaire à ce qu’il se faisait avant c’est-à-dire un son d’une qualité correcte, mais qui n’aura rien à envier à des casques de marques spécialisées dans le domaine.

 Samsung-Galaxy-S4-Kits-mains-libres

Nous apprécions les trois boutons sur ce kit mains libres, qui avaient presque disparu de la circulation dans le petit monde fermé des terminaux haut de gamme :

  • Action : lecture/pause, appeler/raccrocher
  • Volume +
  • Volume -

Ce kit mains libres dispose également d’une petite « réglette » qui permet de choisir l’endroit exact où les fils se séparent en deux. Bien qu’il n’offre pas le meilleur son, ces petits détails font qu’il est beaucoup plus agréable à manipuler.

 

2] Le tour du propriétaire du Samsung Galaxy S4

Lors de la présentation de Samsung à New York, la marque s’est très peu attardée sur la partie matérielle, préférant se focaliser sur des nouveautés d’ordre logiciel. Le design du produit a très peu évolué et le grand public aura beaucoup de mal à distinguer le petit frère de son ainé. Cela a poussé certains observateurs à renommer ce téléphone en Samsung Galaxy S3S tant la marque aime s’inspirer de ce que fait la firme de Cupertino. Tout comme sur une version « S » d’Apple, on retrouve un matériel amélioré et de nombreuses fonctionnalités logicielles.

2.1] Aspect général

Alors que Samsung nous avait habitué à des designs différents entre ses Galaxy S, le constructeur a préféré rester sur des valeurs sûres pour son nouveau modèle phare. Parler de design identique serait erroné dans la mesure où l’écran mesure désormais 4,99 pouces contre 4,8 pouces auparavant. Il est étonnant de voir comment Samsung communique autour de cette nouveauté et ne parle à aucun moment d’une diagonale de 5 pouces, un peu de la même façon qu’on parle de prix à x99 €. Symboliquement le Galaxy S4 ne semble pas entrer dans cette catégorie alors qu’il en fait pourtant partie.

Bien que l’écran soit plus grand, le géant coréen a fait une belle prouesse, car les dimensions de l’appareil sont inférieures au Galaxy S3 : 136.6 x 69.8 x 7.9 mm contre 136.6 x 70.6 x 8.6 mm. L’explication est « simple » : les bords autour de l’écran ont été réduits au minimum. Même constat sur la balance : 130 grammes contre 133 grammes. S’il fallait une preuve que la miniaturisation s’accélère de génération en génération, vous avez un exemple concret devant vos yeux.

Samsung-Galaxy-S4-Famille-Galaxy

La famille Galaxy S

Les principales critiques sur le Galaxy S3 visaient les matériaux utilisés. Le plastique glossy ne faisait pas l’unanimité, car il ne donne pas l’image d’un produit haut de gamme. De nombreux « drop-tests » l’ont toutefois démontré : ce revêtement est probablement le meilleur lors des chutes. Sur le Galaxy S4, la seule différence notable est qu’en lieu et place d’une couleur unie il y a maintenant une texture qui est peinte. Cela donne l’impression d’avoir un design plus travaillé et permet surtout de différencier le téléphone de son frère ainé. Ce motif est particulièrement visible sur la version avec le coloris foncé. Mais cette sensation « cheap » reste toujours d’actualité et nous le déplorons.

Samsung n’a quasiment pas fait évoluer son design, mais ce n’est pas le cas de la concurrence qui a sur ce point dépassé le coréen. Du côté de Sony, on retrouve du verre sur l’ensemble des faces qui confirme le placement haut de gamme du produit. Le Sony Xperia Z se démarque également par son étanchéité à l’eau et aux poussières qui est une vraie plus-value lorsqu’on sait que la majorité des retours SAV font suite à un bref contact avec l’eau. Du côté de chez HTC, les matériaux utilisés sont passés du polycarbonate à de l’aluminium et la sensation premium est plus qu’affirmée. Samsung est donc en retrait sur cette partie mais ses campagnes de publicité massives devraient faire oublier cette contreperformance.

Samsung-Galaxy-S4-Famille-Galaxy-Dos

La famille Galaxy S

Au niveau de la prise en main, bien que l’aspect glossy ne soit pas idéal car il glisse des doigts, le form-factor est quant à lui bien plus ergonomique que le Xperia Z qui ressemble un peu trop à un « pavé ». Le Galaxy S4 est agréable car il mêle à la fois une largeur contenue et un poids plume. Sur de nombreux points, ce nouveau modèle phare semble être une évolution du Galaxy Note 2, lui même étant une amélioration du Galaxy S3.

Galaxy S4 en bleu et blanc

Galaxy S4 en bleu et blanc

2.2] La face avant

Commençons par regarder le haut du téléphone qui évolue avec l’ajout d’un nouveau capteur. On retrouve maintenant de gauche à droite : la LED multicolore de notification, le capteur de luminosité, le capteur de proximité, un détecteur de gestes et la caméra frontale de 2 mégapixels. Ce nouveau détecteur de gestes fonctionne avec Air Gesture et permet d’interagir d’une nouvelle manière avec le téléphone. Vous retrouverez plus de détails sur cette fonction dans la partie logicielle.

Samsung-Galaxy-S4-Capteurs

Sur le bas, nous allons retrouver du grand classique chez Samsung : le bouton Menu, le bouton Accueil et enfin le bouton Retour. Il ne s’agit pas de touches tactiles (directement sur l’écran), mais bien des éléments physiques. Par conséquent l’écran FullHD de 4,99 pouces est utilisé à son maximum.

Je me permets toutefois de pousser un coup de gueule face à ce mutisme du coréen qui refuse d’obéir aux règles que Google a mis en place depuis les tablettes sous Android 3.0 (Honeycomb). Il y a maintenant une barre affichée en haut de l’écran nommée ActionBar qui fait exactement la même chose que l’ancien Menu. Samsung choisit probablement cet agencement pour qu’une certaine cohérence perdure entre ses différents produits. Seulement à vouloir s’entêter, Samsung fragmente un peu plus la plateforme avec des terminaux ayant ou non des touches Menu.

Samsung-Galaxy-S4-Touches-Sensitives

Pour en terminer, sachez que les touches Menu et Retour sont sensitives et rétroéclairées. Sur notre version blanche, le rétroéclairage est presque inutile dans la mesure où il est totalement invisible en pleine journée. Il est étonnant de voir que Samsung a pu faire une telle erreur, d’autant que le même problème était présent sur le Galaxy S3, la Galaxy Note 8.0….

La touche centrale est maintenant plus large et haute que celle du Galaxy S, ce qui la rend beaucoup plus simple à utiliser. L’ancienne était un peu trop petite. Autour d’elle on retrouve un contour argenté, finition que l’on retrouve tout autour de l’appareil. Pas de mystère toutefois : il ne s’agit que d’un plastique donnant cet effet.

2.3] Les tranches

Le smartphone du premier constructeur mondial voit ses tranches perdre l’effet de vague pour laisser place à un pourtour argenté uniforme. Ce petit détail offre au premier regard une légère sensation de montée en gamme. Mais en s’approchant l’astuce trouvée par Samsung tombe à l’eau : rien de premium ici, juste du plastique coloré comme le coréen nous a déjà habitué. L’impression de qualité est tout de même présente, ce qui permet d’atténuer cette impression « plastique cheap ».

Samsung-Galaxy-Ssssss

En regardant sur le dessus, on note le jack de 3,5 mm situé sur la gauche. Je fais partie des rabat-joies qui aiment que cette connectique soit située sur le bas du téléphone. Samsung l’avait pourtant fait sur ses deux Nexus (Nexus S et Galaxy Nexus), mais jamais sur sa gamme Galaxy, dommage !

Samsung-Galaxy-S4-Haut

Juste à côté, on retrouve un micro à un emplacement plutôt inhabituel, car il est généralement mis à côté de la caméra et non pas sur cette tranche. Ce micro sert avant tout à supprimer le bruit ambiant lors des conversations téléphoniques, lorsque des vidéos sont réalisées ou encore remplace le micro situé sur le bas lorsque le haut-parleur est utilisé.

Sur la droite, il y a un capteur infrarouge qui permet de remplacer les télécommandes utilisant cette technologie (typiquement la télécommande de votre télévision). Samsung n’est pas le seul à en intégrer un, puisque Sony le propose déjà sur ses tablettes et HTC sur son One.

Samsung-Galaxy-S4-Gauche

Passons maintenant au côté droit qui est composé uniquement de la touche On/Off. Elle est idéalement située, car elle se trouve exactement à l’endroit où le pouce vient se loger.

Samsung-Galaxy-S4-Droite

De l’autre côté, nous retrouvons les deux touches du Volume. Elles sont placées un peu trop hautes et nécessiteront de déplacer ses doigts pour l’atteindre. C’est le seul véritable point noir que nous avons détecté au niveau ergonomique.

Samsung-Galaxy-S4-MHL

Pour terminer, regardons le bas du téléphone qui englobe le micro utilisé lors des appels et le microUSB 2.0. Ce dernier permet bien évidemment de charger le téléphone, mais aussi de transférer des données (avec l’infâme Kies). Samsung a été un pionnier dans l’utilisation de la technologie MHL et c’est à nouveau le cas ici. Par conséquent, en achetant un adaptateur dédié vous pourrez connecter un périphérique en HDMI, ou alors des clés USB/manettes…

2.4] Le dos

Le dos est semblable à celui du Galaxy Note 2, mais avec quelques modifications. Un motif est maintenant imprimé sur la totalité de la face et le flash n’est pas situé à gauche du capteur photo, mais en dessous.

Samsung-Galaxy-S4-Dos

On retrouve ensuite le haut-parleur sur le bas. Son emplacement n’est pas judicieux car selon la manière dont vous tenez le téléphone, la sortie sera obstruée et le son sera alors étouffé. La seule solution aurait été de mettre le haut-parleur sur l’avant, comme le fait HTC avec sa technologie BoomSound (qui offre en plus un son stéréo). Tout comme Sony, Samsung ne met pas l’accent sur cette fonctionnalité qui est pourtant utile (sauf pour un usage dans les transports en commun…).

Dos des Galaxy S4 en bleu et blanc

Dos des Galaxy S4 en bleu et blanc

La place occupée par le capteur est supérieure à celle du Galaxy Note 2, mais peut notamment s’expliquer par le passage du 8 au 13 mégapixels. Une chose à signaler (et en bien) : le coréen a mis sa caméra au centre, ce qui est un emplacement idéal car sur le Sony Xperia Z les doigts ont trop tendance à vouloir venir prendre la pose.

DSC05079

Sous le capot, vous aurez accès à la batterie, au lecteur de carte microSIM et à la microSD. Samsung est l’un des seuls aujourd’hui à encore permettre de changer facilement la batterie, élément important pour la durée de vie du produit ou si vous trouvez l’autonomie insuffisante.

2.5] « Designed for humans » ?

Comme nous vous l’avons déjà indiqué le téléphone embarque certes un écran plus grand, mais les dimensions de l’appareil ont été réduites. Par conséquent sa prise en main est meilleure que sur un Galaxy S3. Rentre-t-il dans votre jean ? Oui, d’ailleurs nous avons testé, même le Huawei Ascend Mate et ses 6,1 pouces sont « compatibles » !

Enfin qui dit téléphone taillé pour « les humains », dit également matériaux résistants. Le plastique utilisé sur le Galaxy S3 a fait ses preuves et malgré les chutes il apparaît bien supérieur à ses concurrents ayant du verre par exemple. La technologie Gorilla Glass 3 utilisée sur l’écran est une première et devrait offrir une meilleure résistance. Mais il ne faut pas se cacher la face, ce téléphone comme n’importe quel autre ayant une vitre en verre n’est pas infaillible aux chocs répétés.

 

1] Présentation du téléphone 6] Communication et Internet
2] Tour du propriétaire 7] Appareil photo et vidéo
3] Ecran 8] Multimédia
4] Air View, Smart Screen, Air Gesture… 9] Performances et autonomie
5] Android Jelly Bean à la sauce coréenne 10] Conclusion