Google introduisait l’année dernière Smart Compose sur sa messagerie Gmail. Un an plus tard, le système d’écriture prédictive motorisé à l’IA débarque sur Google Docs, mais dans un premier temps en bêta et à destination des utilisateurs de la G Suite.

Crédit : Rajeshwar Bachu / Unsplash

La nouvelle intéressera dans un premier temps les utilisateurs de G Suite : l’outil d’écriture prédictive Smart Compose entame son arrivée sur Google Docs. Pour l’instant disponible en bêta et uniquement en anglais, cette fonctionnalité héritée de Gmail devrait se généraliser courant 2020 auprès de l’ensemble des utilisateurs de Google Docs. À grand renfort d’intelligence artificielle, cette dernière a pour but de fluidifier l’écriture en proposant à l’utilisateur des corrections ou carrément de brèves tournures de phrases, et ce de manière contextualisée. Un bon moyen de gagner en efficacité, tout particulièrement sur mobile.

L’IA au bout des doigts

Comme le précise PhoneArena, Smart Compose permettra de réduire les répétitions dans un texte rédigé sur Google Docs. Ladite fonctionnalité sera également en mesure de proposer des corrections orthographiques ou grammaticales de manière dynamique et surtout en fonction du contexte des phrases. Google promet d’ailleurs que Smart Compose permettra la rédaction de contenus de « haute qualité ». En l’état, les suggestions de Smart Compose apparaîtront en gris et un simple swipe vers la droite permettra de les adopter. Sur le web, il faudra toutefois presser la touche Tab pour réaliser cette même action. Exactement comme sur Gmail.

Dans son communiqué, Google précise que cette nouveauté sera accessible sur le web aux utilisateurs G Suite. Pour ceux qui ne seraient pas intéressés par le concept, la marche a suivre pour désactiver Smart Compose est également détaillée. Il suffira pour ce faire d’aller dans « Outils », puis dans « Préferences » et de désactiver « Afficher les suggestions Smart Compose ».

Notons que l’outil Smart Compose a récemment été introduit en test sur le clavier Gboard de Google et peut être utilisé sur les Google Pixel 3. Si Google venait à adopter définitivement cette fonctionnalité sur ses claviers, alors l’ensemble des utilisateurs Android pourraient en profiter sur leurs smartphones.