Très présent sur le segment des smartphones en Asie, et déterminé à s’implanter plus largement dans le monde, Xiaomi est parvenu à asseoir sa notoriété mondialement dans un domaine connexe : celui des bracelets connectés. Ses Mi Band et Mi Band 1S, des trackers d’activités à bas coût, lui ont assuré un véritable record de vente pour l’année 2015, comme la marque l’assure aujourd’hui. 

xiaomi-mi-band-1

Xiaomi peut se réjouir de ses derniers résultats. La marque chinoise, qui semble en avoir fini avec sa croissance insolente sur le terrain des smartphones, n’est présente sur celui des objets connectés de type « wearables » que depuis l’été 2014. La firme lançait alors un premier Mi Band, et l’on parlait de 6 millions d’unités vendues un an plus tard, en juin dernier. En ce mois de décembre, et alors même que le Mi Band est désormais secondé par un Mi Band 1S (Pulse) doté d’un capteur de rythme cardiaque, Xiaomi annonce avoir atteint à un nouveau record.

Plus de 200 000 bracelets vendus en un jour

C’est à Xiaomi Today, très bien informé lorsqu’il s’agit de sa marque fétiche, que l’on doit les derniers chiffres de vente de la marque, très coutumière des annonces vantant ses records de ventes. D’après les propos recueillis auprès du CEO de Xiaomi, Wang Huang, et initialement publiés dans une lettre interne, « les ventes annuelles des bracelets Mi Band ont surpassé les 10 millions, et la Chine a créé la plus large banque de données liées aux activités humaines ». Et d’ajouter que le record de ventes du bracelet connecté s’est établi a 208 000 trackers vendus en un jour, et que « les ventes mensuelles ont dépassé le million en 2015″. Puisqu’il avait fallu un an, de juillet 2014 à juin 2015 pour vendre 6 millions de Mi Band, on peut donc constater ici un véritable bond des ventes de l’appareil au deuxième semestre 2015.

Un constat que confirme la dernière étude d’IDC, qui place Xiaomi sur la troisième marche du podium des vendeurs de prêt-à-porter connecté, derrière Apple et le numéro 1 qu’est Fitbit. L’institut indiquait ainsi, tout début décembre, que Xiaomi avait livré 3,7 millions de produits au troisième trimestre, occupant 17,4 % du marché des trackers d’activités. On peut tabler sur au moins la même quantité d’appareils vendue au dernier trimestre 2015 et s’attendre à ce que l’écart séparant Apple et Xiaomi se soit réduit drastiquement pendant les trois derniers mois de l’année.