L’app de la semaine : mon fond d’écran fait des bulles pour m’empêcher d’être accro

Le bien-être est total

 

Cette semaine, Google sortait trois nouvelles applications permettant d'optimiser son bien-être numérique. Parmi elles, je me suis laissé charmer par Activity Bubbles, un fond d'écran très particulier qui m'indique combien de fois je déverrouille mon téléphone de manière ludique.

Le bien-être sur smartphone est devenu une grande tendance depuis les dernières grosses versions de nos systèmes d’exploitation mobiles majeurs que sont Android et iOS. Mais pour être honnête ? Je m’en fiche un peu de tout ça.

Je n’ai pas vraiment la sensation d’avoir besoin de quantifier ma vie, d’appliquer la big data à mon quotidien, et ne suis pas non plus si proche de mon smartphone qu’on ne peut plus me le retirer des mains. Google a cependant sorti cette semaine trois nouvelles applications dédiées à ce fameux « bien-être numérique » qu’on nous rabâche en permanence ces derniers temps.

C’est donc par simple curiosité que j’ai installé « Activity bubbles », et je dois avouer être un peu conquis par celle-ci. Il faut dire que de base, je trouve l’esthétique très simpliste, mais efficace : fond noir, bulles. C’est à peu près les deux éléments graphiques que j’aime le plus au monde.

Activity Bubbles - A Digital Wellbeing Experiment

Activity Bubbles - A Digital Wellbeing Experiment

Son principe est cependant particulier : les bulles apparaissent dynamiquement selon votre utilisation. Si vous déverrouillez votre smartphone pour regarder l’heure rapidement avant de le reverrouiller, une toute petite bulle tombe. Si vous le déverrouillez et consultez longuement vos réseaux sociaux, une grosse bulle se formera au prochain déverrouillage. L’idée est de vous présenter d’une manière ludique à quel point vous avez utilisé votre smartphone dans la journée, le cycle se remettant à zéro à minuit chaque jour.

Simplement cool

Qu’on se le dise : je n’en tire pas grand-chose en termes de bien-être. Le fait de le voir est juste amusant pour moi. Par contre, en termes de fond d’écran et de simple personnalisation, j’avoue adorer l’idée que mon utilisation impacte le design de mon smartphone en temps réel. Si ce n’était très certainement pas l’idée de départ de Google en créant ce fond d’écran, c’est très clairement le bénéfice que j’en tire.

Aussi, dans cette optique, j’avoue qu’aller un petit peu plus loin graphiquement sur cette même idée aurait été… très cool. Si la chute d’une nouvelle bulle fait réagir celles déjà existantes, qui rebondissent avec un brin d’inertie pour trouver leur place, le tout reste très statique une fois que cela est fait. Jouer avec le gyroscope du smartphone pour faire réagir les bulles en adéquation avec les mouvements physiques de l’utilisateur aurait été marrant.

Encore une fois : ce n’était pas le but de Google avec cette expérience. Mais je dois l’avouer, j’adore me dire que mon fond d’écran est minimaliste, très cool, se renouvelle tous les jours, et m’appartient totalement grâce à un détail si particulier de mon utilisation.

Les derniers articles