Google admet que son assistant peut vous enregistrer en douce

 

Devant un comité gouvernemental indien, des représentants de Google ont reconnu qu'il arrivait que son assistant enregistre des bribes de conversation sans avertir l'utilisateur et que ces extraits soient écoutés par des employés.

Un Google Home mini

Un Google Home mini // Source : BENCE BOROS – Unsplash

C’est un peu une légende urbaine qui devient soudainement réalité. Oui, les enceintes connectées ou les smartphones dotés de l’Assistant Google peuvent vous écouter à votre insu. Et les employés aussi…

C’est en tout cas ce qu’ont reconnu des représentants de Google, mardi, devant une commission parlementaire indienne sur les technologies de l’information. Et en cela, cette annonce fait l’effet d’une petite bombe.

Savoir que vos conversations peuvent être enregistrées et écoutées n’a rien de nouveau. Il est notoirement connu, et précisé dans les conditions d’utilisation, que des bribes de vos échanges avec Google Assistant peuvent être étudiées anonymement après que vous avez invoqué « Ok Google ». Mais c’est la première fois que la firme reconnaît publiquement que cela peut être fait sans déclencheur.

Des écoutes « pour améliorer »…

Selon India Today, des responsables de Google ont admis devant la commission avoir écouté des requêtes d’utilisateurs auprès de Google Assistant. Mais ils ont aussi admis que, parfois, l’audio avait été enregistré par un smartphone ou une enceinte connectée sans que l’utilisateur ait préalablement dit « Ok Google ».

Les représentants interrogés par le Parlement ont néanmoins certifié qu’aucune information sensible n’avait été entendue et qu’il s’agissait de conversations d’ordre général qui étaient écoutées. Mais sans cependant préciser comment la distinction était faite. Cela va tout de même à l’encontre des affirmations de Google qui avait expliqué que les écoutes servaient aux experts en langue à « améliorer la technologie vocale pour les différentes langues ».

Pour la commission, de telles pratiques pourraient s’apparenter à de la violation de la vie privée et le rapport final doit statuer sur ce cas avant de faire des recommandations au gouvernement indien. Car déclencher un enregistrement sans la phrase magique, même si l’on sait que Google comme Amazon Alexa sont toujours sur le qui-vive, peut engendrer des problèmes de confidentialité. Et ce ne sera pas pour des questions de « détection à tort » de Google Assistant.

Comment supprimer les conversations de l’Assistant ?

Pour rappel, il est facile de supprimer un historique d’enregistrements volontaires ou non en vous rendant dans Activité de l’Assistant Google de votre compte Google.

  • Appuyez sur les trois points verticaux dans Rechercher dans votre activité.
  • Allez dans Supprimer l’activité et sélectionnez Toute la période.
  • Supprimez et confirmez

Vous pouvez également supprimer votre dernière conversation vocalement en disant « Ok Google, ce n’était pas pour toi » pour votre dernière requête ou bien « Ok Google, supprime ma dernière conversation ».

Attention, les conversations disparaissent de l’historique, mais rien ne garantit que les enregistrements sonores aient bien disparu…

Les derniers articles