Zero Tech fournit la technologie nécessaire à l’évitement d’obstacles du nouveau drone Xplorer 2 de Xiro. Nous avons visité le stand du constructeur chinois afin d’en savoir plus sur cette technologie, qui utilise la plateforme Snapdragon Flight de Qualcomm pour fonctionner.

Xiro Explorer 2 (2 sur 3)

Lors du CES, nous avons fait connaissance avec le drone Xplorer 2 de Xiro, le premier quadricoptère grand public capable d’éviter les obstacles de manière autonome. À côté du stand de Xiro, on trouvait celui de Zero Tech, le fournisseur de la technologie anti-collision, mais également l’un des fondateurs de la joint-venture Xiro. Nous nous sommes donc rendus sur le stand de Zero Tech pour découvrir la manière de fonctionner de leur technologie d’évitement d’obstacles.

 

Un Snapdragon 801

Pour commencer, la technologie de Zero Tech utilise un Snapdragon 801 comme processeur central. L’entreprise chinoise utilise en effet la plateforme Snapdragon Flight dévoilée par Qualcomm au milieu de l’année 2015. Celle-ci prend la forme d’un petit bout de PCB qui contient toutes les puces nécessaires au bon fonctionnement du drone. Zero Tech utilise ensuite deux caméras qui permettent d’avoir une image stéréoscopique en noir et blanc. C’est celle-ci qui va permettre au drone de repérer les obstacles dans un environnement en trois dimensions. Dans la vidéo, on aperçoit un ordinateur sous Linux qui permet d’apercevoir ce que “voit” le drone. Plus un objet sur l’image est rouge, et plus celui-ci sera proche du drone. S’il est trop proche, ce dernier freinera, et évitera l’obstacle.

Zero Tech (1 sur 2)

La plateforme Snapdragon Flight

Sur le prototype de Zero Tech, on trouve deux caméras à l’avant et deux caméras à l’arrière. Avec cette configuration, le drone est incapable d’éviter un obstacle qui arriverait sur le côté. C’est pour cette raison que Xiro a intégré, sur le Xplorer 2, un seul couple de deux caméras, monté sur un module qui tourne sur lui même à 360° à une vitesse de 50 tours par minutes. De cette manière, le drone parviendrait à repérer les obstacles de toute part. Sur la vidéo, on voit les ingénieurs de Zero Tech improviser une partie de ping-pong avec le prototype de drone capable d’éviter les obstacles.

Zero Tech (2 sur 2)

 

Nvidia et Intel aussi présents

Qualcomm n’est pas seul sur le terrain des drones autonomes capables d’éviter les obstacles. On sait que quelques projets se préparent avec Nvidia, notamment chez DJI mais aussi chez Percepto. Lors du CES, Intel n’a pas laissé le champ libre à Qualcomm puisque le géant de Santa Clara a dévoilé le Yuneec Typhoon H, premier drone grand public à intégrer la technologie Real Sense du fondeur qui repose également sur l’utilisation de caméras stéréoscopiques pour éviter les obstacles.

yuneec-typhoon-H

Cet hexacoptère ne joue pas dans la même cour que le Xplorer 2, puisqu’il sera vendu 1 800 dollars sans l’option Real Sense. Le Xplorer 2, quant à lui, devrait se trouver aux alentours de 1 000 dollars, mais le module anti collision sera également vendu en option. Il ne manque maintenant plus que la réponse de DJI, qui ne dispose pas encore de solution grand public. Quant à Parrot, il semblerait que l’évitement d’obstacles ne soit pas la priorité de l’entreprise pour 2016, comme on a pu le comprendre lors du CES. Enfin, GoPro pourrait également entrer sur le marché des drones autonomes avec son Karma puisque l’entreprise a racheté la start-up Skybotix spécialisée dans le mapping 3D. 2016 s’annonce donc bel et bien comme la bataille des drones autonomes, comme nous l’attendions.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Retrouvez toute l'actualité du CES 2016 →