Google Maps : comment créer un faux embouteillage avec 99 smartphones et un chariot

L'artiste parle d'un « hack »

 

Voici comment un artiste a dupé Google Maps avec 99 smartphones empilés dans un chariot pour faire croire qu'il y avait un embouteillage en cours dans des rues parfaitement dégagées.

Le service Google Maps exploite la foultitude de données de géolocalisation qu’il a à disposition pour livrer des informations précises à ses utilisateurs, notamment sur le trafic. Globalement, celles-ci se montrent vraiment fiables, mais il n’est pas non plus impossible de duper l’application de cartographie. Or, c’est justement ce qu’a voulu prouver l’artiste Simon Weckert en simulant un embouteillage dans les rues de Berlin.

Pour aller plus loin
Les meilleurs GPS hors connexion

Pour ce faire, l’homme a empilé 99 smartphones dans un chariot à roulettes en lançant une navigation Google Maps sur chacun d’entre eux. Il a ensuite demandé à quelqu’un de balader le chariot à travers la capitale allemande tout en filmant l’expérience.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Ainsi, des axes fluides ont commencé à être marqués en rouge — couleur synonyme de trafic perturbé — sur les cartes de Google Maps. Dans un abus de langage, Simon Weckert parle d’un « hack ». Le terme n’est pas tout à fait juste, mais il faut admettre que la duperie a bien fonctionné. L’artiste est même allé jusqu’à amener la pile des 99 smartphones devant les bureaux de Google à Berlin, histoire de narguer le géant américain sans doute.

Voici comment l’auteur de cette expérience décrit son initiative.

99 smartphones d’occasion sont transportés dans un chariot pour générer un embouteillage virtuel dans Google Maps. Grâce à cette activité, il est possible de faire passer au rouge une rue verte, ce qui a un impact dans le monde physique en faisant naviguer les voitures sur un autre itinéraire pour éviter d’être bloqué dans la circulation.

Il est assez ironique d’imaginer que toutes les voitures ainsi déviées ont peut-être créé un vrai embouteillage dans une autre partie de la ville. La performance artistique est en soi intéressante puisqu’elle montre que Google peut encore et toujours peaufiner Maps pour s’assurer d’éviter ce genre de pratiques potentiellement malveillantes.

Pour aller plus loin
Comment Google Maps vous protège

Signalons toutefois que l’artiste ne détaille pas sa méthodologie et on peut donc se poser quelques questions quant à la pertinence de ce « hack ». Aussi, notez que Google n’a pas réagi à cette expérience.

Google Maps : ces 100 conducteurs coincés dans la boue auraient dû se méfier un peu plus du GPS

Je fais partie des gens qui font un peu trop confiance à Google Maps. N’ayant pas la chance de profiter d’un bon sens de l’orientation, je me suis toujours fié à cette application qui ne m’a jamais trahi malgré quelques…
Lire la suite

Les derniers articles

  • Microsoft passe Swiftkey et OneNote au mode sombre

    Microsoft

    Microsoft passe Swiftkey et OneNote au mode sombre

    15 février 202015/02/2020 • 11:00