L’ARCEP (le gendarme des télécoms) a analysé la fiabilité de la couverture 4G LTE des opérateurs mobiles. Verdict ? Free et SFR doivent revoir leur carte de couverture à la baisse.

Capture d’écran 2014-07-11 à 06.59.04

 

SFR est numéro 2 français, néanmoins ce dernier ne couvre que 30 % de la population en 4G (LTE), tandis que Orange et Bouygues couvrent respectivement 66 et 70 % de la population. Enfin, Free Mobile est bon dernier avec une couverture de 24 %.

Comment expliquer ces mauvais résultats de SFR ? La CFDT a une piste de réponse : « On casse tout d’un coup (la 2G/3G historique), et on reconstruit un site 2G/3G/4G  « d’avenir » flambant neuf et pas toujours bien terminé. Comme dans le BTP, les travaux se voient, gênent les utilisateurs, durent longtemps et finissent en retard ». Orange a pris la décision de construire les nouveaux réseaux avant de détruire les anciens.

Pourtant, SFR possède le meilleur réseau 3G en France, avec une couverture de 99% de la population. C’est également le réseau HSDPA (H+) ou 3G++ le plus développé en France. Des arguments à faire valoir dans le dossier de reprise par Numericable.

D’autres chiffres sont intéressants : la France comptait 3,7 millions d’abonnés 4G, fin mars 2014. Ce qui permet à la France d’être numéro 2 en Europe, derrière l’Allemagne (5,4 millions) et devant la Suède (2,9 millions). La Suède, pays de 9,5 millions d’habitants, a pris très tôt le virage de la 4G LTE.

Le rapport de l’ARCEP sur l’ensemble de ces chiffres a été mis en ligne hier. Nous publierons dans la matinée un article complet et détaillé sur la situation de la 4G en France.