Free Mobile a mis à jour sa grille tarifaire pour l’année 2018. Beaucoup de changements ont été apportés avec une baisse de nombreux frais liés aux communications vers et depuis l’étranger.

Comme le remarque très justement UniversFreebox, l’opérateur Free Mobile a publié sa nouvelle grille tarifaire qui entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2018. Bon nombre des frais liés aux communications internationales ont été réduits. En effet, si l’opérateur rend gratuit le roaming dans certains pays, ce n’est pas le cas partout et cela peut rapidement se montrer onéreux.

Les tarifs changent

Si vous avez prévu de voyager ou d’effectuer des appels vers une destination en particulier, nous ne pouvons que vous conseiller vivement de regarder ce document afin de vérifier les tarifs, d’autant que si la plupart ont été revus à la baisse, certains ont augmenté, comme le prix du Mégaoctet depuis le Cambodge par exemple qui passe de 3 à 4,95 euros à compter du 1er février 2018.

Hormis quelques hausses comme celle-ci, la plupart des modifications vont dans le sens de l’utilisateur. Le Mo hors forfait depuis l’Allemagne passe ainsi de 19 centimes à 5 centimes pour le forfait à 2 euros et à 0,72 centime pour le forfait premium.

Autres modifications

D’autres changements ont été apportés à cette occasion. On peut par exemple noter le fait que la carte SIM coûte désormais 10 euros pour toute souscription alors qu’elle pouvait être gratuite sous certaines conditions jusque là. L’assistant Free Mobile indique que c’est le cas par exemple pour une souscription au forfait à 19,99 euros/mois avec portabilité du numéro ou par un abonné Freebox si l’activation de la SIM a lieu dans les 15 jours suivant sa date d’envoi.

Une gratuité perdue au 1er février 2018

Des frais de 7 euros peuvent également s’appliquer désormais « en cas de rejet de prélèvement constaté sur 3 factures distinctes sur une période glissante de six mois consécutifs ». Enfin, le taux égal à trois fois le taux d’intérêt légal calculé sur le montant des sommes dues en cas de défaut de paiement n’est désormais appliqué qu’aux professionnels.

Les baisses de prix auront lieu le 1er janvier 2018 tandis que les autres changements seront appliqués à partir du 1er février.