Comment les changements de Chrome risquent de modifier YouTube

It's true we'll make a better ad, just you and me

 

Google promet de réduire les publicités intrusives dans les vidéos, mais cela nécessitera également de revoir un peu le fonctionnement de YouTube. Sur le long terme, on peut imaginer un changement de paradigme sur le service.

Publicité YouTube

Screenshot de l’interface YouTube lors d’une publicité

Google vient d’annoncer, via son blog dédié à Chromium, des changements à venir dans l’année sur les publicités dans les vidéos de moins de 8 minutes. Les changements vont bien sûr être appliqués à YouTube, ce qui pourrait bien avoir un impact sur le service en lui-même et la façon dont les créateurs réfléchissent leurs productions.

Moins de publicités pour les vidéos

Membre de la Coalition for Better Ads, Google joue de son influence grâce à son navigateur pour apposer une épée de Damoclès sur les sites qui utiliseraient des pratiques publicitaires trop intrusives pour l’utilisateur. Ce manifeste de bonne conduite vise à réduire les publicités qui poussent les internautes à activer un bloqueur de publicités en coupant toutes les publicités des sites qui ne respecteraient pas les règles de bonne conduite.

Après s’être attaquée aux pop-up et autres interstitiels en plein écran, la coalition s’intéresse maintenant au format vidéo. Après avoir effectué des recherches auprès de 45 000 utilisateurs à travers le monde, la Coalition a donc dressé le portrait des publicités indésirables sur les vidéos de moins de 8 minutes.

Trois formats seront donc personæ non gratæ sur ces vidéos courtes : les publicités longues de plus de 31 secondes ne pouvant pas être passées après 5 secondes avant la vidéo, les publicités intermédiaires coupant le contenu (mid rolls) ou les éléments venant se superposer à l’image durant la lecture et recouvrant 20 % ou plus de l’image. À partir du 5 août 2020, Chrome arrêtera donc d’afficher les publicités des sites utilisant à outrance ce genre de formats.

YouTube est concerné

Dans son article, Google indique que son propre service de diffusion de vidéos, YouTube, est concerné par cette demande et que les plateformes publicitaires de YouTube seront mises à jour pour se conformer à ces nouveaux standards. Autrement dit, les vidéos de moins de 8 minutes sur YouTube, comme ailleurs, ne pourront plus souffrir de publicités trop intrusives.

Pour autant, les formats mid rolls par exemple sont déjà exclus sur YouTube pour les vidéos de moins de 10 minutes. On constate d’ailleurs que cela a poussé certains créateurs à tenter de proposer des contenus de plus en plus longs pour profiter de ces revenus supplémentaires.

En ce sens, on peut imaginer qu’à partir du 5 août 2020, les annonceurs payeront plus cher pour certains formats acceptés uniquement sur les vidéos de plus de 8 minutes et que les créateurs, cherchant à optimiser leur chiffre d’affaires, pourraient tenter de proposer des vidéos de plus de 8 minutes pour éviter une baisse de leurs revenus.

Les modifications devraient néanmoins être relativement minimes sur YouTube, sachant que certains formats sont déjà limités sur les vidéos de moins de 10 minutes.

YouTube

YouTube

Les derniers articles